LG lève le voile sur l’Optimus G

Vous hésitez entre le futur iPhone et le Galaxy S3, n’hésitez plus. Optez pour l’Optimus G. LG vient en effet de dévoiler les spécifications du vaisseau amiral de sa gamme Optimus.

Les projecteurs sont braqués sur Samsung dans l’attente du Galaxy Note 2 et peut-être du Galaxy S Camera (un hybride APN/Galaxy S3) pour la fin du mois et ils le seront sur Apple pour le prochain iPhone et l’iPad Mini. Mais la véritable star sera probablement le LG Optimus G. Le terminal – ou le monstre devrait-on dire – aligne les spécifications de haute volée et les prouesses techniques.

L’Optimus G est dans les esprits depuis des semaines. Le constructeur sud-coréen a su faire monter le buzz en lançant un site Web pour en faire la campagne avant même de l’avoir dévoilé. Mais c’est désormais chose faite et le terminal de tous les superlatifs est maintenant connu en détails.

Le futur haut de gamme de LG se caractérise avant tout par son SoC (System on a Chip). Et quelle puce ! Il s’agit en effet de l’APQ8064 de la famille Snapdragon S4 Pro intégrant un processeur quad coeur cadencé ici à 1.5 GHz et le processeur graphique Adreno 320. Les premiers benchmarks ont de quoi faire blêmir la concurrence, qu’elle s’appelle Nvidia avec ses Tegra 3 ou même Samsung avec l’Exynos 4412 (embarqué dans le Galaxy S3, la tablette Galaxy Note 10.1 et probablement dans le Galaxy Note 2). Continuons le tour du propriétaire avec – on reste bouche bée – 2 Go de mémoire vive, soit deux fois plus que dans les modèles haut de gamme de la concurrence.

L’aspect photo n’est pas en reste puisque le terminal est doté d’un APN en façade de 1.3 MPixels et au dos de 13 MPixels. Enfin, et c’est peut-être un des autres arguments phares de LG : son écran. Avec une diagonale de 4.7 pouces, il affiche 1280 par 768, soit une densité de pixels de 318 ppp ; on se rapproche des 326 ppp du Retina Display des iPhone 4 et 4S. Mais surtout, LG nous donne là un avant-goût de in-cell (lire notre article), la technologie qui devrait être présente sur le prochain iPhone. LG parle de « G2 Touch Display » où la couche dédiée au tactile est quelque peu intégrée au verre de l’écran. L’épaisseur et le poids de l’écran se trouvent ainsi réduits. LG parle d’écran IPS HD +, le « + » indiquant que la matrice de pixels est de type RGB et non PenTile (comme sur le Galaxy S3). Un détail qui n’en est pas un. Chaque pixel est réellement composé de 3 sous-pixels (un rouge, un vert et un bleu) pour un rendu des couleurs plus fidèle qu’avec une matrice PenTile.

LG innove également avec la batterie de 2100 mAh de l’Optimus G qui dispose d’une durée de vie accrue : 800 cycles de recharge contre 500 en moyenne pour les terminaux de la concurrence, soit une augmentation de 60%.

L’Optimus G n’est toutefois pas exempt de petits défauts. Tout d’abord, on s’étonnera que ce soit Android 4.0 qui soit pré-installé et non Jelly Bean. Enfin, son poids dépasse ceux de ses concurrents, de quelques grammes certes (145 grammes pour l’Optimus G contre 130 g pour le HTC One X et 133 g pour le Galaxy S3). Il se rattrape toutefois avec un profil avantageux puisqu’il ne fait que 8.45 mm d’épaisseur (contre 8.6 mm pour le Galaxy S3).

Conquis, vous êtes déjà en passe de le commander. Malheureusement, il faudra patienter puisque sa déclinaison supportant le LTE (le LG-F180) arrivera en Corée du Sud en septembre puis au Japon avec l’opérateur historique NTT Docomo en octobre ou en novembre, et dans le reste du monde ensuite (avant la fin de l’année).

(source)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Quels progrès sur les smartphones et les tablettes ! Quatre coeurs à 1.5GHz et 2Go de Ram, c’est mieux que mon PC fixe qui a trois ans ! C’est incroyable. Je ne comprends pas comment on peut sortir plusieurs montres comme ça chaque année.

    Il y a juste encore des problèmes de durée de la batterie…

  2. Magnifique!

    Le seul problem est la date de sortie!
    Il sera deja trop tard!!!

Send this to a friend