Suivez-nous

Moteurs de recherche

Microsoft lance un site interactif de suivi du COVID-19 sur Bing

La carte interactive de Microsoft vous permet de suivre l’évolution de l’épidémie, sans attraper de virus informatique. Les données proviennent du CDC américain (Centers for Disease Control and Prevention), de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), du CEPCM (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) et de Wikipédia.

Il y a

  

le

 

Par

Outil de suivi du COVID-19 sur Bing
Outil de suivi du COVID-19 sur Bing (capture d'écran faite le 16/03/2020) / © Microsoft

Beaucoup d’internautes veulent suivre l’évolution de l’épidémie de COVID-19 dans le monde. Et s’il existe déjà quelques sites et cartes interactives pour cela, Microsoft propose désormais le sien, sur le moteur de recherche Bing.

Sur https://bing.com/covid, Microsoft propose une carte interactive sur laquelle on voit la liste des pays touchés. Et pour chaque pays (ou État, pour les USA), le site affiche les nombres de malades, de guérisons et de décès.

Microsoft vous informe en temps réel sur l’évolution de l’épidémie

Lorsque vous cliquez sur un pays, l’outil de Bing affiche également les dernières actualités en lien avec l’épidémie de COVID-19 dans ce pays. Cela permet par exemple de savoir si celui-ci a annoncé de nouvelles mesures de confinement ou des restrictions sur les vols. De plus, la carte de Microsoft est adaptée aux écrans de smartphones.

Le plus important est que l’outil de Bing est proposé par une entreprise fiable et cela est important, car pendant que les Etats essaient de lutter contre la propagation du coronavirus, des acteurs malveillants profitent de la situation pour essayer d’infecter les machines des internautes avec des malwares. Dans un précédent article, nous expliquions qu’en janvier, des acteurs malveillants ont créé une fausse campagne d’emailing qui imite les mesures de prévention du coronavirus pour infecter les machines des internautes. Et actuellement, certaines cartes interactives sont utilisées répandre des malwares sur internet.

La carte interactive de Bing utilise les données provenant du CDC américain (Centers for Disease Control and Prevention), de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), du CEPCM (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) et de Wikipédia. Il s’agit donc, à priori, d’une source d’infos fiables qui est également garantie (je l’espère) sans virus informatique.

Sinon, de son côté, Alphabet, la maison-mère de Google, a développé, via sa filiale Verily, un site de triage qui permet aux internautes de savoir s’ils devraient être testés ou pas. Proposé dans la région de la Baie de San Francisco, aux États-Unis, ce site peut également rediriger l’internaute vers un endroit pour faire le test.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests