L’internet mobile rend plus intelligent

Avec la multiplication des terminaux mobiles dotés d’un navigateur web et des sites adaptés au web mobile, nous avons tous la possibilité de transporter dans notre poche un accès à la plus grande base de données du monde : internet. Le web mobile étant en voie de banalisation au fil de sa pénétration dans les

Avec la multiplication des terminaux mobiles dotés d’un navigateur web et des sites adaptés au web mobile, nous avons tous la possibilité de transporter dans notre poche un accès à la plus grande base de données du monde : internet.

Le web mobile étant en voie de banalisation au fil de sa pénétration dans les strates successives du grand public, je ne sais pas si nous réalisons à quel point cette possibilité reste un truc extraordinaire, dont je ne me lasse d’explorer les usages et les possibilités.

Ainsi l’internaute mobile avisé aura déjà accumulé quelque expérience fondée sur des pratiques lui permettant d’agrandir son savoir de façon agréable et ludique, en fonction des évènements ponctuant ses journées (et ses nuits), a fortiori s’il utilise un iPhone et son navigateur mobile Safari (mais ceci est valable avec n’importe-quel autre smartphone doté d’un accès au web).

Voici quelques applications concrètes du web mobile qui sont devenues pour moi tellement systématiques que l’on pourrait presque parler de réflexe conditionné, me conduisant à dégainer invariablement mon terminal de poche :

Au cinéma

Pendant les pubs et les bandes-annonces (et entre deux pop-corns), un tour sur l’excellente version iPhone de Allociné me permet de relire rapidement le pitch du film que je vais voir, et d’en regarder quelques extraits et critiques. J’en profite pour me rafraîchir la mémoire en consultant la biographie des acteurs, éventuellement sur Wikipedia Mobile.

Chez les autres

Lorsque je suis invité quelque-part je ne peux plus me passer de cette habitude qui consiste d’une part à me géolocaliser à l’aide du GPS de mon appareil, ensuite à regarder à quoi ressemble l’endroit où je me trouve  en vue satellite sur Google Maps Mobile, voire, si le contexte s’y prête, à montrer l’image à mes hôtes, qui généralement apprécient de découvrir leur maison vue d’en haut (s’ils ne l’avaient pas déjà fait eux-même, bien sûr…).

Partout ailleurs

A l’occasion d’un évènement particulier (concert, match au stade, voyage à l’étranger…), rien de tel que ce petit rituel : un coup d’oeil sur la météo grâce à l’époustouflante version iPhone de Météo24, puis un tour systématique sur Google pour en savoir plus sur l’évènement et son environnement (historique du lieu, architecte…), une visite sur YouTube ou Dailymotion pour trouver quelques vidéos sur le sujet, une consultation de Wikipedia, et enfin quelques photos sur Flickr mobile finiront le tour d’horizon qui permet de profiter mieux de l’évènement et d’en repartir un peu moins bête.

Oui, je vous jure, je fais tout ça, et j’adore le faire. Cela ne prend pas beaucoup de temps, surtout avec une bonne connexion 3G, et contrairement aux apparences, c’est tout sauf un truc de geek. Juste un truc pour compléter ses connaissances, pour peu que l’on soit un peu curieux.

En fait l’internet mobile c’est un peu ça : un outil de connaisance contextuelle.


Nos dernières vidéos

45 commentaires

  1. C’est vrai que l’internet mobile change un peu notre façon de concevoir l’accès au savoir.
    Les possibilités paraissent immenses et nous n’en sommes qu’au début, mais les idées que tu donnes sont déjà une bonne base d’utilisation. Je n’ai pas (encore) tous tes reflexes, mais ça vient 😉

  2. J’ai découvert le web mobile il y quelques années et j’avoue que depuis je ne peux m’en passer. Surtout que depuis l’arrive de l’iPhone (ou encore de l’iPod touch, mais sans la 3G hélas), le concept a été révolutionné.
    Avoir accès à de l’info où on veut, et quand nous le voulons, c’est magique.
    Autant je passais un peu pour un geek auprès de mes amis il y a quelques années quand je surfais sur mon téléphone, mais maintenant ils commencent également à avoir le réflexe, ne serait-ce que pour se tenir à jour des résultats sportifs.
    En tout cas, l’avenir va nous réserver de belles surprises, avec notamment les débits qui vont s’emballer et encore plus d’interactivité.

    Étant assez connaisseur de la société japonaise, savez-vous que là-bas, le téléphone portable sert à tout : surf, mail, etc. mais également à payer son parking en voiture, acheter une canette à un distributeur, etc.

    C’est passionnant tout ça 🙂

  3. Complètement débile !!!
    Je ne suis pas un adepte de l’internet mobile (ne serait-ce qu’à cause du prix), mais les quelques exemples que tu donnes me confortent dans mes convictions. L’homme « civilisé » s’invente chaque jour de nouveaux besoins et au final, de nouveaux problèmes. Par exemple, t’es tu déjà demandé si l’antenne relai à côté de ton cinéma ne perturbait pas les gens qui habitent juste à côté ?

  4. je suis tout à fait d’accord Eric. C’est une véritable révolution dont peu ont aujourd’hui conscience. Malheureusement je constate que c’est trop souvent considéré comme un truc de geek.

    Dans une soirée il arrive très fréquemment qu’arrive sur la table un sujet de désaccord où Internet mettrais tout le monde d’accord. Là tu arrives avec ton iPhone et forcément tu casses un peu l’ambiance 🙂 Va falloir que les gens s’habituent !

  5. @rod

    Premièrement, niveau prix, il y a eu de sacrés efforts de la part des opérateurs, notamment avec les forfait Illimythics et Neo2, et je suis prêt à parier que plus le temps passera et que plus les prix seront compétitifs. Et si Free arrive un jour à obtenir les droits d’exploitations d’une licence 3G, ça sera encore mieux. Rapelle-toi les prix hallucinants pratiqués par nos FAIs entre 1995 et 2000 et compare-les à ajuourd’hui.
    Ensuite quand je lis ton commentaire, je me dis que tu dois penser que beaucoup d’inventions apparues le siècle dernier ne servent à rien ! Pourquoi prendre une voiture quand on peut se déplacer à pied ? Pourquoi avoir inventé la télévision alors que le journal papier nous relatait l’info ? Pourquoi avoir créé le CD alors que le vinyle ou la K7 fonctionnaient très bien ?
    Non, il s’agit d’une évolution, et qui plus est pratique, de l’internet et des moyens de communication en général.
    Après, concenrnant les antennes relais et autres ondes qu’on nous balancent quotidiennement dans la tronche, c’est néfaste on est d’accord.

  6. Sans être aussi virulent que Rod, c’est clair que c’est du confort mais que ce confort à un prix.
    Je ne vais pas revenir sur l’utilité de la chose (les goûts et les couleurs …)
    Là encore, on évolue dans notre confort au détriment des autres qui subissent (pour une fois, ce n’est pas les pays pauvres) …
    Je sais bien, au fond de vous, vous vous en fichez des autres, mais pensez bien que ces « autres » sont aussi et surtout vos propres enfants !

  7. moi je ne suis pas encore équipée d’un smart phone à cause du prix de connection (à moins que ce soit pris en charge par mon employeur).
    Mais toutes ces fonctions sont elles aussi accessibles en wi-fi et c’est là que ça peut devenir dangereux pour les opérateurs, s’il y a trop d’accès wi-fi gratuits ça risque de tuer les abonnements.
    Question matériel j’ai un Sony Mylo, un peu lent mais je suis ravie de l’emporter lorsque je voyage.
    Pour tous les autres réflexes de sites à visiter j’ajouterai FGI (fucking google it – traduction « google le bordel! ») dès qu’on a question ou curiosité principalement sur quelqu’un (je le fais avant chaque rdv pour voir si la personne a laissé des traces sur le web…)

  8. Waw moi en lisant ca, je me suis dis : Pourvu qu’aucun de mes potes ne fassent jamais ça. Je vais pas à un concert, à une soirée ou au ciné pour que les gens avec qui je suis passent leur temps sur le mobile

  9. Après il faut bien évidemment se servir de tout ça à bon escient. Inutile de passe vérifier ses mails, son facebook ou les sorties ciné alors qu’on est en train de profiter d’une soirée chez des amis ou à un concert.
    Le web mobile est avant tout un moyen supplémentaire d’accéder à de l’info et d’en partager. Et pas seulement qu’à titre personnel, car en effet, le monde du travail se voit limite bouleversé par ces nouvelles technologies.

    Enfin après, chacun y trouve l’utilité qu’il y voit ou n’y voit pas.

    @Thierry

    Je ne vois pas en quoi d’autres subissent le fait que certains usent (ou abusent) d’une connexion mobile ? Hormis peut-être l’installation de plus en plus d’antennes relais, de satellites, etc. qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé. Mais bon, les « autres » subissent moins que les gens qui circulent à pied en ville et qui respirent les gaz des voitures (la comparaison est peut-être un peu tirée par les cheveux… quoique…).

  10. @Thierry: c’est vraiment charmant une leçon d’altruisme de la part de quelqu’un qui pose comme postulat de départ que nous sommes des cons égoïstes.
    @rod: peace and love, brother. Un jour toi aussi tu rencontreras l' »autre », et peut être tu sauras lui parler.
    Amen.

  11. Moi, ça me donne vraiment envie de développer des guides touristiques spécialement conçus pour le web mobile !

    Quelqu’un est partant ?

  12. @ Tom
    Je parlais bien des ondes.
    Certes, ce n’est pas pire, comme ce n’est pas pire qu’un génocide …
    Mais avec l’argument « ce n’est pas pire que … » on peut tout accepter, n’est-ce pas ?
    Doit-on accepter ce dont on ne connaît pas les conséquences, juste parce que c’est super pratique ?
    Bon, on ne va pas lancer le débat sur le principe de précaution ici, ce n’est pas le but, mais n’arrivant pas à avoir d’enfants comme de plus en plus, je commence à m’interroger sérieusement sur ce que notre corps subit (bouffe, onde, etc.), voilà !
    Mais profitez bien de votre confort personnel et individualiste, pas de soucis …

  13. Eric

    @rod
    sans commentaire 🙂
    @oolon
    pourquoi tomber tout de suite dans la caricature ? Ou ai-je dit que « je passais mon temps sur mon mobile » ?
    Relis donc ma dernière phrase : « Cela ne prend pas beaucoup de temps,  »
    @thierry
    Individualisme ? je ne vois pas le rapport mais bon, au cas où tu n’aurais pas remarqué on est sur un blog plutôt tech ici, donc tu risques d’avoir un peu de mal avec tous les sujets abordés sur tu les prends sous cet angle 🙂

  14. J’ai découvert l’internet mobile avec l’iphone et je dois dire que ça me plait et me sert vraiment. Cependant il est sûr qu’il faut quand même se modérer. Inutile d’aller voir son facebook lors d’un repas avec des amis… Juste un peu de savoir vivre quoi ^^.

    Je dois aussi dire que j’ai trouvé plaisant de développer mon aplpi web pour cette plateforme.

  15. j’ai un avis intermédiaire entre celui d’Eric et celui de Rod. Quand nous n’avions pas de mobile et qu’il fallait prendre rendez-vous, on *anticipait* et en cas d’imprévu – panne, égarement – on faisait appel à la bonne volonté des gens du coin ou à la prochaine cabine téléphonique. De ce point de vue, le mobile n’est qu’un élément de confort qui satisfait à notre besoin infantile d’avoir une réponse immédiate ou une profusion de choix. Cela va de pair avec l’individualisme qui caractérise notre époque.

    Mais on constate aussi que l’homme connecté crée un nouveau mode de vie quand il utilise correctement l’outil qu’il a à sa disposition mais cela demande de la maturité que seuls certains geeks cultivés (je simplifie) ont pour l’instant. Il s’agit d’utiliser cet outil non pas pour avoir plus de possibilités mais pour faire un meilleur choix et le partager.

    Eric, tu fais partie de ceux qui exploitent correctement cet outil mais peut-être sous-estimes-tu la culture nécessaire. Rod, tu ne vois que ceux qui le sous-utilisent, c’est-à-dire pour faire la même chose qu’avant avec moins de préparation.

  16. J’aimerais aussi pouvoir faire ce genre de chose (+ géolocaliser mes photos quand je les prends, ou saisir un ch’tiot commentaire, surtout avec l’argentique) mais je trouve l’écran trop petit pour bien m’en servir – je n’ai pas de smartphone.

    Par contre pour l’appli java Google, elle n’arrive pas au bout de son chargement sur mon appareil donc je te hais si tu y arrives 🙂

  17. @Tom
    Je ne suis pas du tout contre le progrès, mais je fais une différence entre le papier, la voiture, la télé, le téléphone (eh oui), et les exemples cités par Eric dans son billet. J’espérais de la part d’un accroc de l’internet mobile qu’il ait d’autres avantages à citer que ceux là. Je pense en effet qu’il y a des services qui vont au delà du gadget et qui représentent un petit progrès (par exemple http://www.molib.fr, ou d’autres applis de l’Androïd Developper Challenge). Mais là ou je me différencie du Geek, avant de consommer, je prend en compte le rapport bénéfice/prix. Dans bénéfice, j’inclue le bénéfice personnel et les aspects néfastes trop souvent cachés, càd les pollutions de toutes sortes.

  18. Eric

    @rod, tu parles de bénéfice, moi je parle de plaisir et d’enrichissement personnel « culturel ». Chacun ses priorités, justement, je l’ai dit dans mon article, je ne considère pas faire un usage « geek » du web mobile mais l’usage que devrat en faire (et qu’en fera, j’en suis sûr) monsieur tout le monde d’ici quelques années. Un truc simple, comme on ouvrait avant un bon vieux Quid, un dico ou une Encyclopédie.

  19. Même si l’article fait un peu « merci l’iphone de nous avoir apporté l’internet mobile » (mais c’est un défaut qu’on retrouve pas mal dans les médias en général) je dois avouer que je suis fort client de ce nouvel accès.
    Pour la carte Google Maps qui évite de se paumer (ou aide quand c’est trop tard :oP), les mails surtout ou encore pour toutes les questions existencielles auxquelles répond internet comme « en quelle année est sorti tel film », « qui chante ça », « il est mort quand untel », etc… quand on est loin d’un pc (dans les transports par exemple)

  20. Eric

    @Nannig, l’iPhone facilite l’accès au web mobile mais je ne l’ai pas attendu, je surfe le web sur smartphone depuis exactement début 2001, année où j’ai acheté mon premier PocketPC avec connexion bluetooth via un mobile GPRS

  21. Mouaif, pour moi, un mec au cinéma qui se utilise son iPhone pour aller voir la biographie des acteurs, c’est surtout un mec qui cherche à se la péter devant ses voisins. Ça me rappelle au début des tel. portable, le blaireau qui parlait bien fort au milieu des gens pour montrer qu’il avait un portable.
    Pareil qd tu parles de montrer Google Maps Mobile à tes amis; c’est surtout pour leur montrer ton joli gadget, non ?
    En tout cas, je ne vois pas trop ou est l’enrichissement culturel dans tout ça …

  22. Eric

    « un mec au cinéma qui se utilise son iPhone pour aller voir la biographie des acteurs, c’est surtout un mec qui cherche à se la péter devant ses voisins »
    Bon je vois que j’ai affaire à un borné qui se complait dans la caricature, donc je ne vais pas essayer de te convaincre.
    Tu me connais très mal mec, si je te dis que je me planque et que je fais ça le plus discrètement du monde justement pour ne pas me faire remarquer ni importuner mes voisins tu vas encore me trouver un autre contre-argument à la con.
    C’est juste que j’ai un peu passé l’âge de frimer avec un iPhone crois-moi.

  23. @rod, généralement les gens qui utilisent cet argument moisi de la frime comme tu le fais ne font en général que projeter leur propre comportement sur les autres. Tu dois être un sacré frimeur toi 🙂

  24. @Rod aujourd’hui avoir un mobile ne permet plus de de se la péter et pourtant tout le monde en a un, c’est bien la preuve que ça rend un réel service, depuis toujours. Ca risque bien d’être pareil pour les smartphones. Avoir un iPhone peut éventuellement permettre de se la péter mais on ne peut décemment pas écarter l’hypothèse subversive qu’il serve à quelque chose. Pire, que certains s’en serve sans arrière pensée, comme tout le monde le fera sans doute dans quelques années.

  25. Eric

    Je pense sincèrement que ceux qui comme rod utilisent l’argument de la frime pour un malheureux portable à 99 euros ont juste un siècle de retard puisqu’ils considèrent encore ça comme un outil de privilégié ou d’avant-garde. C’est d’ailleurs sur ce sentiment que le marketing des grandes boîtes fait son beurre : en vendant de la frime à ceux qui y croient encore. Si rod vivait avec son époque il saurait depuis longtemps qu’un mobile, même un iPhone, n’impressionne personne (sauf lui peut-être).

  26. @Eric: là tu pousses un peu quand même. Heureusment que ça épate les gonzesses! Des que je sors mon lightsaber, elles tombent comme des mouches!
    A moins qu’elles ne s’enfuient, j’ai pas encore bien compris… 😉
    @rod: continue à nous prendre de haut, t’es un king!

  27. « un malheureux portable à 99 euros »: tu oublies le forfait mensuel!
    « un outil de privilégié ou d’avant-garde »: surtout un gadget pour Geek.
    « Si rod vivait avec son époque »: je n’ai pas le sentiment d’être en décalage avec mon époque. Mais avec la secte des Geeks, très certainement …

  28. @rod
    quand j’ai perdu l’écrou de sortie de boîte de mon Kawasaki 1000 RX et qu’on a du chercher une concession particulière sans GPS (le dépanneur l’avait oublié) j’ai bien été content d’avoir une appli sur mon portable (mappy je crois)… C’est moins glamour que la version d’Eric mais au moins on a trouvé la concession 🙂

    Quand à l’enrichissement culturel, vu les vieilles pétoires vu dans le local, il est tout trouvé !!!

  29. Ce n’est pas que je sois fainéant, mais, je l’avoue je préfère 10 000 milles fois passer par ce dictionnaire en ligne => http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/

    Que de perdre 5 minutes de mon temps à chercher un mot dans un dictionnaire au format papier !

    (Par contre, je refuse que le livre virtuel remplace le livre au format papier…)

    Donc, oui, les services qui peuvent enrichir mon niveau intellectuel et ma culture, partout où je suis c’est du bénéfice pour moi.

    Sur du matériel high tech ça ne prend pas de place et on a accès en quelques secondes à l’information nécessaire.

    je patiente, en attendant que l’accès à internet Wifi soit illimité pour un prix fixe, dérisoire, style 20€ par mois…

    Voici les sites de base que j’aurais sur mon futur mobile (Iphone ou autre):

    1)Wikipédia

    2)Wiktionnaire

    3)Wikisource

    4)l’internaute dictionnaire

    6)le site de recherche de la médiathèque de ma ville…

  30. Avoir internet dans sa poche, ca change la vie. Point barre. Celui qui crie à l’hérésie n’a pas encore expérimenté.
    Une simple ballade dans n’importe quelle ville devient instructive. Un nom de rue qui intrigue, hop on sait qui est ce monsieur. Un monument, l’horaire des bus, les restos autour, les concerts du soir, la météo, l’histoire de la ville, etc etc… Et je vous parle même pas de shazam (ou autre) qui vous reconnait une musique que vous entendez pour la première fois, de citadyn qui vous donne l’état du trafic (on est JAMAIS derrière son ordi quand on veut savoir si le périph est bloqué), des applis vélib ou autre, etc.. etc… Une enchère ebay qui se termine, un ami à la terrasse d’un café qui se demande si tel titre est de Neil Young, trouver la tablature d’un morceau en plein boeuf à la campagne, un mail important qu’on attend, l’orthographe d’un mot, une traduction, etc etc…

    Des exemples comme ça, j’en accumule tous les jours depuis trois mois que j’ai un iphone.
    Pour moi, il a pas inventé le concept « internet sur ton portable », je l’avais déja sur mon téléphone précédent. Juste la, ca ressemble à une page web « comme sur un pc », et c’est facile à manipuler. Et pour ne rien gacher, ca met pas trois plombes à s’afficher.
    Et oui, Flash et le copier coller manquent cruellement, je le reconnais.

  31. Eric

    @runuts, tout est dit, merci. Parfois je devrais m’exprimer plus simplement, comme tu l’as fait 🙂

  32. C’est bien pratique, mais encore faut-il vivre dans une ville où se trouve des réseaux Wi-Fi accessibles et en nombre assez conséquent de telle sorte à pouvoir s’informer/se divertir dans plusieurs endroits.

    Ce qui n’est pas mon cas. 🙁

  33. Pingback: Le futur des technologies « WebTribulation

  34. Pingback: Internet rend-il plus intelligent ? | NRE's Blog

Répondre