Nightswapping : un autre concept pour voyager gratuitement via internet

Connaissez-vous le Nightswapping ? Un autre moyen qu’on a trouvé pour s’héberger gratuitement, grâce à une communauté sur internet. Découverte du concept.

Il existe déjà plusieurs alternatives à la location d’une chambre d’hôtel pour nos déplacements. C’est le cas par exemple du couchsurfing ou encore wwoofing, qui permettent d’être hébergé gratuitement en échange de services. Il faudra compter aussi maintenant avec le Nightswapping. Ce concept donne la possibilité de mettre votre logement à disposition des hôtes. Grâce à cela, vous gagnez des points que vous pouvez utiliser pour habiter gratuitement chez d’autres gens, qui ont mis leurs logements à disposition. Cette nouvelle forme d’économie collaborative semble dériver du concept d’Airbnb qui permet de mettre son logement ou une chambre vacante à disposition d’un hôte, pour gagner de l’argent. Mais avec le Nightswapping, vous gagnerez des points ou plutôt des nuits.

Le site Cosmopolithome affirme être « la première plateforme collaborative d’échange de nuits entre particuliers ». Le principe est le suivant : vous mettez votre appartement, une chambre d’amis ou même une propriété à disposition des hôtes et vous gagnez des nuits en hébergeant. Grâce à ces nuits, vous pouvez ensuite voyager à moindre coût en habitant chez d’autres qui, à leur tour, vont gagner des points grâce à vous. Il y a, en tout, trois types d’hébergements : l’échange réciproque, non réciproque et l’échange en chambre d’amis. Un outil de messagerie permet aux membres de la communauté de discuter entre eux.

> Lire aussi :  La francophonie perd la guerre d'Internet

Il semblerait que le nouveau concept profite d’un contexte favorable. Depuis la crise, de plus en plus de gens sont à la recherche de solutions low cost pour voyager. Cette solution pourrait permettre aux vacanciers de ne pas débourser un sous en hébergement si ils acceptent, eux aussi, d’héberger des inconnus. Toutefois, les risques sont là, malgré les efforts de vérification effectués par les plateformes de ce type.

Note : le service n’est pas gratuit puisqu’il vous sera demandé d’acheter des Pass.

Note d’Eric : Cosmopolithome est une startup lyonnaise. Je dis ça je ne dis rien 🙂

(Source : Cosmopolithome)


10 commentaires

  1. Grosse coïncidence : j’ai rencontré hier soir Serge, le fondateur de Cosmopolithome, qui est une startup lyonnaise, et je lui ai dit que même si l’échange d’appartements fonctionnait sur un système de points sans échange d’argent, notre cher (dans tous les sens du terme) gouvernement trouverait bien un moyen de taxer cela quand même d’une façon où d’une autre 🙂

  2. Merci pour l’article Setra !

    Pour la confiance, on peut vous promettre que c’est notre cheval de bataille, avec la sécurité, mais ça va de pair 🙂
    En fait, le nightswapping, c’est un peu comme le covoiturage, une fois qu’on a réussi à lâcher prise, on ne peut plus s’en passer !

    Toute la team reste en tout cas à votre disposition par mail :[email protected] , sur Facebook https://www.facebook.com/cosmopolithomefr et twitter https://twitter.com/CosmopolitHome si vous avez des questions.

    La team Cosmo
    http://www.cosmopolithome.com

  3. Virginie Delaitre le

    Je reste un peu septique à l’idée de faire entrer des inconnus chez moi tout de même. C’est un peu la porte ouverte aux vols et aux dégradations. Bon après les gens sont sûrement noté et commenté pour justement éviter que des choses comme ça arrivent !

  4. Le concept est vraiment génial. On peut même acheté des nuits à prix abordable aussi si jamais on n’a pas suffisamment de nuit en banque pour la durée du séjour. Ca offre une belle flexibilité.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.