Connect with us

Actualités

L’iPhone bientôt interdit en Inde à cause d’une application ?

Apple bientôt absent de l’un des pays les plus peuplés du monde ? Avec 1,324 milliard habitants, l’Inde représente un marché potentiellement très juteux pour la marque de Cupertino. Pourtant, sur l’année écoulée, l’entreprise n’a écoulé qu’un million d’iPhone. Une goutte d’eau… Et celle-ci pourrait encore se réduire comme peau de chagrin.

Il y a

le

batterie-iphone

Un politique contre le spam

Cette fois, ce n’est pas complètement la faute d’Apple qui investit pourtant beaucoup pour réussir à se tailler une place. Non, tout vient en fait d’un conflit avec l’Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde (TRAI). Celle-ci veut lutter contre le spam qui pose de nombreux problèmes dans le pays. La solution ? L’installation obligatoire d’une application qui signalerait les appels et SMS entrant dans cette catégorie.

Sur le papier, cela peut sembler partir d’un bon sentiment mais Apple considère en fait que cette application est beaucoup trop intrusive et qu’elle pose de sérieux problèmes de confidentialité. Elle demande en effet l’accès au journal des accès et messages.

Un ultimatum de 6 mois

Le problème, c’est que le TRAI ne compte pas faire d’exceptions. Il s’agira d’une application présente sur tous les smartphones. Les opérateurs et constructeurs de smartphones, ont le droit à un délai de six mois. Passé ce délai, l’application baptisée « Do not Disturb » (Ne pas déranger) devra être partout.

> Lire aussi :  Gartner confirme la seconde place de Huawei, devant Apple

Et pour ceux qui refuseront de se plier à la directive comme semble le vouloir Apple ? Les smartphones de la marque à la pomme deviendront de véritables briques.

La TRAI forcera en effet les opérateurs à retirer les appareils récalcitrants des réseaux 3G, 4G et services vocaux. Bref, une véritable petite condamnation à mort. Apple devrait tout de même tenter de trouver un compromis. Le fait qu’iOS 12 permette justement de signaler automatiquement les spams devrait jouer en sa faveur. Reste à voir si cela sera suffisant pour convaincre l’agence gouvernementale. Affaire à suivre.

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests