Microsoft prépare une fonction de mot de passe sur image pour Windows 8

Les équipes de développement de Windows 8 travaillent sur sur un dispositif destiné aux écrans tactiles qui consiste à définir une procédure de verrouillage/déverrouillage par une suite de gestes sur une image.

Verrouiller son PC, sa tablette ou son smartphone afin que personne d’autre n’ait accès à ses données est primordial, et pour certains, vital. Cependant tout le monde ne le fait pas, loin de là, et le grand public se soucie assez peu de ces problématiques de sécurité, surtout si elles sont liées à une tâche jugée fastidieuse : celle de déverrouiller un appareil à l’aide d’un long mot de passe à chaque utilisation.

image password Windows 8

Les équipes de développement de Windows 8 entendent apporter une solution plus conviviale et rapide mais tout aussi efficace à cette question, et travaillent sur sur un dispositif destiné aux écrans tactiles (on sait que Windows 8 sera hybride) qui consiste à définir une procédure de verrouillage/déverrouillage par une suite de gestes sur une image.

L’utilisateur peut définir plusieurs points de « mot de passe sur image » qui sont soit de simples contacts soit des gestes (un cercle autour d’un visage par exemple) et avec bien sûr la possibilité de combiner points et gestes.

image pw

Selon les ingénieurs de Microsoft qui travaillent sur le projet, cette méthode est plus sûre qu’un mot de passe classique : un mot de passe de 6 caractères comprenant chiffres et lettres minuscules et majuscules représente 7 milliards de combinaisons possibles. Avec un mot de passe sur image avec 6 points (sans gestes) monte à… 1300 milliards de combinaisons possibles, avec pourtant une méthode qui parait plus simple à utiliser. J’invite les plus férus de maths et de probabilités à lire les explications très détaillées et illustrées sur le blog de développement de Windows 8.

Le mot de passe sur image devrait être disponible sur Windows 8 lors de sa commercialisation fin 2012.

(source)


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Pingback: Microsoft prépare une fonction de mot de passe sur image pour Windows 8 | Veille Techno Autrement | Scoop.it

  2. Sébastien Leclerc on

    J’ai déjà testé le concept sur mon smartphone HTC et je dois dire qu’il n’y a pas plus simple à craquer puisqu’il suffit de suivre les traces de doigts sur l’écran….

  3. C’est un peu comme le système sur android avec les points à relier et le même problème se pose. Il y a peut être beaucoup plus de possibilité sauf que sur un smartphone (même si là on parle de windows 8), les doigts… ben ça laisse des traces, dont le chemin qu’ils ont parcouru pour dévérouiller le téléphone

  4. avec un mots de passe classique il est souvent difficile de le trouver en regardant quelqu’un taper (surtout quand la personne en question à l »habitude de taper vite sont mdp)
    pour ce qui est du blocage avec les points à relier quoi de plus simple que de voir la personne faire le geste et les traits se dessiner derrière son doigt…
    je suis sur que je peux débloquer la totalité des portables des mes amis a force de les voir faire qu’il serai incapable de trouver mon mdp en me regardant taper 5 fois de suite mon mdp…
    pour ce qui est du nombre de combinaisons sa va juste jouer sur les programmes qui casse les mdp mais rare sont les programmes qui sont rapide et efficaces sur un mdp bien réfléchies alors même en augmentant le nombre de possibilité ont rallonge le temps pour casser le mdp mais ceci importe peu car avec les 7 milliards de combinaison actuelle le temps pour trouver un mdp qui à été réfléchie est suffisamment long pour décourager un bon paquet de personne…

  5. En effet, la fonction est déjà existante depuis la 1ère version de téléchargement de « Windows 8 Developer Preview ». Je trouve que c’est assez efficace !! Il faut juste rajouter un peu plus de précision sur la capture du mouvement…
    Et pour les déçus, le mot de passe basique à base de caractères existe toujours…

  6. « 1300 milliards de combinaisons possibles » sur une « image » unie peut être, mais sur une photo comme dans les exemples, il est clair que les points choisis par l’utilisateur vont être au niveau des yeux, du nez, de la bouche, etc… Et donc réduction drastique du nombre de point « utiles » sur l’image. Et donc réduction drastique du nb de combinaisons possibles. Couplé aux autres pb évoqués ci-dessus, je ne suis pas du tout convaincu.

Répondre