Suivez-nous

Objets connectés

Un nouveau brevet confirme le déverrouillage biométrique de l’Apple Watch

Déverrouiller automatiquement son Apple Watch sans avoir à effectuer une action quelconque pourrait bientôt devenir réalité. C’est en tout cas ce que suggère un brevet à propos d’une technologie de reconnaissance de la forme de la peau.

Il y a

le

Apple Watch
Ⓒ Apple / USPTO

Le CES approche à grands pas, mais cela n’empêche pas les constructeurs électroniques de continuer à travailler sur les innovations qui équiperont les prochaines versions de leurs produits phares. L’Apple Watch (notre test), par exemple, pourrait bientôt s’améliorer sérieusement en faisant appel à une nouvelle technologie biométrique permettant d’accéder rapidement au logiciel.

Dévoilée dans un brevet publié le 3 janvier dernier, la fonctionnalité qui nous intéresse aujourd’hui reste assez floue, mais démontre la capacité de la firme californienne à intégrer régulièrement de nouveaux outils pour démocratiser des usages auparavant peu répandus. Voici quelques détails sur le document que j’ai pu découvrir aujourd’hui.

Déverrouiller son Apple Watch avec… Sa peau !

De nos jours, la majorité des systèmes qui permettent d’unlocker un smartphone ou une montre connectée font appel à un geste que l’utilisateur doit prendre le temps d’effectuer : regarder l’écran pour la reconnaissance faciale ou taper son code lorsqu’il s’agit d’entrer un PIN manuellement, par exemple.

Mais tout cela pourrait bien changer pour l’Apple Watch Series 5. En effet, le fichier déposé auprès de l’USPTO (institution américaine chargée du brevetage) parle d’un système ou nous aurions simplement à enfiler le wearable autour du poignet pour qu’il se déverrouille, simplement en reconnaissant notre peau, qui possède certains caractères uniques, tout comme les empreintes.

Comment fonctionne ce nouveau dispositif ?

À l’instar de la fonctionnalité ECG intégrée dans l’Apple Watch Series 4, ce service ferait appel à de nombreux capteurs installés dans la structure de l’appareil pour fonctionner, dont probablement un infrarouge. Cela signifie donc que Cupertino devra revoir l’assemblage de sa montre pour qu’elle reste aussi légère.

Cette information reste bien sûr à prendre avec des pincettes, car un dépôt de brevet ne signifie en rien qu’il sera un jour utilisé pour commercialiser un produit. Mais en tout cas, cela laisse présager que l’entreprise fondée par Steve Jobs y a pensé, et c’est déjà un bon début.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests