Suivez-nous

Tech

L’intelligence artificielle pour en finir avec les tueries dans les écoles aux Etats-Unis ?

L’intelligence artificielle devient une solution croissante pour les écoles américaines qui veulent empêcher un nouveau massacre.

Il y a

le

intelligence artificielle

L’intelligence artificielle pour trier les données

En 2018, la tuerie de Parkland en Floride faisait partie des pires de l’histoire aux Etats-Unis dans une école. La situation n’a pourtant pas vraiment évolué. Selon les comptages réalisés par les médias américains il y a quelques jours, ce sont environ 1.200 enfants qui sont morts en un an au pays de l’Oncle Sam. Bien sûr, tout ne s’est pas passé dans des écoles mais une partie si.

Pour trouver une solution, les écoles se tournent donc vers le recours à l’intelligence artificielle. Bark Technologies, Gaggle.net et Securly Inc, sont trois entreprises qui ont recours à l’IA et au machine learning pour tenter de mettre fin à ces actes. Cela veut dire concrètement étudier les emails, textes et documents publiés par les élèves. Dans certains cas, ce sont même les publications sur les réseaux sociaux qui sont scannées.

Détecter les signaux d’alerte

L’IA est entraînée à rechercher des signes de harcèlement numérique, de sexting, d’usage de drogue ou d’alcool ou encore de dépression. Elle doit ensuite signaler les étudiants qui peuvent poser un risque pour eux-mêmes mais aussi pour les autres étudiants. Par la suite, des mesures sont prises qui peuvent aller jusqu’à prévenir les forces de l’ordre.

De façon cynique, le système était déjà testé avant Parkland et avait réussi à stopper un shooting. On sait donc que cette idée peut avoir des résultats. Par ailleurs, les écoles ont désormais accès gratuitement à certaines des solutions. Elles sont aussi disponibles pour les familles, quand les parents sont inquiets. Il existe des IA pouvant surveiller les réseaux sociaux comme nous l’évoquions par le passé.

Les différentes méthodes seraient utilisées par plus de 5.000 districts aux États-Unis et ont permis de stopper plusieurs dizaines de situations jugées très dangereuses. Reste un sacrifice du côté de la vie privée. Contrôler les armes serait sans doute une méthode plus simple…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests