Le marché vidéo français passe le cap du milliard d’euros de recettes

Ce n’est pas vraiment une surprise au vu de l’ampleur prise par Netflix en France en 2017. Le service américain est désormais le numéro 1 dans l’Hexagone.

Qui pour arrêter Netflix ? Plus grand monde selon l’Observatoire de la VoD par la CNC qui a étudié la situation actuelle du marché en France. Particulièrement fragmenté avec une vingtaine d’acteurs recensés pour le mois de septembre 2017 par exemple, il est aussi désormais sous la coupe de Netflix.

Le marché de la vidéo à la demande porté par Netflix en France

Ainsi, 37,3% des internautes interrogés déclarent avoir utilisé son service durant les trente derniers jours. Un résultat suffisant pour passer devant Orange qui comptabilise tout de même 32% des votants. MyTF1VOD (22,3%) et Canal VOD (18,5%) suivent au classement mais en encaissant des baisses particulièrement importantes.

La situation peut-elle s’inverser ? Un acteur « classique » français peut-il venir concurrencer Netflix ? Cela semble difficile à croire. On peut compter sur Orange pour offrir une résistance sérieuse. Mais, ce sera en grande partie grâce à son partenariat avec HBO qui lui assure une exclusivité sur le catalogue de la chaîne américaine. L’opérateur historique ne peut pas vraiment s’appuyer sur une production maison. Un élément pourtant indispensable pour rendre la chronologie des médias inutile, comme l’ont compris les acteurs internationaux.

Du côté des autres acteurs classiques, inverser la tendance risque d’être impossible à moins d’une véritable révolution. Il faudra sans doute suivre le même chemin que Netflix qui a presque doublé la taille de son catalogue disponible en France au cours des 12 derniers mois.

La véritable concurrence est sans doute à chercher ailleurs, du côté d’Amazon ou même d’autres acteurs qui n’existent pas encore et qui pourraient proposer « plus pour moins cher », via des investissements massifs. Il faudra aussi surveiller le lancement de l’offre SVOD de France Télévisions : France.tv. Le tout alors qu’Emmanuel Macron et plusieurs acteurs plaident pour la création d’un « Netflix tricolore ». Une seule plateforme commune à tous les diffuseurs français. Pas sûr que le fait de retrouver « Plus Belle la vie » et « Joséphine, ange gardien » au même endroit soit un argument impactant pour contrer le rouleau compresseur Netflix…


Nos dernières vidéos

Répondre