Mix 2011 : ce que j’en ai retenu

Le Microsoft Mix 2011 s’est achevé jeudi soir et le moment est venu pour une synthèse de ce que nous y avons vu. Pas d’annonce révolutionnaire ni de nouveauté à couper le souffle, mais une succession de présentations et d’évolutions en droite ligne de ce qui avait été dévoilé lors de l’édition précédente.

Le Microsoft Mix 2011 s’est achevé jeudi soir et le moment est venu pour une synthèse de ce que nous y avons vu. Pas d’annonce révolutionnaire ni de nouveauté à couper le souffle, mais une succession de présentations et d’évolutions en droite ligne de ce qui avait été dévoilé lors de l’édition précédente.

Internet Explorer 10

Mon sentiment avec cette présentation et la platform preview d’Interet Explorer 10 est que Microsoft, que l’on a cru pendant un temps complètement largué côté navigateur web au point que l’on pouvait penser qu’il finirait par lâcher définitivement l’affaire, travaille en fait ardemment à un retour en force. Ce n’est jamais dit officiellement mais je suis maintenant convaincu qu’après des années de flottement qui lui ont coûté d’importantes parts de marché et même le leadership, le navigateur est (avec Windows Phone ?) au cœur d’une stratégie de reconquête de Microsoft (même si on peut regretter que en l’état IE10 ne fonctionne que sur Windows 7, et même pas sur Vista) qui vise à placer à terme Internet Explorer en tête des navigateurs. Ce n’est à mon avis pas par hasard si IE10 a été le sujet d’introduction de la première keynote de ce MIX11. Pour en savoir plus : [Mix 2011] Microsoft dévoile les premiers aperçus d’Internet Explorer 10

Windows Phone Mango « 7.5 »

C’est l’autre point fort de ce MIX11. La grosse mise à jour de Windows Phone 7, baptisée Mango par Microsoft et « 7.5 » par les autres devrait être disponible cet automne, sans qu’aucune date ne soit pour le moment annoncée. Les nouveautés sont pléthore, même si on pourra toujours ironiser – comme on l’a déjà fait avec l’iPhone – sur le fait que cette mise à jour n’apporte que des fonctionnalités déjà présentes depuis longtemps sur d’autres OS mobiles. Cela étant, j’ai déjà eu l’occasion d’exprimer ici mon enthousiasme au sujet de Windows Phone, notamment en termes d’ergonomie et de plaisir d’utilisation. Si l’on ajoute les fonctions qui vont arriver avec la prochaine mise à jour, cet OS va devenir très très intéressant, et même attirant pour ceux qui se seraient peut-être naturellement tournés vers l’iPhone ou Android. Au programme des nouveautés qui marqueront cette mise à jour de Windows Phone 7 : le multitâche avec « backgrounds agents », 1500 nouvelles API donnant accès à différentes fonctions du mobile (gyroscope, capteur photo…), les « live agents » (une fonction qui permettra de créer un lien profond dynamique direct entre une icône sur l’écran d’accueil du mobile et une fonctionnalité précise incluse dans une page web, avec mise à jour en temps réel), implantation d’Internet Explorer 9 dans une version identique à celle déjà présente sur Windows pour PC, avec notamment l’accélération matérielle qui rend le navigateur bien plus performant que Safari sur iPhone par exemple, notamment pour les animations multimédia en HTML5, et aussi une nouvelle fonction de recherche dans les applications installées, par ordre alphabétique et via un moteur de recherche interne à frappe prédictive.

SDK Kinect pour Windows

Un SDK pour Kinect sera disponible dans les prochaines semaines (« au printemps ») et permettra aux développeurs d’accéder à de nombreuses fonctionnalités comme la détection du squelette, des capacités audio avancées avec annulation de l’écho et des bruits ambiants, identification de la provenance d’une source sonore et intégration aux API de reconnaissance vocale de Windows, caméra en 3 dimensions… Si l’on traduit ce jargon un peu technique, il s’agit de la mise à disposition par Microsoft aux développeurs des sources qui vont leur permettre de créer pour les PC sous Windows des applications similaires à Kinect, comme certains hacks le préfiguraient déjà.


Des artistes réalisent des fresques et des graffs en direct pendant les keynotes
sur chaque grand thème de la conférence

Silverlight 5

Silverlight, le concurrent de Flash, qui permet de développer et intégrer dans des pages web des contenus riches (multimedia, e-commerce, navigation…) passe à la version 5. Au menu des nouveautés de Silverlight 5, dévoilé au Mix11 et déjà disponible depuis cette semaine en version beta : le décodage vidéo matériel (Hardware Video Decode), le « Trickplay » (vitesse de lecture différente pour des correction audio), l’intégration d’interfaces basées sur XNA dans les applications Silverlight afin de permettre des expériences 3D au sein des applications, et enfin encore d’autres fonctionnalités pour améliorer la productivité des développeurs et l’expérience utilisateur. Détails et téléchargement de Silverlight 5 ici : http://www.microsoft.com/silverlight

Windows Azure

Les dernières évolutions de la plate-forme cloud de Microsoft ont été dévoilées également lors du MIX11. Parmi ces nouveautés on retiendra un Outil de déploiement web destiné à simplifierla migration, la gestion et de déploiement de serveurs web IIS, ainsi que les applications web. L’outil intègre Visual Studio 2010 et Web Platform Installer. A noter également une ouverture aux annuaires d’entreprise comme Active Directory ainsi que l’élargissement à des outils d’identification pour un accès aux applications Web via des fournisseurs d’identité comme Windows Live ID, Facebook ou encore Google. En savoir plus sur les nouveautés Windows Azure.

Orchard

Parmi les annonces moins « médiatiques », j’ai retenu la présentation d’Orchard, un CMS (système de gestion de contenu/déploiement rapide de site web) gratuit et open source développé sur la technologie .NET. Et puisque l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, sachez que le site du MIX11 a été développé avec Orchard. En savoir plus sur Orchard : http://orchardproject.net/


Le t-shirt de l’année : ce qui se passe à Vegas ne reste plus à Vegas.
Vous voilà prévenus…

Ce que nous n’avons pas vu au MIX11

Même si nous n’attendions pas de révélation inédite, quelques sujets revenaient régulièrement au cœur des conversations, et notamment (cous vous en doutez), la question des tablettes et de Windows 8. Si quelques « fuites » au sujet de Windows 8 surgissent ici et là sur le web depuis quelques semaines (un Marketplace, des notifications push…), pas grand chose à se mettre sous la dent côté tablettes, où l’omerta règne de façon implacable. Quelque-chose me dit cependant que Microsoft ne restera pas éloigné très longtemps de ce marché (s’il existe vraiment…) et que nous pourrions bien avoir quelques révélations fin 2011 ou début 2012 sur le sujet.


Une parfaite intégration des réseaux sociaux dans la com’ du Mandalay Bay,
l’hôtel-casino-resort qui accueille le Mix

En conclusion

Ce MIX11 m’a donné l’impression d’être celui d’une année de transition, entre la révélation de Windows Phone 7 lors de la précédente édition et peut-être de grosses annonces pour la prochaine (tablettes ? Windows 8 ?). Reste une interrogation cependant, même si nous avons quelques éléments de réponse, d’ordre technique : pourquoi les grands éditeurs sont-ils si longs à proposer une version Windows Phone de leur application phare ? A ce train de sénateur, faut-il croire les prédictions d’IDC, qui placent Windows Phone comme deuxième OS mobile derrière Android et devant iOS et BlackBerry dès 2015 ? Avec la puissance de feu de Microsoft, rien n’est impossible, mais cela dépendra en partie de la vigueur de l’écosystème qui aura été créé autour de la plateforme (et pas seulement les applications, mais aussi quelque-chose dont on parle très peu : les accessoires et périphériques, domaine dans lequel seul Apple semble réussir pour le moment). C’est certainement sur cette question que Microsoft devra déployer le plus de force de conviction : après avoir convaincu les développeurs, il faudra séduire les éditeurs.


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Les accessoires ce n’est pas à Google ni a Microsoft de s’en charger, enfin c’est impossible qu’ils s’en chargent, c’est le job des constructeurs !

    Je pense que le seul capable d’offrir beaucoup d’accessoires au point que des accessoires tiers soient déployés est bien samsung qui prévoit d’écouter 60 millions de Galaxy S 2.

    • Eric

      @pfiou : bien sûr, je n’ai pas dit que Microsoft devait fournir des accessoires et périphériques pour des smartphones qu’il ne fabrique pas. L’idée est de créer un écosystème assez attractif et des incitations assez motivantes pour que les fabricants proposent d’eux-mêmes ces accessoires pour les Windows Phone, comme ils le font pour l’iPhone/iPad. Mais bien sûr c’est moins facile vu qu’il n’y a pas un modèle de produit unique…

  2. Un compte rendu très intéressant qui montre que loin de s’endormir, Microsoft semble tirer les leçons du passé.

    Il est intéressant de noter que le géant de Seattle fait feu de tous bois !

    Le plus surprenant, me semble être le fait que Microsoft se lance dans un projet de CMS Open Source… mais à la sauce Microsoft (asp.net…) ce qui risque quand même de gêner l’adoption de ce CMS, qui semble pourtant prometteur, par nombre de « clients » potentiels…

  3. A propos des tablettes, tu dis « Quelque-chose me dit cependant que Microsoft ne restera pas éloigné très longtemps de ce marché (s’il existe vraiment…) »

    Je ne comprends pas la remarque entre parenthèse ? Des millions de tablettes vendues, des constructeurs qui se lancent tous dans un marché international à plusieurs milliards d’euros de CA, des produits qui intéressent de nouveaux consommateurs (qui s’y connaissent moins en informatiques / qui recherchent une façon de consommer les contenus / les vieux / enfants…). Bref, c’est un marché, émergeant certes, mais bel et bien un marché non ?

  4. Je suis d’accord avec Kamoulox, les tablettes sont en train de changer la façon d’aborder l’informatique et ses usages. Moins technique, plus ergonomique, plus légère qu’un portable. Plus conviviale qu’un smartphone dont la taille de l’écran m’a toujours découragé pour lire ou jouer.

  5. Je m’attendais à une plus grande percée des mobiles tournant sur Windows Phone. Un peu déçu par le manque d’enthousiasme des consommateurs.
    C’est mon avis, je me trompe peu-être.

    Merci beaucoup pour ce compte rendu.

  6. Merci Eric de ce compte-rendu très utile et qui me permet d’avoir des infos capitales sur un évènement auquel je n’ai pu assister. Je suis super fan de l’application open source Orchard et des infos sur les tablettes, sur lesquelles il y a beaucoup à dire… en négatif, dès lors que l’on sort des jeux et des vidéos pour les intégrer dans un environnement professionnel. La tablette d’Apple pour moi qui suis un inconditionnel de la marque est une vaste fumisterie, puis que l’on ne peut pas l’intégrer dans un réseau informatique professionnel, imprimer si l’on ne possède pas une imprimante HP ou télécharger et installer une application autre que celles du commerce de l’Apple store. Alors il y a un avenir pour des tablettes dotées des fonctionalités professionnelles et Microsoft ne doit surtout pas oublier son os Tablet PC.

  7. Eric

    @Kamoulox @Lulu Nature : je suis un utilisateur de longue date des tablettes et je m’intéresse à ce marché depuis bien avant l’iPad : http://www.presse-citron.net/p.....nokia-n800 (août 2007)
    J’en suis d’ailleurs à mon deuxième iPad : http://www.presse-citron.net/i.....mpressions
    Mais j’ai aussi quelques doutes sur le réel intérêt du grand public pour ce type de machine. Comme je l’ai déjà expliqué, je crois de plus en plus au fait que les gens ne veulent pas une tablette mais un iPad. Je crois qu’au delà d’un cercle assez restreint de technophiles curieux, le seul marché des tablettes est celui de l’iPad, ce qui est déjà pas mal puisque les prévisions de ventes de l’iPad en 2011 dépassent les 40 millions d’unités. Mais en-dehors de l’iPad, combien de tablettes d’autres marques vendues ? Peanuts, et je pense que ce sera pareil fin 2011.

  8. Article très intéressant, à plus d’un titre ! 🙂
    Je pense que Windows Phone 7.5 devrait séduire ; c’est différent d’iOS et d’Android, mais ça a l’air vraiment pas mal. La solution Office Mobile pourrait séduire les entreprises – c’est puissant pour les employés « nomades ».

  9. Pingback: En route pour le BUILD, Windows 8 (et une tablette Samsung ?) en vue

Répondre