Connect with us

Vidéo

Netflix retire un épisode de son catalogue pour se plier à la loi saoudienne

En Arabie saoudite, Netflix a accepté de retirer l’épisode d’une émission qui critiquait le prince héritier saoudien ainsi que le régime du pays. Pour sa part, la plateforme affirme avoir reçu une requête légale.

Il y a

le

Netflix ordinateur
© Unsplash / Thibault Penin

Netflix jouerait-il le jeu de la censure, comme d’autres entreprises tech ont déjà pu le faire dans d’autres pays, en retirant certains contenus ? C’est justement la question.

Netflix assure qu’il ne fait qu’appliquer la loi saoudienne

En effet, la plateforme de streaming Netflix a bel et bien supprimé un épisode controversé de l’émission Un Patriote américain (Patriot Act) présentée par l’américain Hasan Minhaj. Si le contenu a été discuté, c’est principalement parce qu’il évoque le cas de Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien assassiné au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Pour rappel, l’homme est entré dans le lieu, mais il n’en est jamais ressorti. Riyad a d’abord nié son implication avant d’admettre que le journaliste avait bien été assassiné entre ses murs. L’enquête est toujours en cours, mais il semblerait que Jamal Khashoggi ait été torturé, puis tué et démembré, en raison de ses nombreux articles à l’encontre du régime saoudien. Cela faisait plusieurs années qu’il vivait aux États-Unis et rédigeait régulièrement des tribunes pour le Washington Post.

Journaliste Jamal Khashoggi

Le journaliste Jamal Khashoggi © Chris McGrath / Getty Images / Time

Concernant l’épisode intitulé Arabie saoudite, il s’ouvre donc sur une scène où l’on aperçoit une photo du journaliste Jamal Khashoggi, point de départ d’une critique dans laquelle l’animateur Hasan Minhaj visera directement le prince Mohammed Bin Salman, qui aurait été impliqué dans la mort de Khashoggi, durant une vingtaine de minutes. Dans celle-ci, il déclare ainsi que « Il y a quelques mois, Mohammed ben Salmane, aka MBS, était salué comme le réformateur tant attendu du monde arabe. Mais les révélations sur le meurtre de Jamal Khashoggi ont brisé cette image, et je suis sidéré qu’il ait fallu le meurtre d’un journaliste du Washington Post pour que les gens se disent : ‘Oh, il n’est pas vraiment un réformateur’ ».

Par conséquent, l’épisode a été supprimé de Netflix en Arabie saoudite, si bien qu’il n’est plus possible de le consulter lorsque l’on vit dans le pays. Dans la requête, la Communication et des Technologies d’Information saoudienne stipulerait que le contenu Arabie saoudite viole la « loi anti cybercriminalité saoudienne ».

Par conséquent, « la production, préparation, transmission ou stockage de matériel qui empiète sur l’ordre public, les valeurs religieuses, les valeurs publiques et la vie privée, à travers un ordinateur ou un réseau d’information » sont considérés comme un crime pouvant coûter jusqu’à 5 ans d’emprisonnement.

Pour sa part, Netflix a déclaré au Financial Times : « Nous défendons ardemment la liberté artistique à travers le monde et n’avons retiré cet épisode qu’en Arabie saoudite, après avoir reçu une requête légale valide – et pour nous conformer à la loi locale ».

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests