Les mentions et les réactions s’invitent sur Messenger

Et il y a un bouton « Je n’aime pas ».

Facebook continue de développer sa messagerie, en lançant deux fonctionnalités qui pourraient changer la façon dont on interagit dans les conversations de groupe.

Dans une publication, le patron de Messenger, David Marcus, annonce l’arrivée des réactions et des mentions sur l’appli. « Aujourd’hui, je suis ravi d’annoncer que nous améliorons les conversations de groupe avec l’ajout des réactions qui vous permettront de réagir rapidement ou de donner votre avis sur une question beaucoup plus rapidement, ainsi que des mentions qui vous permettront d’attirer l’attention d’une personne spécifique dans une conversation – cela est particulièrement utile dans les grands groupes avec des notifications désactivées », écrit-il.

Ces deux fonctionnalités sont bien entendu inspirées de Facebook. Le fonctionnement des réactions Messenger est identique à celui des réactions Facebook, à la différence que les utilisateurs de l’application de messagerie auront un bouton supplémentaire : le « Je n’aime pas ». Quant aux mentions, elles permettent d’identifier quelqu’un dans un message privé comme on le ferait dans un commentaire Facebook. Le but étant de s’assurer que la personne identifiée soit notifiée.

La fonctionnalité mentions pourrait être encore plus intéressante pour les utilisateurs de Workplace, une version pour les entreprises de Facebook, qui entre en concurrence directe avec Slack.

Selon David Marcus, ces deux mises à jour de Messenger sont en cours de déploiement dans le monde entier. Ce qui signifie que vous ne devriez pas attendre longtemps pour les avoir. Avec celles-ci, Messenger ressemble de plus en plus à un réseau social à part entière. Dernièrement, l’appli de messagerie s’est également dotée d’un nouveau format baptisé « Messenger Day » qui s’inspirait des Stories de Snapchat.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Répondre