L’insolite proposition de Julien Dray pour verser 50000 euros à chaque français

Julien Dray propose une solution « simple » pour aider les jeunes français à bien démarrer dans la vie. Simple ou simpliste ?

Julien Dray

C’est probablement la fausse bonne idée de la semaine. Quand les élus n’ont plus de réponses aux problèmes des français, pourquoi ne pas espérer que ce soient les sociétés étrangères qui règlent les problèmes à notre place ? C’est en substance ce que suggère Julien Dray, qui voudrait taxer les géants de la high-tech de façon à doter tous les français célébrant leur 18 ans, d’une somme de 50000 euros !

Julien Dray, potentiel candidat à la présidence du Parti Socialiste, souhaitait-il attirer l’attention des médias sur lui ou démontre t-il un aveu de faiblesse des responsables politiques pour gérer les problèmes actuels et à venir des français ? Ce dernier a en effet fait une proposition pour le moins insolite : taxer les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, et Microsoft) de manière à créer un fond qui servirait à verser 50000 euros à chaque français fêtant ses 18 ans…

Vivez la belle vie grâce à Google, Facebook et consorts !

L’idée serait donc que les géants du high tech financent le revenu universel des français, en début de vie, afin de donner un coup de pouce aux jeunes. Ces 50000 euros pourraient servir de fond pour payer des études, pour vivre durant les périodes de chômage ou même… pour préparer sa retraite.

L’homme politique – réputé un temps pour son train de vie fastueux – explique : « Je propose qu’on mette en place une taxe sur les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, NDLR), qui permettra de constituer une dotation universelle pour chacun d’entre nous, de 50.000 euros, à l’âge de 18 ans », ajoutant : « On en fait ce qu’on veut, on peut même préparer sa retraite».

A quel titre les entreprises américaines financeraient la belle vie des français ? A cette question, Julien Dray apporte un semblant de réponse, en arguant que ces dernières réalisent des milliards de profit, qu’elles ne subissent pratiquement aucune taxation en raison de « systèmes formidables » et qu’aujourd’hui plus personne ne sait vraiment dans quels pays ces sociétés se situent.

Il souligne également : « Il y a une logique. Vous et moi nous sommes des algorithmes. Nous sommes tous des algorithmes. Nous travaillons tous les jours [pour les géants du web NDLR]». En gros, il estime que nos données personnelles ont une valeur marchande et que les géants du web ne rétribuent pas les français pour les utiliser ou les commercialiser. Selon lui, une taxe de 50000 euros sortie d’un chapeau permettrait de rendre tout le monde heureux… sauf évidement les géants de la high-tech.

50000 euros pour chaque français…

Pour démontrer ses propos Julien Dray prend comme exemple la vente de LinkedIn à Microsoft, une vente où selon lui, la vraie valeur ne se trouvait pas dans l’entreprise ou ses salariés, mais dans sa base de données. Ce dernier s’interroge : « Qu’est-ce qu’ont vendu les propriétaires de cela ? Ils ont vendu vos données. Ils vous ont donné de l’argent ? Ils vous ont rémunérés, puisqu’ils vous vendent ? ».

Une bien curieuse proposition politique pour régler nos problèmes de chômage, de retraite ou de pouvoir d’achat, qui laisse aussi perplexe qu’inquiet, car si la solution à nos problèmes c’est de taxer d’autres pays, nos politiques ne doivent plus avoir beaucoup d’atouts dans leur manche. Sachant que l’INSEE dénombre plus de 870000 français qui fêteront leurs 18 ans cette année, les GAFAM devraient « offrir » l’équivalent de 43 milliards d’euros à ces derniers…

Rien qu’avec ce chiffre, on comprend aisément le creux de cette proposition quelque peu populiste, car il ne s’agirait que des français de 18 ans en 2018, quid des autres tranches d’âge et des autres pays ? Tout simplement irréaliste…


6 commentaires

  1. Bonjour,

    de la politique sur presse citron ? un parti pris prononcé, notamment en rappelant l’affaire du train de vie…
    Loin de moi l’idée de soutenir ce monsieur, qui était contre le revenu universel de son confrère pendant la présidentielle…il faut bien se démarquer comme on peut…
    mais il pose un vrai question : la redistribution des richesses…pourquoi ne pas changer la réglementation pour faire payer des impôts au GAFAM. Après tout, même si leur optimisation fiscale ne semble pas morale, elle est tout à fait légale ; et l’objectif d’une société n’est pas de payer des impôts…Mais si nos représentants (dont Mr Dray) oeuvraient pour changer la réglementation fiscale nationale et internationale, peut être vivrions nous mieux…
    j’avais beaucoup aimé la bannière bleu blanc rouge d’amazon en soutient au français. Société qui ne paye pas d’impots en France (il n’y a qu’à voir ou se trouve le siège en bas de vos factures), et ne contribue pas au fonctionnement de l’état, des services publics : renseignement, police, hôpital…

    redistribution des richesses!

    • ah ouais bleu blanc et rouge c’est beau maintenant ?? , et vous( ou dans votre entourage parental ou amical ou pro) étiez surement un adhérent, de près ou de loin, des mouvements antiracistes des années 80-2000 ?

      cela me rappel ,le bleu blanc et rouge, des couleurs bannie par les soi-disant humanistes des années 80-2000 ( je vous rappelle que c’est Royal qui a piquée une crise pour réhabilité le drapeau fr et ses couleurs en 2005), humanistes qui ont été avant les gafa les 1er a violer et user de données perso sous couvert de lutte contre le racisme quitte a ce que 50 % d’innocents en fassent partie et leurs vie privé rependus a tort dans des assos de quartier, leur vie salir a tort et a jamais et pour certains connu ou non parfois sali a tort dans les médias

  2. mais quel guignol. Encore une annonce ridicule alors qu’il n’y a qu’une seule et unique solution : uniformiser les réglementations fiscales dans toute l’Union Européenne pour éviter que ces boites « optimisent ».

  3. La belle blague de Dray et il le sait,

    L’un des pilleurs et violeurs de données perso et de liberté individuelle pendant 30 ans sous couvert de lutter contre le racisme ( enfin contre les réseaux coco des banlieue en réalité ) qui donne des leçons aux GAFA non mais c’est à hurler de rire et des dirigeants des gafa hurlent de rire aussi à voir ce clown( et ses réseaux politico-associatifs) précurseur du viole de données perso de français et de certains européen .

    Allez voir à l’Ina les infos (et doc,trac a l assemblé national appelant a la délation, etc.) des années 80-2000 a ce sujet comment le viol et le pillage de vie privée et de donnée perso (sous couvert de lutte contre le racisme) était un sport national du ps et de la gauche avec l’aval de la droite ce qui faisait aussi plaisir au fn car passait pour une victime.

    Rien qu’ avec ces news de l’époque il y a de quoi en calmer plus d’un de ces clowns pilleur de données perso si les journalistes travaillaient indépendamment mais le plus intéressent et le plus grave est que les gafa ont de quoi faire pression( en off) à ce sujet l hors de leur négociation avec l’Europe ou la France grâce à leur amis ici ou là ou à la NSA avec de quoi leur faire fermer à tous ( toute la caste politique fr depuis 30 ans gauche droite extrême gauche et Fn )le clapet quant au sujet des donné perso des gafa et de leur évasion fiscal !

    Quand ce clown précurseur du viole des données perso aura arrêtez de parler, les journalistes vous pouvez faire votre job ????!!! Allé juste une seule fois.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies