L’UNICEF invite les gamers à faire des dons en cryptomonnaie

Afin de rajeunir sa population de donateurs, l’UNICEF a ciblé les gamers et leur propose de faire des dons en Ether… grâce à leurs cartes graphiques souvent plus puissantes que le reste de la population.

Unicef : quand le jeu vidéo devient une source de recherche de fonds pour aider les enfants syriens

Pour inciter les jeunes à faire un don, l’organisation humanitaire, Unicef, lance un appel aux gamers. L’objectif est de mettre en place une levée de fonds qui se fait par l’intermédiaire d’une crypto-monnaie. Les fonds obtenus seront utilisés pour aider les victimes de la guerre en Syrie.

Game Chainger, une nouvelle initiative de l’UNICEF

Depuis le 2 février jusqu’au 31 mars 2018, l’UNICEF incite les jeunes adeptes de jeux vidéo à faire des dons. En collaboration avec BETC, une agence de publicité française, cet organisme humanitaire a concocté un événement unique : « Game Chaingers ». Grâce à ce dernier, les gamers souhaitant faire un don doivent miner de l’ether, qui n’est autre que la cryptomonnaie du réseau Ethereum. Le but est de venir en aide à des enfants victimes de la guerre en Syrie qui dure depuis maintenant sept ans.

Pour participer, la personne doit disposer d’un ordinateur, idéalement d’un PC Gamer, doté d’une carte graphique assez puissante. Pour pouvoir miner de l’ether, il faut installer un logiciel spécifique disponible sur le site chaingers.io. Ce dernier sera en charge de résoudre les équations et d’assurer la sécurité de la blockchain Ethereum en se servant de la puissance de la carte graphique.

Sensibiliser une nouvelle cible et rajeunir sa base de donateurs

Grâce à ce projet assez incroyable, l’UNICEF compte sensibiliser les plus jeunes à participer à des projets à but humanitaire. En effet, d’après cet organisme, la plupart des personnes qui font des dons de ce genre sont âgées de plus de 50 ans. Pour cette opération, l’ONG espère convaincre les 711 millions passionnés de jeu vidéo sur ordinateur.

De plus, l’un des avantages de cette opération est qu’elle ne nécessite aucune dépense, mis à part l’électricité qui sera indispensable pour alimenter le PC. L’UNICEF n’attend donc plus que le projet intéresse toute la communauté des gamers et de l’e-sport.


2 commentaires

  1. La blague ce conte de fée ?

    Et une partie des fonds iront ( comme ces ong sont OBLIGATOIREMENT NOYAUTés) au financement directe ou indirecte de la rébellion et ou de l opposition .

    Au moins au usa les services extérieur ou intérieur le disent que toutes les assocs a grosse structure ou ong us sont toutes noyautées par leur services a divers degrés . Mais bon en France et les journalistes fr et moi vivont dans le merveilleux pays des stroumfs !! 4 eme puissance militaire et 5 eme eco pays des stroumf , n est ce pas ?

Commenter