Suivez-nous

Tech

L’UE se penche sur le rachat de Fitbit par Google, en raison de certaines craintes concernant l’utilisation des données

Google a annoncé le rachat de Fitbit il y a maintenant plusieurs mois, mais les autorités ne semblent pas totalement en accord.

Il y a

  

le

 
Fitbit Versa Lite
© Fitbit

Voici maintenant quelques mois que Google est l’heureux propriétaire de Fitbit, enfin presque, la vente devrait être conclue sans tarder. Et comme tout ce qui touche à Google, Fitbit a immédiatement été placé dans le viseur des autorités européennes qui s’apprêteraient à ouvrir une enquête approfondie et pourrait mettre des bâtons dans les roues de cette transaction. Le Financial Times note que les régulateurs européens seraient particulièrement préoccupés par le fait que les données Fitbit fassent progresser Google dans la précision de ses publicités et des recherches.

Quel impact ce rachat pourrait-il avoir sur la concurrence ?

Obnubilée par la concurrence, L’UE a déjà pris l’initiative d’interroger de potentiels concurrents de ces deux entreprises pour savoir si cette opération de rachat pourrait désavantager d’autres applications de suivi de la condition physique présentes dans le Play Store. En novembre dernier, lors de l’annonce du rachat, Google a très clairement déclaré : « les données Fitbit sur la santé et le bien-être ne seront pas utilisées pour les annonces Google ». Il est prévu que Fitbit rejoigne la grande famille de produits Made by Google, toutefois Fitbit tient à rassurer ses utilisateurs en expliquant qu’ils conserveront le choix de revoir, déplacer, ou supprimer leurs données personnelles. Fitbit rajoute : « Mais pour y parvenir, le respect de la vie privée et la sécurité sont primordiaux. Lorsque vous utilisez nos produits, vous confiez vos informations à Google. Nous comprenons qu’il s’agit d’une grande responsabilité et nous nous efforçons de protéger vos informations, de vous donner le contrôle et de vous assurer la transparence de vos données. »

Toutefois, l’UE reste sur ses gardes et souhaitent obtenir des retours provenant de concurrents directs pour voir si cet accord permet à Google de largement évoluer et dominer le domaine de la santé. L’année dernière, la firme de Mountain View a mis en place Google Health afin de regrouper tous ses efforts au sein d’une même entité. Google Health comprend la recherche sur l’utilisation de l’IA pour mieux diagnostiquer les maladies et la création d’outils plus intelligents pour les fournisseurs de soins de santé, ainsi que des outils focalisés sur le bien-être des utilisateurs comme Google Fit.

L’UE a jusqu’au 20 juillet pour prendre sa décision concernant l’acquisition de Fitbit par Google. Le gouvernement australien semble plutôt frileux quant à cet accord et pourrait donner une décision défavorable. En ce qui concerne les États-Unis, la décision n’a pas non plus était prise.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests