Messenger peut désormais traduire des conversations du français à l’anglais

La messagerie Facebook Messenger est désormais capable de traduire automatiquement des contenus du français à l’anglais. Un outil efficace qui vise à faire tomber les barrières de la langue en temps réel.

Ce lundi 17 septembre, Facebook a annoncé que son assistant virtuel M permettrait aux utilisateurs français de traduire automatiquement leurs messages en anglais. L’inverse est également vrai si bien que la fonctionnalité peut être utilisée pour traduire un texte anglais en français.

Traduire pour développer les interactions

Pour rappel, une option relativement similaire est déjà disponible afin de permettre aux internautes de traduire un statut écrit dans une langue étrangère. Néanmoins, elle ne fonctionne pas de la même façon que l’outil de M. Comme l’explique le product manager de Facebook Messenger, Laurent Landowski à LCI : « La communication sur Messenger est très différente de celles sur Facebook et Instagram, où les personnes font plus attention à ce qu’elles écrivent et vont avoir tendance à se relire avant de poster un message. Sur Messenger, les échanges sont beaucoup plus spontanés, les personnes vont à l’essentiel et surtout ne se relisent pas. Ils utilisent de l’argot, oublient les apostrophes, les accents, et font parfois des fautes d’orthographe. Il a donc fallu éduquer notre intelligence artificielle pour qu’elle apprenne à se comporter dans ce type d’environnement ».

> Lire aussi :  Les Etats-Unis veulent en finir avec le chiffrement de Facebook Messenger

À cela, il ajoute : « Le fait de traduire demande un effort, c’est donc un frein à communiquer de manière fluide et naturelle. Cette nouvelle fonctionnalité vise justement à permettre aux francophones d’entrer en contact avec des interlocuteurs avec lesquels ils n’auraient sinon pas été en mesure de communiquer ». Et pour Facebook, tout l’intérêt de sa nouvelle option réside dans cette dernière phrase. En effet, Mark Zuckerberg avait expliqué au début de l’année qu’il souhaitait se recentrer sur les profils et les posts des utilisateurs au détriment des pages. De fait, le réseau social a passé une partie de l’année à montrer qu’il prenait cette direction, favorisant les mises en relation, les commentaires et les interactions entre amis. Si la fonctionnalité de Messenger n’entre peut-être pas entièrement dans ce cadre, elle confirme tout de même l’attrait de Facebook pour le conversationnel.

La France est l’un des premiers pays à bénéficier de cette option. Alors que l’assistant intelligent M est déployé depuis environ un an dans le pays, seuls les États-Unis et le Mexique profitent de l’outil de traduction depuis le printemps, en temps réel, pour les messages en anglais et en espagnol. Pour l’instant, les autres pays francophones ne disposent pas de cette récente fonctionnalité.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.