Connect with us
bouygues bouygues

Actualités

Ce qui change sur le fil d’actualité Facebook

Facebook vient d’annoncer un changement sur l’algorithme du fil d’actualité. Le but est de rapprocher les utilisateurs avec leurs amis, mais cela aura également un impact sur les portées organiques des pages.

Il y a

le

Facebook est l’une des principales sources de trafic pour les sites d’actualité, un canal important pour le marketing et aussi un puissant outil de communication pour les entreprises. De ce fait, le moindre changement sur l’algorithme de son fil d’actualité est toujours suivi de près par les professionnels.

Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un changement mineur. En effet, Facebook veut favoriser les publications des profils, au détriment des publications publiques des médias et des entreprises.

« Aujourd’hui, nous utilisons des signaux comme le nombre de personnes qui réagissent, commentent ou partagent des messages pour déterminer leur niveau de diffusion dans le fil d’actualité », explique Facebook. « Avec cette mise à jour, nous prioriserons également les messages qui suscitent des conversations et des interactions significatives entre les personnes. Pour ce faire, nous prédisons sur quels messages vous souhaitez interagir avec vos amis et nous afficherons ces posts plus haut dans le flux. Ce sont des messages qui inspirent la discussion dans les commentaires, des messages que vous pourriez vouloir partager et sur lesquels vous voudriez réagir – que ce soit un message d’un ami cherchant un conseil, un ami demandant des recommandations pour un voyage, ou un article de presse ou une vidéo incitant beaucoup de discussion ».

Mais ce n’est pas tout. Facebook précise aussi qu’il va prioriser les publications des profils par rapport à celles des pages.

En général, les pages sur Facebook vont donc observer une baisse de leurs portées organiques. L’impact variera selon le type de contenu publié. Facebook explique que les pages dont les publications ne suscitent pas de réactions, ni de commentaires, seront les plus affectées. En revanche, celles qui encouragent les conversations entre amis seront moins affectées par cette mise à jour de l’algo du fil d’actualité.

> Lire aussi :  Facebook teste une fonctionnalité d’A/B test pour optimiser les liens

Réparer Facebook

Cette mise à jour est annoncée alors qu’en début d’année, Mark Zuckerberg révélait son nouveau défi pour 2018 : réparer Facebook.

« Le monde semble anxieux et divisé, et Facebook a beaucoup de travail à faire – qu’il s’agisse de protéger notre communauté contre les abus et la haine, de se défendre contre les interférences des États nations ou de s’assurer que le temps passé sur Facebook soit bien dépensé », écrivait le PDG de Facebook. « Mon défi personnel pour 2018 est de me concentrer sur la résolution de ces problèmes importants. Nous n’allons pas empêcher toutes les erreurs ou tous les abus, mais nous faisons actuellement trop d’erreurs dans l’application de nos politiques et lorsque nous empêchons l’utilisation abusive de nos outils. Si nous réussissons cette année, nous finirons 2018 sur une bien meilleure trajectoire ».

D’ailleurs, pour cette nouvelle mise à jour du fil d’actualité, Mark Zuckerberg a également donné des explications sur son profil (en plus du communiqué officiel), ce qui est assez inhabituel.

Dans son statut, le PDG réitère que l’un des objectifs du réseau social en 2018 est de faire en sorte que le temps passé sur Facebook soit du temps « bien passé ». Et pour lui, cela signifie encourager plus d’interactions avec les amis et les proches.

Une étude partagée par Facebook avait également suggéré qu’utiliser Facebook passivement, sans interagir, serait mauvais pour la santé mentale. En revanche, lorsqu’on utilise Facebook pour discuter avec les amis et les proches, cela peut être bénéfique. Et il semblerait que ce soit sur cela que Facebook se base aujourd’hui.

Un changement d’algo sur le fil d’actualité pourrait également avoir un impact dans la lutte contre la prolifération des fake news sur le réseau social, un autre problème que Facebook est en train de résoudre.

En tout cas, réparer Facebook aura un coût

En effet, Mark Zuckerberg prévient que « le temps que les gens passent sur Facebook et certaines mesures d’engagement vont diminuer ».

> Lire aussi :  Faille de sécurité : des comptes sur Workplace étaient liés à des comptes sur Facebook

« Mais je m’attends aussi à ce que le temps que vous passez sur Facebook soit plus précieux », ajoute-t-il néanmoins.

Que faire face à la baisse du reach ?

Face à ce changement sur le fil d’actualité de Facebook, comment réagir ? La première chose à faire serait peut-être d’en réduire l’impact sur le reach de votre page.

Comme l’a indiqué Facebook, les publications qui incitent les utilisateurs à réagir et discuter avec leurs amis seront moins impactées. Ainsi, si vous parvenez à faire de votre page un lieu de discussions, cela pourrait réduire la baisse de votre portée organique.

Faites cependant attention à ne pas tomber dans l’engagement bait, une pratique parfois considérée comme abusive et qui est pénalisée par l’algorithme du fil d’actualité.

D’autre part, si votre audience dépend trop de Facebook, il serait peut-être temps de renforcer votre présence sur les autres canaux tels que Twitter, Snapchat ou Instagram.

Et pensez également à Messenger

Pourquoi ne pas lancer un bot/newsletter sur le service de messagerie ? De plus, vous n’avez pas nécessairement besoin de coder pour en créer un.

Des services comme Chatfuel proposent des éditeurs visuels qui vous permettent de créer facilement différents types de robots sur Messenger.

Pour attirer votre audience vers ce nouveau canal, vous pouvez par exemple utiliser le plugin qui permet d’intégrer Messenger sur un site web.

On en parle également sur l’édito du lundi :

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests