Microsoft renforce le « social search » en intégrant Facebook dans Bing

Quand nous cherchons quelque-chose ou que nous souhaitons obtenir des renseignements sur un sujet particulier, la première source d’informations que nous considérons comme fiable provient de notre entourage, famille et amis. C’est vers cette dimension de social search que cherchent à s’orienter de plus en plus résolument les moteurs de recherche.

Quand nous cherchons quelque-chose ou que nous souhaitons obtenir des renseignements sur un sujet particulier, la première source d’informations que nous considérons comme fiable provient de notre entourage, famille et amis. C’est vers cette dimension de social search que cherchent à s’orienter de plus en plus résolument les moteurs de recherche.

Rappelons d’ailleurs que Facebook est après Google et YouTube, considéré comme le troisième moteur de recherche le plus utilisé. Pour ma part je pioche aussi dans Twitter quand je cherche quelque-chose sur l’actualité ou sur une tendance du moment.

Microsoft a annoncé hier dans un long communiqué de presse adressé à certains blogs américains qu’il allait prochainement procéder à une mise à jour importante de son moteur de recherche Bing proposant une intégration plus poussée et profonde des fonctions sociales de Facebook. Rappelons que Microsoft est actionnaire de Facebook, et qu’à ce titre on ne trouve pour le moment pas trace des actus temps réel extraites de Twitter dans les résultats de Bing, contrairement à Google.

De la subjectivité dans les résultats avec les conseils d’amis

Le nouveau Bing, qui devrait être accessible dès ce jour aux USA (pas de traces de cette intégration de Facebook par ici pour le moment), est censé apporter l’intelligence collective aux recherches des internautes en affichant des résultats personnalisés fondés sur les opinions de vos amis en vous connectant avec vos identifiants Facebook. En fait Bing importe dans ses résultats de recherche des morceaux de Facebook (Likes, recommandations, commentaires…) sans que l’on ait à sortir de la page. De nombreuses fonctionnalités sociales, permettant par exemple d’interroger directement des amis sur un produit avant un achat ou voir ce qu’ils en pensent son également intégrées dans cette nouvelle approche de la recommandation sociale par la recherche.

Selon Microsoft, « l’expérience montre que 90% des utilisateurs considèrent que les conseils de la famille et des proches amis participent majoritairement au processus de décision d’achat. Aujourd’hui la recherche est principalement guidée par des faits et des liens » et Microsoft entend changer la donne en intégrant avis, opinions et une part de subjectivité dans l’influence sur ses résultats. Une façon de répondre au « +1 » de Google, en s’appuyant sur le levier le plus puissant du web actuel : le graphe social de Facebook.

Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler quand ces nouvelles fonctionnalités seront intégralement disponibles chez nous…

(source)


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Je trouve l’idée plutôt bonne. Cependant, vu que je connais très peu de personnes qui utilisent Bing, l’intérêt va vite être limité. En plus, si il faut que chacun se log (le sign in est pas facile a trouver !) c’est pas gagné…

  2. Pingback: Bing et Facebook : 1ère étape accomplie | Jeux De Fille

  3. Pingback: Bing intègre Facebook dans sa recherche « Diminfo prestations ventes informatique' Blog

  4. C’est surtout marrant de voir l’ouverture des API sociales, beaucoup de sites l’exploitent bien.
    Google ne le fait pas trop bien, à voir l’intérêt aussi peut être ?

    Ce site est marrant : http://www.searchonsocial.com/
    Il faut lui trouver une utilité, mais ! le concept de recherche sociale est sympa.

    Par exemple, en tapant « recherche plombier », on peut trouver des personnes en recherche urgente d’un plombier. Un artisan peut y trouver son compte !
    Par contre, comme dit, Bing + le peu d’utilisateurs qui se loggueront, ceci ne va pas trop fonctionner …

Répondre