Limiter les effets intrusifs de l’Open Graph de Facebook

Question : Pour éviter les dommages collatéraux de l’Open Graph Facebook sur les données personnelles, on ne pourrait pas créer une extension de navigateur qui nous déconnecte automatiquement de Facebook en fermant notre session dès qu’on quitte le site ? Qu’en pensent les développeurs ?

Question : Pour éviter les dommages collatéraux de l’Open Graph Facebook sur les données personnelles, on ne pourrait pas créer une extension de navigateur qui nous déconnecte automatiquement de Facebook en fermant notre session dès qu’on quitte le site ? Qu’en pensent les développeurs ?


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Depuis peu, je me déconnecte systématiquement de Facebook ..
    le mot de passe est stocké par mon navigateur, c’est rapide.

    et puis, cela m’évite de perdre du temps à le consulter toutes les 5 minutes

  2. Oui, mais une telle extension priverait le web des fonctionnalités souhaitées de facebook : cela n’isole pas le pb des données perso , cela ferme simplement la porte à facebook.
    Sur cette même page par exemple, je ne pourrais pas cliquer sur « I like » dans la box Facebook ci-contre

  3. Ce qui pourrait être intéressant surtout, c est d’intégrer une ligne de code vers une architecture open-source dans chaque page intégrant le code sémantique / open graph de Facebook.

    Ainsi Facebook pourrait construire son petit web sémantique mais le graph serait réellement open…

  4. @tous pire que FB (je n’utilise plus depuis 2 ans),

    en voici la cause : la fonction oauth de Tweeps sur quelques sites me répondent « error » !

    – Je me connecte que rarement sur mon compte tweet, et je lis beaucoup d’info partagée sur les sites de type media actualite social,…

    – et quand je me connecte sur mon compte tweet cela ne marche plus et me redirige sur les pages que j’ai vu avant ! hic hic !

  5. Non Eric, il faut voir plus loin!

    On en arrive je crois au moment ou il faut se demander s’il n’est pas temps de CREER un autre réseau social à la facebook, avec autant voir plus de fonctionnalités, plus de convivialité et surtout moins de business derrière. Un modèle différent est à penser entièrement mais le jeu peut en valoir la chandelle non?

    En s’y mettant à plusieurs et en partant d’une communauté de dev et de designer, il serait possible de créer un nouveau réseau social libre, avec l’éthique en plus et surtout sans aucun but de profit si ce n’est de trouver la thune pour payer les serveurs.

    Qu’en dites-vous?

  6. Allez quoi! Un Ubuntu du réseau social.. un peu de niaque bon sang! Ça tente personne de changer ce système, de créer quelque chose de nouveau, de mieux, de libre?

  7. Ok cool! Ca a l’air intéressant. Je vais regarder ça de près, j’ignorais complètement leur existence. Merci!

  8. Je suis du même avis que « JoeCool ».Vu la tournure que prend Facebook (gestion de la vie privée, faille de sécurité…) il faudrait plutôt créer un nouveau réseau.

    Cependant, on peux se poser la question du financement: un réseau social aussi développé que facebook engendre des frais colossaux (plus de 30000 serveurs)!

  9. @sylvain : Effectivement, le défi est de taille mais n’est pas impossible à relever en prenant le temps de se poser et d’y réfléchir. Il y a un modèle à créer, c’est évident. Et je ne crois pas que Buddypress et Diaspora soient les solutions… J’aurais bien aimé avoir l’avis d’Eric sur le sujet!

  10. @Sylvain @JoeCool :

    Concernant Diaspora, d’après ce que j’ai pu en lire, il s’agit d’un réseau distribué : ce sont simplement des ordinateurs qui se connectent les uns aux autres, pas de serveur centralisé comme Facebook.

    Je ne sais pas ce que ce projet donnera, cela dépend fortement de l’implication future de la communauté, en tout cas dans le principe je suis persuadé de son bien-fondé.
    Facebook est un outil formidable qui prend malheureusement une très mauvaise direction. Pas d’alternative aujourd’hui regroupant autant d’utilisateurs, mais j’espère vraiment que des projets comme Diaspora vont réussir, avec un glissement lent mais régulier des utilisateurs vers ce type de système open-source et respectueux de la vie privée.

  11. Oui, Diaspora va dans le bon sens du point de vue du respect des utilisateurs mais restera un truc de geek s’il n’est pas aussi facile d’accès que Facebook, et c’est là la force du système FB : super accessible, simple et surtout fuuun! Si bien que ceux qui pourraient s’en passer ne le font pas car ils n’en ont pas envie (moi le premier). Et comme il n’y a pas d’alternative…

Répondre