Connect with us

Startups

La néobanque N26 lève 300 millions de dollars et se transforme en licorne

Le berlinois N26 a révélé qu’il venait de lever 300 millions de dollars, un montant qui lui permet de passer le cap des 2,7 milliards de valorisation. État des lieux de la nouvelle licorne allemande.

Il y a

le

N26 néobanque
© N26

N26 a annoncé qu’il venait de lever un montant de 300 millions de dollars lors d’un tour de table de série D auprès de l’américain Insight Venture Partners et du fonds souverain singapourien GIC. Ces nouveaux fonds seront investis dans le développement international de l’entreprise.

N26, nouvelle licorne allemande

Lancé en février 2013, la néobanque N26 continue de battre des records, si bien qu’elle a levé 513 millions de dollars depuis sa création. En mars dernier, celle-ci annonçait déjà la clôture d’un tour de table de 160 millions de dollars mené auprès d’acteurs de premier rang comme Allianz et Tencent, propriétaire du chinois WeChat. Elle comptait également des personnalités comme Peter Thiel, membre de la mafia PayPal, et Li Ka-shing, milliardaire hong-kongais parmi ses investisseurs.

Grâce à cette récente levée de fonds, N26 est désormais valorisée à plus de 2,7 milliards de dollars, ce qui lui permet de rentrer dans le cercle très privé des licornes, ces entreprises non cotées en Bourse dont la valorisation dépasse le milliard de dollars.

Pour ce qui est du nombre d’utilisateurs, N26 revendique 2,3 millions de clients pour un total de 24 pays européens dans lesquels elle est présente. Pour sa part, son concurrent Revolut a récemment célébré le cap des 3 millions de clients, pour 400 000 en France. Dans le pays, plus de 600 000 utilisateurs ont été séduits par la néobanque N26, qui a fait son arrivée en France il y a exactement deux ans.

Le berlinois souhaite continuer à séduire les millennials, soit les 18 à 35 ans, une cible qui pourrait être intéressée par le fait que son service s’axe autour du numérique. Il n’y a donc pas besoin d’envoyer des papiers ou de rencontrer un conseiller pour ouvrir un compte sur l’application et bénéficier d’une carte de crédit.

Grâce à cette levée de fonds, N26 espère bien partir à la conquête de l’international, un objectif dont la fintech ne s’est jamais cachée. Si elle a déjà des bureaux à New York, 2019 pourrait bien marquer l’année de son arrivée sur le marché américain.

Découvrir N26

1 commentaire

1 Commentaire

  1. agenceWeb

    24 janvier 2019 at 18 h 03 min

    ça pour une nouvelle ! c’est une bonne nouvelle !!
    enfin les choses qui bougent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests