L’iPhone n’est plus la chasse gardée d’Orange

Selon Europe 1, le Conseil de la concurrence vient de mettre fin à la belle histoire d’amour entre Orange et l’iPhone, en cassant ce jour l’exclusivité dont l’opérateur bénéficiait depuis le lancement du smartphone d’Apple en France fin novembre 2007. Le Conseil de la concurrence estime que cette exclusivité faussait le marché et allait à

Selon Europe 1, le Conseil de la concurrence vient de mettre fin à la belle histoire d’amour entre Orange et l’iPhone, en cassant ce jour l’exclusivité dont l’opérateur bénéficiait depuis le lancement du smartphone d’Apple en France fin novembre 2007.

Le Conseil de la concurrence estime que cette exclusivité faussait le marché et allait à l’encontre des bienfaits de la concurrence. La mesure est prise à titre conservatoire, ce qui signifie en clair qu’elle est à effet immédiat. SFR et Bouygues (et leurs clients) vont passer un bon Noël. Apple aussi, probablement, en voyant ses ventes s’envoler de nouveau.

Maintenant, cette décision appelle tout de même quelques questions :

  • pourquoi le Conseil de la concurrence se réveille-t-il aussi tard, pile un an après le lancement de l’iPhone par Orange ?
  • l’exclusivité n’existe déjà plus de fait, car SFR propose un contrat spécifique iPhone qui permet d’acheter un iPhone nu chez Orange et de se le faire subventionner par SFR moyennant un abonnement dédié
  • n’importe-qui peut déjà acheter un iPhone désimlocké chez Orange et l’utiliser librement sur n’importe-quel réseau, mais bien sûr c’est au prix fort : cette décision fera-t-elle réellement chuter le prix de l’appareil ou au contraire les opérateurs vont-ils s’arranger pour le maintenir tous au même tarif ?
  • Enfin, quid des autres exclusivités chez les autres opérateurs ? La décision vaut-elle aussi pour le Samsung Player Addict, dont la version 16Go est à ma connaissance disponible uniquement chez SFR ?

Cela étant, toute décision qui va dans le sens du développement de la concurrence est bonne à prendre, surtout quand on connait les habitudes des opérateurs de téléphonie mobile en France. Il reste juste à souhaiter que le crépage de chignon qui s’annonce ne se fasse pas au détriment des salaires et de la qualité de vie au travail chez les susdits opérateurs.


Nos dernières vidéos

24 commentaires

  1. Espérons qu’avec cette décision Bouygues améliore son offre Web&Mail qui n’est pas pour le moment tip top ( et l’élargissement de son réseau 3G aussi, soyons fou ! )

  2. Cela me parait étonnant que l’on puisse avoir des offres iphone chez Bouygues & SFR d’ici Noel… Comment faire pour l’approvisionnement, la création d’offre abonnement, négociation avec Apple sur les prix???
    A part d’avoir anticipé cette décision de justice… (risqué!)

  3. « Enfin, qui des autres exclusivités chez les autres opérateurs ? »
    « quid » plutôt, non ?

    Ca peut sembler une bonne nouvelle mais je ne suis pas sûr que ça change grand chose au final…

  4. 1. Le conseil de la concurrence n’a fait que répondre à la plainte spécifique de Bouygues Telecom
    2. L’exclusivité d’Orange n’est pas absolue, mais ses conditions impliquent une distorsion de la concurrence dans une proportion jugée trop importante
    3. Même remarque, l’accès au terminal nu est possible mais considérée comme se faisant dans des conditions défavorables
    4. La question mérite d’être posée mais le Conseil juge aussi la durée de l’exclusivité et la main-mise complète d’Orange sur une gamme entière de terminaux d’un fabricant. Le Player Addict 16 Go est disponible hors SFR mais pas en coloris noir laqué.
    3.

  5. Moi je ne comprends pas très bien… ce n’est pas la première exclu, ni la dernière, rien que chez Bouygues (le plaignant et la cause de la décision aujourd’hui du Conseil de la Concurrence), le Pearl est annoncé en exclu… alors pourquoi l’iPhone aurait un traitement « de faveur » ?

  6. « Cela étant, toute décision qui va dans le sens du développement de la concurrence est bonne à prendre »

    Ouais, sauf s’ils passent encore des accords d’entente sur les prix …

  7. Reste à savoir:si les opérateurs vont mettre en place des forfaits « Iphone » qui prennent en charge toutes les fonctionnalités du forfait Orange. Je crois qu’un effort est fait du coté d’SFR, mais quid de Bouygues?

  8. Ils vont être content les client Bouygues avec le pauvre réseau 3G….
    Vous avez déjà vu autre chose qu’un PC avec Windows dans une grande surface ? Il sont ou les bienfaits de la concurrence pour les distributions Linux ? Bientôt des MacBook sans MacOS ou plutôt l’inverse ?

  9. je pense pas que les trois entreprise de télécom françaises vont s’arranger sur les prix d’abonnement iPhone après cette décision, vu qu’ils ont déjà mangé dans les dents une amende record de 534 millions d’euros.

    Les tarifs vont vraiment baisser, grâce à l’entrée des autres entreprises dans la concurrence du marché de l’Internet mobile. C’est une nouvelle très bénéfique que la fin de ce partenariat douteux.

  10. Effectivement Eric, comme l’a dit Nyctalope la tardiveté de la réponse du conseil de la concurrence s’explique par le fait qu’il n’a été saisi par Bouygues Télécom que le 17.12.2008 http://tinyurl.com/5j7ty2

    Si la décision ne concerne qu’Orange il est évident qu’elle est transposable aux autres exclusivités dans l’éventualité de nouvelles actions.

    Quant à faire chuter le prix de l’appareil, rien n’est moins sûr…

  11. Eric, pour répondre d’une phrase à tes questions, je rappelle que c’est un accord exclusif signé entre Apple et Orange qui est à l’origine de cette situation !
    Apple n’est pas tout blanc dans l’histoire [ni tout alu d’ailleurs] 😉 car c’est le chef d’orchestre de toute cette opération avec notre opérateur « historique »… j’en parle en connaissance de cause.

  12. Pingback: iPhone et Orange, c’est fini.. ou presque • Blog Archive • Then B[a]ck & Again

  13. Pingback: L’iPhone pour tous : une nouvelle qui va en ravir plus d’un

  14. J’ai malheureusement bien peur que cette décision n’ai aucun impact sur les prix : on sait tous que les 3 compères s’entendent déjà entre eux pour établir une tarification homogène, et je ne vois vraiment pas pourquoi çà changerait aujourd’hui avec les futures offres iPhone.
    Pour que la tarification explose il aurait fallu un autre opérateur, et tout est fait, avec force lobbying, pour que çà ne se fasse pas. Pourquoi donc Free se fait régulièrement refouler pour d’obscures raisons ?

    Et pourtant j’aimerai bien que tout çà débouche sur une offre iPhone plus accessible…

  15. Pingback: Comment désimlocker un iPhone 3G ? Ça sera possible le 31 décembre 2008 | Korben

  16. Pingback: Iphone chez Orange à 79 €

  17. Pingback: Le cocktail du Dimanche #23 - ilonet

  18. Pingback: Le dur métier d’opérateur téléphonique | Presse-Citron

Répondre