Connect with us
Red top

Internet

L’Iran veut se déconnecter d’Internet et créer son propre réseau

Pour protéger ses citoyens contre les idées et la culture occidentale, le gouvernement iranien entendrait déconnecter entièrement le pays de l’Internet mondial et de le remplacer par un réseau interne au pays.

Il y a

le

Pour protéger ses citoyens contre les idées et la culture occidentale, le gouvernement iranien entendrait déconnecter entièrement le pays de l’Internet mondial et de le remplacer par un réseau interne au pays.

L’information peut paraître saugrenue mais c’est le Wall Street Journal qui la dévoile. L’Iran serait donc en train de se diriger vers une censure d’un nouveau type des moyens de communication : un Internet national non relié à l’Internet mondial.

D’après des observateurs de la politique iranienne à l’intérieur et à l’extérieur du pays, le pouvoir iranien verrait dans ce projet un moyen de clore la lutte pour le contrôle d’Internet, la « guerre molle ». Cette nouvelle infrastructure interne serait présentée aux iraniens comme une mesure d’économie pour le consommateur et un comme moyen de renforcer le code de la morale Islamique.

Toujours d’après le Wall Street Journal, Reza Bagheri Asl directeur de l’institut de recherche du ministère des télécommunications iranien a précisé en Février à une agence de presse iranienne que 60% des foyers du pays seraient bientôt connectés sur le nouveau réseau et que d’ici deux ans la totalité des foyers naviguerait sur l’Internet national.

Ce nouveau réseau de communication limité d’abord aux frontières iraniennes serait un « réseau réellement halal [ce qui est permis pour les musulmans, NDR], créé pour les musulmans aussi bien sur un plan éthique que moral. » a récemment déclaré Ali Aghamohammadi, l’adjoint du Premier vice-Président iranien, en charge des affaires économiques d’après le service de presse officiel iranien.

> Lire aussi :  La francophonie perd la guerre d'Internet

M. Aghamohammadi précise que le réseau sera d’abord mis en place en parallèle de l’Internet permettant ainsi aux banques, aux ministères et aux grandes entreprises de continuer à avoir accès au réseau mondial. Il ajoute qu’à terme le réseau national pourrait remplacer totalement l’Internet global en Iran ainsi que dans d’autres pays musulmans.

Vers un internet à deux vitesses ?

Le Wall Street Journal indique que peu de gens estiment crédible une coupure totale du pays avec l’Internet mondial tant les enjeux financiers sont grands. Le régime pourrait néanmoins s’orienter vers un double-Internet comme dans d’autres pays appliquant un contrôle strict des communications en ligne comme Cuba qui possède déjà ce système de double réseau : le premier connecté au monde extérieur pour les touristes et les officiels gouvernementaux le second fermé et surveillé pour la population.

Pourtant l’Iran où, d’après l’International Telecommunication Union, 11% de la population est en ligne, est l’un des pays les plus connectés de la région. Dans ce contexte, les manifestations de 2009 avaient été relayées en vidéo sur le web montrant les limites de la censure d’état sur Internet. Le gouvernement a par la suite décidé de renforcer la répression en ligne. « Vaincre la -guerre molle [plus d’explications sur ce terme, NDR]– est notre priorité aujourd’hui. » a déclaré M. Khamenei, le Guide suprême de la révolution islamique en novembre 2009 « Dans une guerre molle l’ennemi tente de répandre des mensonges et des rumeurs par le biais de moyens de communication avancés. »

Cette mesure serait donc en passe d’être mise en place, alors qu’il y a quelques jours un membre du pentagone refusait de nier l’implication des États-Unis dans la création du virus Stuxnet, un ver hautement sophistiqué soupçonné d’avoir visé délibérément une « infrastructure de grande valeur » en Iran vraisemblablement lié au programme de recherche nucléaire, d’après la BBC.

> Lire aussi :  La Chine accentue sa surveillance d'Internet

Cette redéfinition d’Internet n’est d’ailleurs pas le seul cheval de bataille du régime iranien dans la « guerre molle« . Toujours d’après le Wall Street Journal, vendredi dernier la presse locale iranienne dévoilait le projet du lancement d’un Système Opérationnel (OS) indépendant dans les mois à venir pour remplacer Windows développé par Microsoft.

38 Commentaires

38 Commentaires

  1. Rezniko

    31 mai 2011 at 9 h 07 min

    Et???

    Pays souverain !, et je n’ai pas plus confiance dans les propos du Wall Street Journal du gouvernement US que dans ceux du gouvernement iranien actuel. L’un veut le pétrole du second et l’autre lui dit qu’il peut se toucher. Ah ils étaient si amis en 1979 quand il fallait virer le Shah !

    Et qu’apprend t’on sur Wikileaks? que les révoltes étudiantes de 2009 ont étés préparées et financées par le Mossad Israélien dès ….2007.

    Laissons Iran tranquille. Nous ne savon rien de ce pays. L’occident bave juste sur son trésor (Détroit Ormuz) et le pourrit chaque jour pour qu’il lâche le magot.

    Merci de me publier

  2. Carole Girard

    31 mai 2011 at 9 h 37 min

    Je trouve la démarche très inquiétante. J’imagine qu’on est pas à l’abri que ce système à double vitesse se répande dans d’autres pays de la zone. J’espère que les populations locales trouveront le courage de s’y opposer !

  3. Laurence

    31 mai 2011 at 9 h 47 min

    Ça fait peur. Si l’Iran s’y met, plusieurs pays risquent de suivre!

  4. Pingback: L’Iran veut créer son propre Internet, coupé du reste du réseau | Buzz Search Engine

  5. Pingback: Bravo Mahmoud, enfin un dictateur intelligent! #iran « JCFrogBlog II

  6. Roald

    31 mai 2011 at 10 h 17 min

    La « guerre molle » tout au long de l’article (entre guillemets dans tout l’article), de quoi s’agit-il ? Pourquoi cette désignation ? Est-elle spécifique à l’Iran ?

    • Jean-Baptiste

      31 mai 2011 at 10 h 53 min

      @Roald : C’est un traduction du terme Persan utilisé par le Guide suprême de la révolution. en Anglais ça donne « Soft war » (molle ou douce) c’est une guerre sans arme directement impliquée contrairement à une guerre ouverte ou même à la guerre froide. C’est un gros la bataille du contrôle de l’information. Tu peux trouver un petit débat sur la traduction ici : http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=2016529

  7. totor

    31 mai 2011 at 12 h 08 min

    il reste l’internet par satellite… cher mais possible …

  8. Geekariste

    31 mai 2011 at 13 h 52 min

    Internet national, ça semble contradictoire !

  9. G2f

    31 mai 2011 at 14 h 23 min

    au fond, est que les iraniens (notamment ceux des campagnes) n’ont pas des besoins plus importants que celui de s’informer sur le web.

  10. Steph (Technofeliz)

    31 mai 2011 at 15 h 40 min

    En gros ils veulent créer une sorte de gros intrAnet national… comme une grosse entreprise mais d’où vous ne pouvez pas démissionner… 🙂

    Blague à part, c’est très inquiétant pour la liberté d’expression.
    Et c’est pas spécifique à internet : ça fait longtemps que certains pays voudraient bien pourvoir supprimer les paraboles qui permettent de recevoir certaines chaines par satellite qui sont interdites dans le pays.

    Est-ce qu’en Chine il n’y a pas déjà quelque chose du même genre au niveau contrôle du net ?

    • Jean-Baptiste

      31 mai 2011 at 16 h 03 min

      @Steph Alors en Chine c’est un peu différent, ils font du filtrage aux frontière, c’est à dire que pour passer d’un pays à un autre un « paquet » internet (IP) doit passer par les « border gateway » des routeurs stratégiques administrés par les pays en question. En chine ils regardent ce qui passe et disent oui ou non, le projet en Iran c’est (à terme) de supprimer ces « border gateway » pour éviter tout contact

      @Rezniko : personne n’a hurlé et personne n’a prêché quoi que ce soit, mais ton point de vue est entendu je pense.

  11. Rezniko

    31 mai 2011 at 15 h 49 min

    Tiens c’est drôle, Iran ne se mêle pas de la politique intérieure française et ne pratique aucune ingérence.

    Ah mais je sais pourquoi, notre sous sol est vide!! Nous n’avons pas un rond. Nos hurlons après eux alors qu’ils sont tournés vers des pays solvables comme la Chine

    Pathétique

    Foutez la paix à ce pays et demandez vous plutôt pourquoi votre pseudo liberté est sous contrôle quasi exclusif des USA (Google, Yahoo, Facebook, Twitter)

    Avant de prêcher la liberté pour les autres, brisez vos chaînes.

    Rezniko

  12. VPN Pays-Bas

    31 mai 2011 at 16 h 29 min

    C’est de mieux en mieux, on ferait ça en France ce serrais du racisme >.<

  13. Mumuche

    31 mai 2011 at 17 h 13 min

    Waww!!!mw je truve ca genial,je n’entre pa dans le détail du guerre en iran ms je truve la solution genial.

  14. Blog marketing

    31 mai 2011 at 20 h 14 min

    Ahlalala c’est vraiment ridicule de vouloir se couper du monde à ce point. Ça va servir à quoi ? Avoir un Twitter local, un Facebook local ? Et si on a des amis à l’étranger, on ne peut plus communiquer ?
    Aujourd’hui ou la mondialisation est omniprésente et où les pays sont interdépendants, je trouve cette décision absurde.

  15. Pingback: » L’iran : La plus grande lan du monde.

  16. GTI-turbo

    31 mai 2011 at 23 h 08 min

    Vive la pornographie infantile et les incitations à la haine raciale ! Excusez-moi si je choque, mais je vois bien que la volonté de l’Iran est de moraliser Internet en y éliminant les idées qu’il n’apprécie pas. Un internet musulman où il n’y aurait plus que des photos de femmes voilées, ça serait pas cool…

  17. Philippe Huleux

    1 juin 2011 at 0 h 31 min

    Si le gouvernement iranien avait un peu de jugeotte il aurait dû adopter notre bon vieux Minitel, soit un réseau à échelle nationale avec une architecture centralisée (à l’inverse d’Internet).
    Moralité, pour un régime répressif qui soutient vouloir maintenir un contrôle absolu sur un réseau Internet parallèle n’a aucun sens. Cela démontre le peu de consistance et la médiocrité de leurs propos.

  18. Mumuche

    1 juin 2011 at 8 h 13 min

    D’1e part vs avé réson car tt com ns on a bes1 2 se comuniker é fr d ami…ms d’otr part,vs avé tor,on pe tjr vivre mèm san l’internet,imaginons ke c 1 pays povr é il n’a accès a l’internet,6 c ca la réalité je vw pa où se pose le problèm.

  19. Steph (Technofeliz)

    1 juin 2011 at 9 h 46 min

    @Mumuche euh… 🙂

  20. Fajr Breeze

    1 juin 2011 at 11 h 18 min

    C’est normale qui l’Iran bosse sur leur propre OS Windows et Mac OS sont interdit là bas à cause du blocus américain.

    Et Linux est surement trop ouvert pour eux.

  21. Marc

    2 juin 2011 at 16 h 27 min

    Cela va à l’encontre même de ce pourquoi L’internet a été crée à la base.Vouloir un internet national, c’est vouloir se couper du monde afin que celui ci n’altère pas l’idéologie du pays concerné…
    C’est en ce qui me concerne une régression et un repli sur soi.Et c’est vouloir maintenir le peuple dans l’ignorance du monde qui l’entoure…Si tant est que ce monde soit de valeur honorable! 😉

  22. Pingback: Best of de la semaine #10 / We are On - Ouebophilies diverses et variées par i&e

  23. Pingback: Tire sur le lien et la bobinette cherra | MatooBlog

  24. Marketing Ninja

    7 juin 2011 at 12 h 09 min

    Dites-nous que c’est un blague. je vous rappelle qu’on est plus au mois d’Avril. Si ce que vous dites est vrai ou envisageable, que feront-ils seuls et isolés du reste du monde ? Au fond quel est le but d’une telle démarche remplie de stupidités. C’est le contraire même du WWW et du <a href="". Filtrer oui et c'est ce que font beaucoup de pays. Mais se couper du reste du monde ? J'ai des doutes quant à l'aboutissement d'une telle initiative.

  25. Jacob

    8 juin 2011 at 1 h 01 min

    Il manque un point d’exclamation dans le titre.

  26. Bingo

    8 juin 2011 at 8 h 00 min

    Bonjour,
    voila une info qui me fait bien rire, et si chaque pays faisait de même ?
    Le monde devient de plus en plus raciste … attention !
    Bonne journée

  27. Geekle.net

    8 juin 2011 at 23 h 22 min

    ça fait vraiment peur cette démarche!

    ces pauvres Iraniens ne liront plus d’anglais, ni de français!

  28. Pandaranol

    9 juin 2011 at 7 h 42 min

    J’espère qu’on a réussi à leur vendre nos vieux minitels 🙂 Plus sérieusement, c’est flippant comme info, à surveiller de près comme dossier !

  29. restaurant halal

    9 juin 2011 at 17 h 02 min

    Ca m’étonne pas d’Ahmadinejad. Ceci dit le Stuxnet c’était pas bien glorieux non plus.

  30. Web et SEO

    9 juin 2011 at 22 h 01 min

    Ils vont sans doute filtrer, mais se priver d’internet c’est idiot.

    Internet est neutre, on trouve dans tout et pour tout des pour et des anti.

    puis la culture occidentale, je lui dis « olol ».

  31. Jeremy NGL

    10 juin 2011 at 3 h 28 min

    Pour les anglophiles qui ne l’auraient pas vu, ce Ted Talk sur Stuxnet est passionnant et édifiant : http://www.ted.com/talks/ralph_langner_cracking_stuxnet_a_21st_century_cyberweapon.html

    • Jean-Baptiste

      10 juin 2011 at 13 h 31 min

      @Jeremy : Merci pour le lien !

  32. Rob'air

    21 juin 2011 at 14 h 09 min

    Après l’Iran, on parle aussi de la Bretonnie qui souhaite se détacher du web, pour lancer son « BreizhWideWeb ».. Bon vent à eux.

  33. Pingback: La liberté numérique guidant le peuple | :: S.I.Lex ::

  34. blog marketing

    25 août 2011 at 1 h 31 min

    C’est complètement ridicule de croire que l’on peut vivre en autarcie. Je crois que les dirigeants ne se rendent pas compte de la betise et que les gens trouveront des moyens de faire autrement…

  35. Pingback: L'Iran veut se déconnecter d'Internet et créer son propre réseau | TPE- Contrôle social sur internet | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests