Connect with us

Médias & Pub

Netflix met de la cocaïne dans les rues pour promouvoir Narcos

Pour promouvoir la nouvelle saison de Narcos, Netflix a rempli les colonnes d’affichage parisiennes avec la drogue préférée de Pablo Escobar.

Il y a

le

Netflix fait parler la poudre

La nouvelle saison de Narcos, dont l’histoire se penche sur le trafic de drogue entre la Colombie et les Etats-Unis à la fin des années 1970, est disponible sur Netflix depuis le premier septembre. Si les habitués de la série n’ont pas longtemps attendu pour se ruer dessus et s’adonner aux joies du binge watching, la chaîne de vidéo à la demande a toutefois souhaité attirer un nouveau public de façon originale.

Afin de promouvoir le retour de la série centrée autour  du narcotrafiquant Pablo Escobar, Netflix, avec l’aide de l’agence Ubi Ben, a transformé les colonnes d’affichage Moris sur les Champs-Élysées en immenses sabliers remplis de la célèbre poudre blanche. Bien entendu, il ne s’agit pas de véritable cocaïne mais de sucre (inutile donc d’essayer de dérober cette substance, sauf si vous avez besoin de sucre pour votre café) et la quantité de « poudre » est prévue pour s’écouler en 48 heures. Une idée vraiment originale qui pose toutefois question puisque dans le cadre de la loi Evin, la promotion d’alcool et de cigarettes est totalement interdite. Vous me direz, il ne s’agit ni de drogue ni de cigarettes mais de cocaïne ! Quoiqu’il en soit, cette opération de street marketing a été un véritable succès sur les réseaux sociaux et Ubi Bene a ajouté qu’elle avait permis de générer plus de 300 000 contacts.

> Lire aussi :  Des employés de Netflix créent une fonctionnalité pour contrôler l’appli avec les yeux

Des spécialistes des opérations de street marketing

Netflix n’en est pas à son premier coup d’essai en matière d’opération marketing originale. Afin d’assurer la promotion de la nouvelle saison d’Orange is The New Black, la chaîne avait installé une affiche vivante de 360m² reprenant le décor de la prison de la série à Paris, près du boulevard Haussmann. Son concurrent, Amazon, avait transformé le métro new yorkais en repaire nazi pour la sortie de The Man In The High Castle, l’adaptation du roman de Philip K. Dick.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Romain Baticle

    7 septembre 2017 at 11 h 35 min

    La cocaïne n’est donc pas une drogue ?

  2. street marketing original

    20 septembre 2018 at 14 h 20 min

    Voilà une action de street marketing qui parlent sans les mots. Un exemple qui illustre bien la publicité originale hors média.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests