Neuralink : Elon Musk souhaite nous transformer en cyborg

Pour Elon Musk, l’avenir de l’humanité passe par la phase cyborg. Ce dernier est persuadé que nous sommes déjà des cyborgs en version alpha ou Beta et qu’il manque très peu de choses pour qu’une interface homme-machine puisse voir le jour.

Elon Musk veut connecter le cerveau aux machine et nous transformer en cyborg

Il y a peu Elon Musk affirmait « Nous sommes déjà des cyborgs, le problème est l’interface homme-machine » et on ne peut pas entièrement lui donner tort puisqu’une grande partie de nos connaissances sont aujourd’hui exportées dans des terminaux devenus des extensions de nos cerveaux. Une seule question peut résumer cet état de fait : combien de numéros de téléphone connaissez-vous, sans jeter un œil à votre smartphone ?

Chez Neuralink, on travaille sur les implants neuronaux et l’interface homme-machine

L’implant cérébral semble donc une suite logique pour la voie que l’humanité est en train de prendre en connectant chaque objet du quotidien et en permettant à l’homme de ne plus à avoir à retenir ou à apprendre des informations, devenues largement accessibles par d’autres moyens. Cette technologie n’est pas totalement de la science-fiction puisqu’il existe déjà des implants électroniques pour le cerveau, le seul chaînon manquant est l’interface homme-machine.

C’est sur ce point que l’homme d’affaires Elon Musk travaille par le biais de Neuralink, une entreprise de recherche médicale, qui travaille sur les implants neuronaux permettant de connecter le cerveau à des terminaux informatiques. Pour le moment, on est encore très loin d’avoir trouvé le moyen de connecter les neurones et les puces ensembles, mais dans quelques années, il est plus que probable que cela soit le cas. Cela ouvrirait la porte à de bonnes choses, comme l’apprentissage instantané (on se souvient de ce détail dans Matrix), l’accès à tous les objets connectés de son environnement juste en y pensant ou encore pour permettre à une personne amputée de contrôler en finesse une prothèse ou à un malade d’Alzheimer de retrouver la mémoire. Comme toujours, il y a du bon et du mauvais et sur ce point les risques de piratage, de bug, et sans douta d’autres problèmes dont nous n’imaginons même pas encore l’existence pourront survenir.

Elon Musk et Neuralink sont sur le chemin de nous rapprocher de plus en plus des machines, un paradoxe quand d’autres entreprises cherchent au contraire à faire ressembler les machines de plus en plus à l’homme au niveau de l’intelligence artificielle. L’épopée Matrix pourrait bien ne plus être de la science-fiction très longtemps, pour le meilleur comme pour le pire…


Nos dernières vidéos

2 commentaires

Répondre

Send this to a friend