Connect with us

Ordinateurs

MacBook Pro 2018 : La plus forte hausse de performances depuis 2011

Avec le passage à la 8e génération de processeur Intel Core, Apple avait annoncé une hausse fulgurante des performances de ses Macbook Pro. Les benchmarks le prouvent, avec des hausse de plus de 80% en multi-core.

Il y a

le

La gamme de Macbook Pro a récemment bénéficié d’une mise à jour technique, et les premiers résultats de benchmarks sont tombés (et surprennent).

Une impressionnante hausse de performance en multi-core

D’après Geekbench, la nouvelle génération de Macbook Pro 15 pouce affiche une hausse de performance significative. Les tests en single-core affichent un score en hause de 12 à 15 %, tandis que le score en multi-core progresse de 39 à 46 % par rapport aux modèles 2017. Par exemple, le Macbook Pro 15 pouces avec le processeur Intel Core i9 6 cœurs (2,9 GHz / 4,8 GHz en Turbo Boost) a un score de 22 439 point en multi-core, en augmentation de 44,3 % par rapport au modèle Core i7 4 cœurs (3,1 GHz et un Turbo Boost jusqu’à 4,1 GHz) de 2017 qu’il remplace.

Pour ce qui est des modèles 13 pouces, le score augmente 3 à 11 % en single-core, et de 81 à 86 % en multi-core par rapport aux modèles 2017 équivalents. En comparant le nouveau Macbook Pro 13 pouces le plus puissant (Intel Core i7 4 cœurs, 2,7 GHz / 4,5 GHz en Turbo Boost) avec son prédécesseur (Intel Core 2 cœurs, 3,5 GHz / 4,0 GHz en Turbo Boost) le score en multi-core de 17 557 représente progression de 83,8 %.

> Lire aussi :  Apple sait bloquer l'outil de déverrouillage des iPhone utilisé par la police

La plus forte hausse de performances depuis 2011

Cette forte hausse de performance est à attribuer à la huitième génération de processeur Intel qui bénéficie de cœurs supplémentaires et d’une hausse des fréquences (notamment en mode Turbo Boost), mais aussi au passage à de la mémoire DDR4 qui améliore significativement les performances en multi-core.

Pour rappel, Apple annonce que le nouveau Macbook Pro15 pouces est jusqu’à 70 % plus rapide, et le modèle 13 pouces jusqu’à deux fois plus rapide que les modèles 2017 équivalents. Si les benchmarks donnent des résultats légèrement inférieurs, John Poole (PDG de Geekbench) explique que les tests ont été effectués sur des machines flambant neuves, qui effectuent des tâches de configuration en arrière-plan qui peuvent dégrader les performances durant quelques jours. Les performances réelles seront donc revues à a la hausse.

Cette amélioration des caractéristiques donne à la nouvelle génération de Macbook Pro leur plus forte progression de performance depuis 2011. Concéquence particulièrement intéressante, les nouveaux Macbook Pro 13 pouces avec Touch Bar rivalisent avec les modèles de 15 pouces de 2017 en termes de performance.

> Lire aussi :  iPhone XS vs iPhone XS Max : comparatif et différences

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Gaduc

    14 octobre 2018 at 10 h 29 min

    Apple devient de plus en plus détestable.
    Il y a peut-être une forte hausse des performances mais c’est tout ce qu’il y a.
    C’est désormais devenu une société de comm (voir l’histoire des membranes protégeant le mécanisme papillon, l’histoire des batteries, etc) orientée luxe.

    Tout le reste est en berne et en baisse :
    – réparabilité désormais à zéro ; elle n’était déjà pas fameuse mais, désormais, avec le blocage réservant la réparation aux équipes internes Apple (puce T2) c’est ZERO ; la planète va donc être heureuse (mais là encore, avec le programme de recyclage la comm. joue à plein) ;
    – équipements inutiles mais fort cher (touch bar) ;
    – verrouillage des accessoires (disque interne au format propriétaire mais, de toutes les manières, on ne peut désormais plus le remplacer) ;
    – hardware en recul : toujours pas de dalle pleine dimension (comme tous les concurrents) ; toujours pas de tactile ce qui aurait avantageusement remplacé la touch bar ;
    – plus aucune marge de manoeuvre (ce qui va avec la réparabilité) : plus de changement de disque possible, de batterie, de mémoire ; et qu’on ne vienne pas me dire que c’est une question d’intégration ; d’autres comme Dell sont même plus intégrés tout en conservant la possibilité de modifier les pièces essentielles comme le disque, la batterie et la mémoire.

    Apple maltraite ses clients en les considérant comme des idiots juste bons à s’emballer pour 10% de performances en plus, une foule de termes marketing comme True Tone.

    Ce qu’ils sont en général car l’essentiel de son parc d’utilisateur Mac est constitué de professionnels qui n’en ont rien à faire de payer 3 fois plus cher pour le même équipement que chez Dell. Et qui ne cherchent d’ailleurs pas à comprendre.

    Et Apple va encore accentuer la démarche à partir de 2019-2020 avec un renforcement des accessoires, démarches, gestes envers les professionnels et en remplaçant Intel par une puce désignée en interne (la suite logique de T2).

    Réveillez-vous les gars !
    db

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests