Netflix aurait pensé acheter des cinémas pour diffuser ses films

C’est un concept qui peut paraître plutôt étonnant car on a du mal à imaginer Netflix, qui fonctionne grâce à une plateforme 100% dématérialisée, proposer des séances avec des cinémas bien réels physiquement. Et pourtant…

Un projet de rachat

Pourtant, c’est bien le projet que Netflix avait dans les cartons selon nos confrères du Times. L’entreprise aux 125 millions d’abonnés s’imaginait comme un Pathé des temps modernes…

Le projet a semble-t-il été abandonné. Mais, l’idée semblait être d’acheter la chaîne « Landmark Theatres« . Inconnue en France, celle-ci n’est pas non plus un très grand acteur aux Etats-Unis. A l’heure actuelle, elle compte 56 cinémas et 268 écrans selon sa page Wikipédia.

A titre de comparaison en France, Pathé compte 71 cinémas pour 460 écrans (chiffres 2015). A l’échelle américaine, Landmark est donc une petite chaîne, à ranger dans la catégorie d’art et essai.

La politique de mettre les productions au cinéma

Mais quel intérêt concrètement pour Netflix ? Les coûts d’exploitation d’une salle physique n’ont rien à voir avec un service de streaming, mais l’idée semblait surtout être liée à l’image. Tout d’abord, s’acheter en quelque sorte le respect des différents acteurs du marché, mais surtout, de bénéficier d’une fenêtre d’exposition différente pour ses productions originales.

Amazon par exemple n’hésite pas à mettre ses propres productions dans les cinémas. Ce fut le cas pour « Manchester by the Sea », oscarisé en 2016. Le film a commencé à Sundance puis dans les cinémas avant d’aller sur Amazon Prime. Toutefois, du côté de Netflix on a encore du mal à se décider à suivre le mouvement et quand, c’est fait, c’est par intérêt comme pour Icarus.

Toutefois, la mauvaise expérience lors du dernier Festival de Cannes a montré que Netflix devra peut-être s’adapter. En effet, avoir sa propre chaîne lui permettrait de diffuser ses productions à loisir et ainsi de les rendre éligibles aux Oscars. Et dans ce cas, il n’y aurait pas de problème pour une diffusion en simultané sur plusieurs plateformes.


Un commentaire

  1. Ce ne serait pas une mauvaise idée.
    D’ailleurs, je crois qu’il y a eu un précédent, dans le domaine des friandises.
    Au début de l’ère du cinéma, le fabricant de chocolat Poulain (son fondateur) avait acquis une centaine ou plus de salles en France et réalisé ainsi une superbe opération.

    Ce serait un atout pour Netflix et lui permettrait d’accroître sa notoriété et de diffuser ses production au plus grand nombre.
    Tiens, cela me donne une idée, pourquoi ne ferais-je pas la même chose pour mes propres livres. en achetant une chaîne de librairies ? Ce serait génial !

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies