Suivez-nous

Startups

Monzo Business atteint les 50 000 clients en six mois à peine

Monzo dépasse les 50 000 clients business en quelques mois à peine avec 55% d’entrepreneurs et 45% de sociétés à responsabilité limitée (SARL).

Il y a

  

le

 
Monzo Business
© Monzo

Dans un communiqué partagé il y a quelques jours, la néobanque Monzo a donné des nouvelles de son offre destinée aux professionnels. La licorne britannique a annoncé qu’elle avait dépassé les 50 000 clients en six mois, représentés par 55% d’entrepreneurs et 45% de sociétés à responsabilité limitées (SARL).

Parmi les clients de Monzo Business, on retrouve des startups tech, des consultants, des boulangers, des vidéastes et autres métiers en tout genre, indique la jeune pousse. Certains ont monté leur entreprise il y a plus de 15 ans tandis que d’autres ont commencé durant le confinement.

Fondée en 2015, la néobanque britannique Monzo a rejoint le cercle très privé des licornes —ces jeunes pousses non introduites en bourse dont la valorisation dépasse le million de dollars, en 2018. Ce n’est pas la seule à proposer une offre destinée aux professionnels. De son côté, Revolut a lancé son offre Business il y a maintenant trois ans, elle a passé la barre symbolique des 500 000 clients il y quelques semaines à peine.

Monzo a des projets pour son offre Business

Monzo a profité de cette nouvelle pour indiquer comment il prévoyait d’étoffer son offre business dans les mois à venir en plus de ce qu’il a amélioré au cours de la période.

D’une part, la startup britannique a fait savoir qu’elle prévoyait de soutenir les entreprises impactées par le coronavirus. Pour ce faire, elle a mis en place un dispositif qui permet de trouver facilement de l’aide en ligne, mais aussi de « sécuriser ses finances » et « prendre soin de votre santé mentale ». Elle prévoit également de continuer à mettre ses clients en avant sur ses réseaux sociaux (Twitter et Instagram) pour qu’ils puissent être joints en direct par des clients potentiels.

La néobanque Monzo ajoute à cela qu’elle a amélioré son offre Business pour le web, particulièrement depuis un ordinateur. Certaines fonctionnalités ont été retravaillées pour être plus accessibles et plus simples d’utilisation.

Enfin, Monzo a lancé 14 nouvelles catégories de revenus et de dépenses pour que ses clients aient plus de visibilité sur leur budget. La startup a aussi mis en place des offres Google Ads et JellyFish pour que les entreprises puissent faire de la publicité en ligne, ce qui a pu s’avérer utile en cette récente période de pandémie sanitaire (et de confinement).

Après six mois, la néobanque résume la période passée et les projets : « Notre vision est aujourd’hui la même qu’au premier jour : être le centre des finances de votre entreprise. Nous vous offrons des informations et des outils utiles qui automatisent votre administration pénible, afin que vous puissiez passer plus de temps à faire ce qui compte le plus : gérer votre entreprise ».

Pour le futur, Monzo prévoit d’aider les clients à faire des économies sur les taxes, de poursuivre les clients qui ne payent pas ou encore de pousser les entreprises à trouver des fonds si elles ne peuvent pas payer leurs factures.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests