Nos disques durs sont pollués par les déchets numériques

Selon une étude récente, nos machines stockent beaucoup de données qui ne servent jamais. Du fait de ce stockage massif, résulte une diminution des performances des PC.

Article rédigé par Franck Dubois, éditeur des blogs Maîtrise du PC et Kezen.fr

Une étude sur les données inutiles stockées par les ordinateurs a été publiée récemment par Ragib Hasan, un chercheur en informatique à l’université d’Alabama aux États-Unis. Selon cette étude, ils semblerait que nos machines stockent beaucoup de données qui ne servent jamais. Du fait de ce stockage massif, résulte une diminution des performances des PC.

Sur un portable, objet de l’étude, 20% des fichiers stockés étaient des déchets, et ces fichiers occupaient près de 98% de l’espace disque utilisé. Sur un ordinateur de bureau, les chercheurs ont constaté 47,4% de déchets pour une occupation de 38,1% de l’espace disque utilisé. Sur un serveur, nous avions 57% de déchets pour une occupation de 99,5% de l’espace disque utilisé. Pour rappel l’espace disque utilisé est l’espace disque consommé par l’utilisateur.

De quoi sont composées les données déchets ?

Ce sont principalement des fichiers qui ne sont utilisés qu’une seule fois et qui ne sont pas supprimés après leur utilisation, ou encore des fichiers installés mais qui ne sont jamais utilisés.

Comment sont créées les données inutiles ?

Elles peuvent être créées par :
– le système d’exploitation comme Windows 7 par exemple, sous forme de fichiers temporaires qui n’en ont que le nom. En effet, même s’ils ne sont utilisés qu’une seule fois, le système d’exploitation ne les supprime pas systématiquement;
– le fait de certains éditeurs de logiciels qui créent, eux aussi, des fichiers temporaires utilisés uniquement lors de l’installation de leur produit et qu’ils ne suppriment pas une fois l’installation terminées;
– l’absence de tri, avant l’installation d’un logiciel, des fichiers réellement utiles à l’utilisateur comme par exemple stocker les documentations ou les fichiers d’aide en plusieurs langues alors qu’une seule langue, celle de l’utilisateur, est utile.

En bref, c’est une série de pratique qui, encore aujourd’hui, pollue nos disques durs.

Comment lutter contre cet encrassement ?

Aujourd’hui, la solution pour un PC personnel est d’utiliser des logiciels qui font le travail de nettoyage régulièrement : au démarrage ou à l’extinction du PC. Deux logiciels, à ma connaissance, permettent de le faire : Gladys ou encore CCleaner. Cependant ces solutions ne sont pas faites pour être utilisées sur de gros serveurs. Par ailleurs, dans le cas d’un stockage à mémoire flash les nombre de cycles de lecture/réécriture reste limité. Cette limite à l’échelle d’une utilisation personnelle reste suffisante. A l’échelle de serveurs, cette limite serait caduque et engendrerait des coûts énormes. Enfin il est toujours possible d’augmenter la capacité de stockage en ajoutant des disques durs.

Dans le futur ?

Au même titre qu’il existe des ramasses miettes dans certains langages de programmation pour libérer de la mémoire inutilisée, le système d’exploitation devrait intégrer ce type de mécanismes pour l’espace de stockage, de manière transparente pour l’utilisateur. Ensuite, beaucoup plus en amont, ce sont les méthodes de conception logiciel qui seraient à revoir pour prendre en compte cette problématique


18 commentaires

  1. Ce rappel à une maintenance élémentaire est bien venu, nombreux la négligent.

    Juste un petit rectificatif: il semble que tu aies voulu citer Glary ( glary utilities), qui a l’avantage de proposer un « Maintenance 1-clic ».

    Merci

  2. Je peux vous dire que lorsqu’on a un disque SSD (vu le prix du Go) comme disque principal, la chasse aux fichiers inutiles est permanante.
    Des fichiers inutiles y’en a dans un ordi ( mac ou pc ) à commencer par les sauvegardes d’iPhone ou iPad qui prennent des places folles.

  3. Sans compter les déchets numériques individuels : les 50 versions successives d’un rapport de projet, les vieilles photos qu’on ne regardera jamais plus, les vieux mails, etc. Comme irl, le monde numerique tend vers le désordre universel et beaucoup d’énergie est nécessaire pour contenir un semblant d’ordre.

  4. Hello

    Sous linux, pas de probleme de ce type : desinstaller un programme enleve bien tout (dependances incluses) et toutes les donnees utilisateur sont dans son home

    Quand au /tmp, la bonne pratique c’est purge automatique a chaque boot…

    Installez-vous une ubuntu et essayez : cela vaut vraiment le coup 🙂

    B.

  5. Désolé d’aller à contresens de cette note et des premiers commentaires :
    1) les fichiers « inutiles » ne sont pas si volumineux que cela.
    2) leur impact sur les performances sont dans la très grande majorité des cas négligeable.

    Vous pouvez en faire l’expérience. Si vous n’avez pas « fait le ménage » sur votre PC depuis au moins 1 an, utilisez le nettoyeur intégré à Windows (cela suffit), supprimez manuellement les fichiers Temp du répertoire Windows et constatez que vous n’aurez pas gagné grand chose. Et que cela ne transformera pas votre PC en bête de course.
    Une exception, les points de restauration sous Vista qui peuvent vite occuper plusieurs dizaines de Go. Les supprimer tout en gardant le dernier point peut être bénéfique.

    Par contre, que l’on stocke des fichiers dont on ne servira plus jamais, c’est une toute autre histoire !

  6. Pingback: Nos disques durs sont pollués par les déchets numériques | un autre regard sur l'actu | Scoop.it

  7. il est vrai que aujourd’hui avec que la vitesse de téléchargement on télécharge tout et n’importe quoi.
    Mon PC un stock de fichiers inutiles existe, je les conserve (on sait jamais) et lorsqu’il me devienne inutile que les stocks sur un autre support que le PC.
    Éric

  8. Pour ma part, travaillant dans l’informatique depuis plus de 10 ans, j’ai opté pour le plus sécurisé pour mes fichiers: un laptop pour bosser et un stockage type NAS en externe, solution peu onéreuse pour avoir 2To de données sauvegardées à la volée 😉
    Sinon, c’est sûr, je fais souvent du ménage sur mon PC, c’est dingue les m**** que l’on récolte …

  9. Je vois de tout sur ce fil de discussion …

    – Le « Formater tous les 6 mois », c’est un peu comme « foutre le feu à la maison pour la nettoyer » !!! Y a quand même des méthodes plus douces et assez efficaces.

    – Le « Installer Linux », quand on voit tous les fichiers de dépendances qu’il faut pour chaque nouvelle version de logiciel, sans compter les « How to » qu’on ne lit jamais …

    La « moins pire » des solutions, c’est encore de ne pas installer n’importe quoi (comme je vois sur certaines machines) et d’être ordonné un minimum.

  10. Moi aussi je suis dans ce cas mais que faire. Effacer ou bien gardée c’est la la vrai question comme avent meme d’acheter mon disque dur externe j’avais des fichier dessus. C’est un peux blizzard je les ai enlevé et il faut que je les remettes car je ne peux plus ouvrit « normalement » le disque.

  11. Pingback: Disques durs pollués | kezen

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies