Connect with us

Cinéma

Netflix critique le quota de contenus locaux de l’Union Européenne

Adoptée par le Parlement Européen ce mois d’octobre, une nouvelle réglementation obligera Netflix à avoir 30 % de contenus locaux. Pour l’entreprise, cela peut avoir un impact négatif sur l’expérience client ainsi que sur la créativité. Néanmoins, Netflix ne devrait pas avoir de difficultés à respecter ce quota.

Il y a

le

Au début du mois d’octobre, le parlement Européen adoptait de nouvelles règles qui obligent les services de VOD comme Netflix à avoir 30 % de contenu européen sur leurs catalogues.

Et à l’occasion de l’annonce de ses résultats trimestriels, Netflix a finalement évoqué ce quota. « L’Union européenne est en train de réécrire ses règles audiovisuelles, qui nécessiteront à terme que les services de streaming sur abonnement consacrent au moins 30% de leur catalogue à des œuvres européennes. En outre, certains États membres souhaitent exiger que des services comme le nôtre investissent une partie des revenus locaux dans des œuvres européennes », explique Netflix à ses investisseurs.

Netflix ne s’inquiète pas

La bonne nouvelle, c’est que l’entreprise produit déjà un bon nombre de contenus européens, et compte continuer. De ce fait, celle-ci ne devrait normalement pas avoir de difficultés à respecter cette future règle.

Néanmoins, Netflix désapprouve l’adoption de ce système de quotas. « Nous préférerions nous concentrer sur l’amélioration de nos services pour nos membres, ce qui inclurait la production de contenu local, plutôt que sur la satisfaction des quotas », a déclaré Netflix.

> Lire aussi :  Chronologie des médias : Netflix pourrait bientôt diffuser des films un peu plus récents

Et même si Netflix ne prévoit pas beaucoup d’impact sur la satisfaction de ses utilisateurs, par rapport à la nouvelle réglementation de l’audiovisuel, il estime que ce système peut avoir un impact négatif sur l’expérience client et sur la créativité. Pour l’entreprise, les pays devraient inciter directement les créateurs de contenus locaux, plutôt que d’imposer des quotas.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests