L’utilisatrice d’Android serait plus susceptible de vouloir tomber enceinte (que celle d’iOS)

Êtes-vous sur iOS ou sur Android ?

Cela n’est pas un secret, les utilisateurs d’Android et ceux d’iOS ne sont généralement pas pareils.

Par exemple, une étude menée par Eat24 et publiée en 2015 avait indiqué que les personnes qui utilisent iOS mangeraient plus sain que ceux qui sont sur Android.

Aujourd’hui, une application spécialisée dans le planning familial dévoile un autre résultat étrange : les utilisatrices d’Android chercheraient à tomber enceintes tandis que celles d’iOS l’éviteraient justement.

L’appli s’appelle Dot. Elle permet aux femmes de suivre leurs cycles menstruels et de connaitre leurs périodes de fécondité. Et son étude a été menée sur 50 000 utilisatrices actives.

Selon les résultats, 25 % des utilisatrices de l’appli sur Android ont utilisé celle-ci pour planifier une grossesse, contre 19 % des utilisatrices sur iOS. D’un autre côté, 35 % des utilisatrices sur iOS se sont servies de l’application afin d’éviter la grossesse contre seulement 29 % sur Android.

« La différence entre Android et iOS nous a surpris et nous voulons l’explorer », a déclaré Leslie Heyer, le fondateur de Cycle Technologies (la société qui propose l’application Dot), cité par Mashable.

Pour Heyer, il est possible que les disparités démographiques ainsi que la façon dont on fait la promotion d’un système d’exploitation fassent partie des éléments qui expliquent ces différences.

En ce qui concerne les données, la société les a probablement obtenues grâce à une vue sur laquelle elle demande à l’utilisatrice pour quelle raison elle a installé l’application Dot.

En tout cas, ce n’est pas la première fois que ce genre de comparaison et fait. Par exemple, d’après une autre étude de Match.com en 2014, les utilisateurs d’iOS auraient plus de rapports sexuels, mais les utilisateurs d’Android auraient plus d’orgasmes.


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend