Suivez-nous

Tech

L’horloge de l’apocalypse n’est plus qu’à cent secondes de la fin du monde

Les aiguilles de l’horloge de l’apocalypse ont avancé de 20 secondes hier, ce qui veut dire que l’heure est désormais 23h58 minutes et 20 secondes. Métaphoriquement, minuit représente la fin du monde. On vous explique.

Il y a

  

le

 
horloge apocalypse
© Unsplash / Murray Campbell

Présentée en 1947 par des scientifiques américains, l’horloge de l’apocalypse représente un appareil qui jauge les menaces sur la Terre. Celle-ci dispose d’un décompte, dont la valeur zéro est représentée par minuit, qui symbolise l’effondrement de notre monde.

L’appareil prend en compte plusieurs paramètres et change d’heure chaque année, ou non, suite aux décisions d’un groupe d’experts en partie composé de lauréats de prix Nobel. Depuis 1957, 20 changements d’heure ont eu lieu. Les évolutions sont publiées et justifiées par le Bulletin of the Atomic Scientists.

L’année de sa création, soit deux ans après la Seconde Guerre mondiale, l’horloge de l’apocalypse affichait 23h53. En 1953, elle a atteint 23h58 pour la première fois alors que les États-Unis et l’URSS testaient plusieurs bombes. Toutefois, elle est redescendue à 23h43 en 1991 suite à la signature de la réduction des armes stratégiques par les deux mêmes pays. C’est aussi l’année ou l’URSS est devenue la Russie.

En 2018 et 2019, l’heure était tout de même repassée à 23h58 en raison de la crise iranienne et du rôle de Donald Trump. Pour les scientifiques, ces faits peuvent être à l’origine de nouvelle avancée dans le domaine nucléaire, ce qui est dangereux pour la Terre.n

Pourquoi l’horloge de l’apocalypse a avancé de 20 secondes ?

Si cette horloge est née du risque nucléaire, elle prend aussi en compte d’autres critères. Le réchauffement climatique est clairement évoqué dans la décision des scientifiques d’avancer l’aiguille de 20 secondes cette année.

Sivan Kartha, scientifique du Stockholm Environmental Institute, résume au sujet de l’environnement : « Si l’humanité pousse le climat vers l’opposé d’un âge de glace, nous n’avons aucune raison de croire qu’un tel monde resterait hospitalier pour la civilisation humaine ».

Les chercheurs ont également évoqué la puissance des fake news, mais aussi le développement des deep fakes, des vidéos truquées dans lesquelles vous pouvez faire dire n’importe quoi à la personne filmée alors qu’elle n’a jamais prononcé ces mots. Cette technique permet aussi d’incruster un visage sur un autre corps dans une vidéo.

Les scientifiques ont aussi pointé du doigt l’intelligence artificielle et ses potentielles dérives ainsi que le risque nucléaire en Iran et la gestion des relations avec la Corée du Nord par Trump.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jean

    26 janvier 2020 at 7 h 17 min

    23h59 et 40secondes, contrairement à se que vous indiquez sur votre titre.
    Faite attention à mettre de vraies informations svp.
    Et si l’horloge de l’apocalypse est à 100 secondes de la fin (soit 60 secondes plus 40) cela remonte l’éguille à 23h 59min et 40secondes.

  2. dada051

    27 janvier 2020 at 9 h 58 min

    A 100 secondes de la fin, ça fait bien 23 heures 58 min et 20 sec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests