Leyio, à quoi ça sert exactement ?

Quand j’ai reçu le communiqué de présentation de Leyio il y a quelques semaines, j’ai débord été intrigué par ce PSD (pour Personnal Sharing Device – Appareil de partage personnel) dont j’avoue n’avoir pas vraiment saisi l’utilité ni la pertinence. J’ai donc visité le site Leyio pour en savoir plus, toujours pas très convaincu, puis

Quand j’ai reçu le communiqué de présentation de Leyio il y a quelques semaines, j’ai débord été intrigué par ce PSD (pour Personnal Sharing Device – Appareil de partage personnel) dont j’avoue n’avoir pas vraiment saisi l’utilité ni la pertinence.

J’ai donc visité le site Leyio pour en savoir plus, toujours pas très convaincu, puis l’ai lu les avis sur les différents sites ayant déjà parlé du sujet, comme et l’enthousiasme affiché dans la plupart des commentaires, notamment chez Giiks, laisse penser que le gadget répond à un besoin, et qu’il y répond effectivement de façon originale et conviviale.

Le Leyio est un petit appareil conçu par une société française, doté d’une mémoire interne de 16Go, qui permet de partager les données qui y sont stockées, sans passer par son ordinateur. Le Leyio reconnait les autres appareils de son espèce dans un proche environnement et permet de partager ses données sans-fil (MP3s, photos, films, avatars, liens Internet …).

La fonction de partage est gérée de façon originale puisqu’elle fait appel au mouvement : pour échanger des données avec un autre Leyio il suffit de tendre la main vers celui-ci dans un gestt similaire à celui qu’on ferait pour lancer un objet. Le transfert utilise la technologie sans fil UWB UWB (Ultra Wide Band) qui permet d’envoyer une photo de 3 Mo en 0,3 seconde.

Un port USB sur le côté du Leyio vous permet de transférer ou  récupérer les données stockées sur une clé USB classique. Le Leyio est également doté d’une « navette » USB détachable que l’on peut brancher sur un ordinateur afin de transférer vos fichiers d’un appareil à l’autre.

Pas de possibilité en revanche d’accéder à la lecture des fichiers stockés sur le Leyio

Je ne suis toujours pas convaincu de l’utilité d’un tel équipement mais la possibilité d’échanger rapidement des données sans fil et sans passer par un PC est peut-être une voie d’avenir…

Pour en savoir plus sur Leyio : le site et le blog.


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. l’UWB n’est pas une technologie obsolète ? En tout cas elle viens juste d’être intégré dans le noyau linux.

  2. Je vois pas trop l’utilité, j’ai besoin d’un fichier, j’ai une clé usb dans la poche, il faut certe un ordinateur, et si j’en ai pas un sous la main, ça sera un mail le soir.

    Ca aurait pu être sympa à la limite si ça lisait les mp3 et photos, tu fais écouter la chanson à un ami et si elle lui plait tu lui envoies (puis mon téléphone fait ça très bien), mais non.

    A mes yeux ce n’est qu’un gadget sans réelle utilité (mais j’ai moi même des gadgets sans utilité et j’en suis très content :D).

  3. Si le coup n’est pas prohibitif j’en achète un de suite 😀 une petite option « lecture multimedia » serait un plus non négligeable 😀

  4. Je trouve que ce produit répond à un besoin.
    Moi j’en vois tout à fait l’utilité.

    Hier j’ai téléchargé 10 albums/films libre de droit et vu que chacun souhaite voir agrandir sans cesse sa bibliothèque multimédia. Alors, mon esprit conservateur fait que je ne vais pas lui prêter mon HDD, mais plutôt lui transférer 16 go de donnée quotidiennement pendant les cours.

    C’est de la bombe je trouve.

    PS: Dsl si mes phrases ne sont pas bien française, je viens de me réveiller.

  5. Quand on est déjà équipé d’une pléthore d’objets « mobiles » (Smartphones, gadgets synchronisables, netbooks…), il est normal que l’utilité ne soit pas évidente.
    Cela dit pour un utilisateur lambda (Allez, au hasard, moi), qui possède un téléphone normal et assez peu de gadgets du genre, oui, ça répond à un besoin.

    En tout cas c’est utile, parce que le besoin, c’est un peu subjectif en matière de technologie. 😀

  6. Ce petit objet ne sera indispensable que lorsque assez de monde en possedera un. Bah oui, quelle est l’utilité de partager ses données si personne ne peut les recevoir ni vous en donner en échange?

    Il y a une théorie très intéressante à ce sujet, c’est celle du « tipping point » ou point de bascule.
    En gros, pour qu’un objet devienne un succès voir une révolution, il faut qu’il y ait un nombre suffisant de personnes à l’utiliser. Passé ce « point » une réaction en chaine se déclenche conduisant à un développement exponentiel du produit.

    Mais afin d’arriver à ce stade critique, avant que tout ne bascule, certains critères doivent être remplis.
    Il faut notamment, que le produit suscite l’intéret de personnes clé dans le processus.
    Ces personnes sont 3 natures différentes. On retrouve ainsi les « connectors » les « mavens » ou « salesmen » qui jouent chacun un rôle prépondérant.

    Ce qu’il est très intéressant de remarquer, c’est qu’Eric peut à la fois être qualifié de Maven ET de connector, ce qui ne laisse présager que du bon en ce qui concerne l’avenir de cet objet.

    Je vous renvoie à la théorie de Malcom Gladwell:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tipping_point en franaçs

    ou

    http://en.wikipedia.org/wiki/The_Tipping_Point beaucoup plus complet mais en anglais.

  7. Je trouve le design sympa, l’idée de transférer les fichiers de façon simple rapide et intuitive aussi mais le fait de ne pas pouvoir lire les fichiers directement via une connexion USB ou mieux de les écouter ou regarder sur le périphérique en fait baisser largement l’intérêt.
    Cette fonction sur un iPhone ferait sans-doute un tabac.
    Pour moi, ce petit appareil est peut-être une aubaine, car c’est un nouvel eGadget à faire graver au laser ;o)

  8. Je pense que ça repond a un reel besoin… C’est une technologie qui ferait un carton integrée aux telephones ou aux lecteurs mp3.

  9. @Florian : merci pour les précisions à propos du « tipping point »… comme @Lousia, j’ai trouvé ça très intéressant (je ne connaissais pas).

    Je pense même que c’est un sujet qui mérite un article à lui tout seul… 🙂

  10. Ben moi ça me parle, ce Leyio.
    Étonnant la vitesse de transfert entre 2 Leyio ( C’est qd même 4 fois plus rapide que WIFI et mega plus rapide que BT)…
    Le plus cool c’est qu’on a en permanence ses données qui comptent dans la poche et on peu les filer à tout moment lors de rencontres. ( pas de contraintes , ni d’anticipation)
    Dans mon Iphone, j’ai le même contenu mais il n’est que pour moi !
    Denier truc, Leyio parle aussi de partage de liens web. (Dernier post sur leur blog. http://www.leyio.com/fr/)
    Ce post m’intrigue, c’est nouveau . Je prends un verre avec un pote … « j’ai écouté sur Deezer hier un super groupe, tiens voilà le lien ! »
    Pour le reste suis d’accord , je préférerais que cette fonction de partage soit dans mon Tel ou MP3, mais c’est pas le cas ! alors bravo à cette boîte Française ! C’est couillu !

  11. Pense comme florian, pour l’instant aucune utilité, mais quand beaucoup de gens l’auront j’acheterai car la ça sera pratique ^^

  12. Pingback: Leyio : partager des fichier sans ordinateur

  13. Je vois pas très bien pourquoi tu ne saisis pas la pertinence de cet objet car tu as fait un descriptif de ses capacités assez complet.
    Mais bon…

    En tout cas, très jolie présentation que ce soit de ton site ou de l’objet.

  14. Pingback: Leyio et veille de l’opinion… | teulliac

Répondre