L’iPhone 5 nécessite bien une nanoSIM

Dans les grandes lignes, l’iPhone 5 correspond aux rumeurs qui ont précédé son annonce. Côté carte SIM, il nécessite un modèle nano (les microSIM ne sont pas compatibles).

L’iPhone 5 a bien un écran de 4 pouces affichant 1136 par 640 pixels et offrant donc une densité de pixels de 326 ppp (comme sur les iPhone 4 et 4S). Il est compatible avec la 4G LTE et n’est pas le smartphone le plus fin du monde (avec 7.6 mm) contrairement à ce qu’Apple a annoncé (lire notre article).

L’habituel connecteur de 30 pins est remplacé par un modèle beaucoup plus petit appelé « lightning ». On ne sait pas s’il est compatible USB 3.0 (non indiqué par Apple donc probablement pas le cas). Un adapteur permettant d’utiliser les périphériques compatibles avec l’ancien connecteur, a été présenté.

Il embarque un nouveau SoC, l’A6. On ne sait pas s’il intègre un CPU double ou quad coeur.

A noter également, l’ajout d’un 3ème microphone, du support de la porteuse 5 GHz pour le Wifi n. En revanche, absence de support du NFC.

La France est dans le premier wagon des pays qui pourront le précommander.

Voilà pour le tour du propriétaire dans les grandes lignes.

Mais on découvre sur le site d’Apple qu’il nécessite une carte nanoSIM et donc que les actuelles cartes microSIM ne conviennent pas (à moins de pouvoir les découper).

NanoSIM à gauche et microSIM à droite :

(source)


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. On notera l’absence de nouveautés… Pas de NFC et pas de rechargement sans fil par induction… Même le fabriquant Nokia que l’on dit mort depuis quelques temps offre de meilleurs téléphones avec le Nokia Lumia 920… Apple a déjà épuisé toutes ses cartouches… Immense déception pour ma part.

  2. Jamais on aurait pu s’attendre à ça : Apple en pleine débâcle technologique, on comprend mieux son acharnement contre Samsung et Android….navrant et tellement previsible à la fois !

  3. Eric

    Quelle connerie cette nanoSIM, mais ça sert à quoi ? C’est déjà galère de switcher entre deux appareils qui ont SIM et MicroSIM, (adaptateurs, demander une autre SIM à son opérateur….)

  4. Les gens veulent s’astiquer le Kiki en ayant le téléphone le plus fin et quand on leur explique que pour ça il faut changer de format de SIM ça les fait bondir.

    Sinon, certes, pas de NFC. L’un d’entre vous pourrait me dire à quoi ça lui servirait AUJOURD’HUI ?

Répondre