Suivez-nous

Objets connectés

Non, Linky n’émet pas trop d’ondes électromagnétiques

Les opposants pourront s’en remettre à cette deuxième étude menée par l’Agence nationale des fréquences.

Il y a

  

le

 
Linky compteur
© Enedis

Nombreux sont les opposants aux compteurs Linky, et nombreux n’hésitent pas à le rendre responsable de certaines pathologies. En effet, l’été dernier, le tribunal de grande instance de Tours a donné l’ordre de retirer les compteurs Linky dans une dizaine de foyers. Ces particuliers, certificat médical à l’appui ont réussi à prouver leur électrosensibilité.

Aujourd’hui, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) vient de dévoiler un rapport complètement différent. L’ANFR a surveillé près de 180 installations Linky entre juin et décembre 2018. Les résultats sont sans appel, le compteur Linky ne serait pas la source d’une quantité anormale d’ondes électromagnétiques. L’échantillon de compteurs pris en compte par l’ANFR se base principalement sur des cas où le compteur est à l’intérieur et surtout dans un milieu urbain.

Des résultats très positifs

Dans 100% des cas étudiés par l’Agence nationale des fréquences, « la conformité du niveau d’exposition aux champs électromagnétiques a été constatée ». Selon ce même rapport, à une distance de 20 centimètres du compteur, les mesures des champs électriques et magnétiques sont jusqu’à 37 fois inférieures par rapport aux valeurs réglementaires. Dans 99 cas sur 178, aucune émission n’a été détectée malgré des mesures prises sur une durée d’une heure.

Pour de distance de 40 cm avec le compteur, les valeurs sont encore plus basses. Par cette observation, l’ANFR en conclut : « ce qui illustre que la distance est un paramètre majeur pour l’exposition. Dès qu’on s’éloigne de quelques dizaines de centimètres de la source de rayonnement ». 

En 2016, l’ANFR avait déjà tiré des conclusions similaires, une nouvelle fois l’agence se montre rassurante en comparant les compteurs Linky aux téléviseurs, les chargeurs d’ordinateur portable, ou encore les plaques de cuisson à induction. Heureusement que les nouvelles sont rassurantes, puisque dans moins de 2 ans, 36 millions de foyers seront équipés de ce compteur. Depuis son annonce en 2015, les opposants continuent de lutter contre l’installation de Linky, en utilisant comme arguments les ondes électromagnétiques sur la santé, ou un autre pas encore démenti par une étude : l’atteinte à la vie privée.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

14 Commentaires

14 Commentaires

  1. Chmol

    16 octobre 2019 at 8 h 39 min

    « Dans 99 cas sur 178, aucune émission n’a été détectée malgré des mesures prises sur une durée d’une heure.(sic) »

    Hmm!C’est probablement ça qu’on appel une « heure creuse »…

    • Jhaal

      16 octobre 2019 at 14 h 34 min

      Non, c’est simplement que linky ne communique pas tout le temps. Il le fait de manière sporadique sur de courtes durées.

  2. cédric

    16 octobre 2019 at 10 h 37 min

    Si les ondes électromagnétiques basses ou haute fréquence n’avaient aucunes incidence sur notre santé, pourquoi toutes les compagnies d’assurance ont choisi d’exclure leurs garanties pour toutes formes de maladies pouvant être liées à une exposition aux champs électromagnétiques?
    De plus, il serait très intéressant de savoir quelle est la police d’assurance (s’il y en a une )qui couvre Enedis dans le cadre du déploiement Linky…

    • Faltran

      16 octobre 2019 at 11 h 15 min

      « ont choisi d’exclure leurs garanties pour toutes formes de maladies pouvant être liées à une exposition aux champs électromagnétiques » => Peut être parce que c’est du bullshit et invérifiable? Quand les médecins font des tests avec des gens « electrosensibles » face à des antennes « en fonctionnement » ou « pas », les symptomes sont aléatoire et ne dépendent pas du fonctionnement de l’antenne !

      Moi je suis une assurance, pour une maladie qui n’a pas de test, je ne garantie rien :

      • cédric

        16 octobre 2019 at 13 h 03 min

        L’électrosensibilité est déjà reconnue en Suède depuis 10 ans comme handicap comme maladie en Angleterre…
        Pour votre info c’est déjà vérifié comme étant nocif sur les végétaux :
        bioalaune.com/fr/actualite-bio/7345/nocivite-des-ondes-wifi-remise-en-question-des-etudiantes-danoises

        animaux (nombreuses études, fourmis, oiseaux, souris…)
        Si c’était inofensif, il n’y aurait même pas en France la loi Abeille et les constructeurs de téléphone n’aurait pas de limite de DAS.
        –>Peut être parce que c’est du bullshit et invérifiable?
        Je vous invite à vous documenter plus en profondeur sur le sujet pour mieux le comprendre.
        Par exemple les travaux de Martin L. Pall, Professeur émérite de biochimie et de sciences médicales fondamentales qui décrit point par point avec nombre d’analyses comment l’exposition aux champs électromagnétiques agit via l’activation des canaux calciques dépendants de type L, comment cela conduit à une hyper-électrosensibilité ainsi qu’à d’autres effets sur la santé.

        Prenez soin de votre santé,
        Bien à vous

  3. un curieux

    16 octobre 2019 at 10 h 59 min

    Vous avez été payé combien pour faire cette news propagande ?

  4. Pierre costard

    16 octobre 2019 at 11 h 14 min

    Et votre portable et même votre fixe émet des ondes électromagnétiques!!!!
    On est plus au moyen âge …rien n’est sorcellerie ,c’est de la physique !

  5. Jean Neymar

    16 octobre 2019 at 14 h 20 min

    Bon, plusieurs choses, les ondes EM ont un effet sur la santé à très forte puissance; typiquement les radars d’approche des aéroports grillent les oiseaux qui se posent juste devant l’antenne. Il y a même une légende chez les fabricants de radar qui dit que les hommes qui y travaillent n’auraient que des filles. Ce n’est pas démontré scientifiquement, mais ça tourne. Pour en connaître quelques uns, c’est effectivement assez bien corrélé (mais je n’ai pas de preuve de causalité).

    Ensuite, une borne wifi ou de téléphonique mobile est faite pour émettre (et recevoir) alentours grâce à une antenne dont le job est de rayonner alors qu’un dispositif CPL est fait pour émettre et recevoir sur un porteur (le fil électrique). Il est donc assez normal que le rayonnement soit beaucoup plus faible dans ce cas, même si la puissance du signal est plus forte au départ.
    Dans les deux cas, on parle de puissance bien moins importantes que dans le cas des radars.

    Quand on parle de puissance d’un signal émis, passer de 10 dB à 8 dB, comme on parle en facteurs de dix, ça veut dire que la puissance émise est divisée par 100 et pas diminuée de 20%. De plus La puissance rayonnante diminue au carré de la distance.

    Sinon, entre autre constats, visiblement les gens ne le savent pas mais les fils électriques qui passent dans les murs de votre foyer émettent des ondes EM à 50Hz; ça se constate très facilement sur un oscilloscope avec les deux borne en l’air (la puissance est ridicule). Pourtant personne ne s’en plaint.
    Par ailleurs, les fournisseurs de gaz déploient actuellement des compteurs connectés basés sur la même technologie (dans les grands principes) que Linky et personne ne s’en plaint. Les distributeurs d’eau on également fait la même chose et… silence radio des associations.
    Enfin les mêmes associations ne nous parlent jamais du rayonnement des systèmes type GPS et des tous les autres satellites quels qu’ils soient, pourtant permanent; de la radio FM (ou grandes ondes ou CB), des enceintes et/ou micros de tout système audio en fonctionnement, des radars civils et militaires ou encore de la télé (TNT mais avant aussi).

    Bref un peu de culture en physique des ondes et tout simplement de rigueur ne ferait pas de mal à chacun et rendrait les argumentaires et revendications, qui peuvent tout à fait s’entendre, un peu moins foireux.

    Le constat relayé par Presse-Citron ne m’étonne pas; et je pense que ceux qui pensent que c’est de la propagande mal intentionnée ou subventionnée se plantent au même titre que les platistes.

    • robin

      28 octobre 2019 at 12 h 22 min

      Mettre les opposants au Linky au niveau des « platistes » met votre tartine au niveau 0 de l’objectivité. De surcroit vous n’inventez rien, votre discours – teinté de science pour faire sérieux mais que c’est drôle – est celui d’Enedis LOL

  6. expère

    16 octobre 2019 at 15 h 46 min

    Un test sur une heure du compteur Linky! c’est pas sérieux, il faudrait le faire sur plusieurs heures avec une consommation assez importante. Si les compagnies d’assurance ont choisi d’exclure leurs garanties pour toutes formes de maladies pouvant être liées à une exposition aux champs électromagnétiques? c’est pas un hasard. Elles ont aussi un doute sur les ondes électromagnétiques basses ou haute fréquence sur notre santé.

    • Jean Neymar

      16 octobre 2019 at 16 h 38 min

      En même temps elles excluent les cas de guerre civile, d’explosion nucléaire, de participation à des émeutes, etc.
      La raison est que ce genre de cas est pris en charge (ou non) par l’Etat et n’est donc pas du ressort des assureurs privés.
      Corrélation ne fait pas causalité, encore une fois…

  7. expère

    16 octobre 2019 at 16 h 45 min

    Linky dehors , soit sur le poteau ou en caisson, mais pas dans les maisons. C’est la sécurité avant tout. Linky est fabriqué en Hongrie, pas gratuit et pas obligatoire, il va supprimer des emplois. qualdevie.com/qualdevie/accueil.html
    Insistons, ERDF doit obligatoirement envoyer un courrier aux abonnés concernés 45 jours avant la date du rendez-vous pour procéder au changement de compteur.
    Par ailleurs, la loi de transition énergétique ne sanctionne pas le refus individuel de changer son compteur existant contre un Linky. Il faut le savoir même si ERDF prévoit de la contourner. La CRE (commission de régulation de l’énergie) menacerait de taxer 19 euros HT par mois le relevé manuel des compteurs à tous ceux qui refusent Linky (dont le relevé se fait à distance). Ce qui serait illégal !

  8. expère

    16 octobre 2019 at 16 h 59 min

    A force rajouter de la technologie , il y a de plus en plus d’ondes électromagnétiques… inquiétant ! surtout pour les enfants.

    • cédric

      16 octobre 2019 at 20 h 45 min

      Tout à fait, d’autant qu’il y a la Loi Abeille de février 2015 en France pour protéger les – de 3 ans sauf qu’on continue à installer des antennes d’opérateurs à côté des crèches et des écoles… Et vive les adultes/ parents avec leur smartphones qui inondes leurs enfants avec leur smartphones et autres produits connectés.
      Prenez bien soin de vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests