Nouveau crash d’une Tesla en mode autopilot, et cette fois c’est un Model 3

Le possesseur d’une Tesla Model 3 effectuant un roadtrip en Europe indique avoir détruit sa voiture sur une autoroute grecque, après que celle-ci a subitement fait une embardée et terminé sa course dans une barrière, suite à un bug de l’autopilot.

La communauté des passionnés de Tesla, et plus précisément ceux qui s’intéressent de près au nouveau Model 3, le connaissent et suivent ses aventures depuis plusieurs semaines. You You Xue est un californien, client de Tesla depuis 2014. Après avoir possédé un Model S, il a opté pour le nouveau Model 3, parmi les tout premiers américains à avoir réservé leur voiture lors de l’ouverture des commandes le 30 mars 2016. Chanceux parmi les chanceux, il a fait partie de la première vague de livraisons pour les clients autres que les employés Tesla, et a pris possession de sa nouvelle voiture fin décembre 2017, une version haute de gamme avec notamment l’autonomie rallongée et l’autopilot.

Roadtrip en Europe en Tesla Model 3

Amoureux et connaisseur aguerri de la marque, il a alors entrepris un périple en Tesla Model 3, avec pour objectif de la faire découvrir à un maximum de curieux lors d’étapes de rencontres programmées et annoncées sur sa page Facebook. La particularité de ce périple consiste à avoir démarré par l’Europe pour un roadtrip de cinquante-cinq jours qui l’a mené du Portugal à l’Espagne, en passant par la France, la Suisse, l’Allemagne, le Royaume-Uni et d’autres pays du sud de l’Europe, et même au Maroc. Un voyage qui ne se déroule pas sans difficultés à cause d’un détail qui a son importance : les prises des Superchargeurs Tesla européens ne sont pas compatibles avec celle de la Tesla Model 3 américaine. Exit donc le réseau de charge ultra rapide de Tesla, ce qui évidemment ne facilite pas la tâche de You You. Le gars s’appuie donc sur sa communauté via les réseaux sociaux pour trouver des prises de Type 2 compatibles avec sa voiture du futur. Autre particularité de son voyage d’un nouveau genre : il n’est sponsorisé par personne, et surtout pas par Tesla, qui non seulement ne soutient pas cette initiative personnelle, mais semble même la considérer d’un assez mauvais œil…

Le voyage se déroulait jusqu’à présent sans trop d’encombres, et les 30.000 km étaient franchis depuis début mai. La communauté, active et engagée grandissait de jour en jour et les rendez-vous de présentation sur les différentes étapes attiraient de plus en plus de monde.

Oui mais voilà… Vendredi 25 mai, You You Xue annonce sur sa page Facebook que le voyage est terminé. En cause, une collision avec la barrière centrale de l’autoroute dans la région de Florina, en Grèce.

Tesla Model 3 crash

…. les gars, ça y est. Le voyage en voiture est terminé. Je suis désolé.

Le véhicule était engagé sur le pilote automatique à 120 km/h. La voiture a soudainement viré à droite sans avertissement et s’est écrasée sur la médiane centrale. Les deux roues (edit : une roue) complètement brisées, ma porte ne s’ouvre même pas correctement. Je suis indemne.

Dans un autre post publié le 26 mai, l’infortuné You You revient en détail sur les circonstances de l’accident :

« Je roulais vers le sud sur l’autoroute E65 près de la ville de Florina, en Grèce. Je me dirigeais vers Kozani, en Grèce, où j’avais prévu de charger et de passer la nuit. A ce moment, je n’étais pas fatigué après avoir dormi 8 heures la nuit précédente. J’ai engagé l’Autopilot sur l’autoroute après avoir traversé la frontière entre la Macédoine (ARYM) et la Grèce. La vitesse maximale de mon pilote automatique a été fixée à environ 120 km/h, soit la limite de vitesse sur cette autoroute. La route était bien balisée, bien entretenue et bien éclairée. Les conditions étaient sèches et il n’y avait pas de trafic autour de moi. L’autoroute était à deux voies dans chaque direction, séparées par un terre-plein de béton. L’autoroute dans mon sens de circulation s’est divisée à une bifurcation, la voie de droite #2 se transformant en voie de sortie, et la voie de gauche #1 restant la voie de circulation. Je voyageais sur la voie 1.

Ma main gauche tenait le bas du volant pendant la conduite, ma main droite reposait sur mes genoux. Le véhicule n’a montré aucun signe de difficulté à suivre la route jusqu’à cette fourche. Lorsque le point de bifurcation a commencé, environ 8 m avant le barrage anti-collision et l’extrémité de la fourche, mon modèle 3 a viré soudainement et avec une grande force vers la droite. Je jetais un coup d’œil à la navigation sur mon téléphone, et je n’accordais pas toute mon attention à la route. J’ai été surpris par le changement soudain de direction de la voiture, et j’ai essayé d’appliquer une force supplémentaire sur le volant pour tenter de corriger la direction. C’était trop tard et même si je n’étais qu’à quelques centimètres de la barrière de sécurité, l’avant gauche du véhicule près du logement de train s’est écrasé sur le bord droit de la barrière, ce qui a causé de graves dommages. »

Plus loin, il précise qu’il endosse la pleine responsabilité de l’accident :

« En regardant ma navigation et en n’ayant pas les deux mains sur le volant, je n’accordais pas toute mon attention à la route pendant que le véhicule était en pilote automatique, et je ne suivais pas les instructions de Tesla en ce qui concerne l’utilisation correcte du logiciel. Je veux qu’il soit clair que j’assume la responsabilité de mes actes. »

Le mode pilote automatique, relaxant ou… stressant ?

Cela étant, comme il l’indique également dans ce long post très détaillé et argumenté, même si Tesla recommande de toujours garder les mains sur le volant pendant les phases en autopilot, ainsi que toute son attention, ce brusque changement de direction peut difficilement être corrigé, et à partir d’une certaine vitesse, peut provoquer un accident malgré toute la concentration dont le conducteur doit faire preuve. Pour avoir personnellement testé à plusieurs reprises l’autopilot sur différents modèles de Tesla, à différentes vitesses et dans des contextes variés, je n’ai jamais rencontré de problèmes de ce type, mais il m’est arrivé plusieurs fois que la voiture ait un comportement inattendu au cours duquel j’ai dû reprendre rapidement et fermement les commandes pour que la voiture ne se mette pas elle-même dans le décor. C’est le cas notamment lors des franchissements de rond-points, pour lesquels le mode conduite autonome des Tesla actuelles (en tout cas celles vendues en Europe) n’est pas programmé, ce qui m’a été confirmé par le service communication de Tesla France.

Ce comportement étrange et imprévisible pose question sur l’autopilot, que ce soit celui de Tesla ou d’autres. S’il faut garder les deux mains sur le volant et toute sa concentration, alors on peut réellement se demander à quoi sert le mode de conduite autonome. Comme l’indique You You Xue dans la suite de son post, le pilote automatique est commercialisé comme une fonction d’aide à la conduite qui réduit le stress et améliore la sécurité. Toutefois, la vigilance requise pour utiliser le logiciel, comme le fait de garder les deux mains sur le volant et de surveiller constamment le système à la recherche de dysfonctionnements ou de comportements anormaux, exige sans doute beaucoup plus d’attention que la simple conduite normale du véhicule sans l’utilisation du pilote automatique.

Encore une fois, précisons qu’il n’est nullement question de faire le procès de Tesla[1], et que pendant cet incident isolé, il y a probablement eu beaucoup plus de collisions de voitures sans autopilot. Mais on est en droit de s’interroger sur la viabilité (et la fiabilité) d’un système censé apporter de la sérénité au volant, et qui semble finalement s’avérer être un facteur de stress supplémentaire.

Peut-être va-t-il falloir encore attendre quelques années afin de pouvoir enfin lâcher le volant en toute confiance. On le voit une fois de plus : en matière d’intelligence artificielle, il y a encore un fossé entre les annonces et la réalité du terrain. Ou du macadam.

[1] Afin qu’on ne me fasse pas de mauvais procès sur ce point, je précise (une nouvelle fois) que je fais partie des premiers français à avoir commandé un Model 3, que j’attends avec beaucoup d’impatience, et que j’ai de très bonnes relations avec la marque, représentée en France par des gens formidables.

Note au lecteur : j’avais contacté You You Xue (avant cet accident) pour lui poser quelques questions en vue d’écrire un article sur son aventure, ce qu’il avait accepté, mais une fois les questions envoyées, sa seule réponse fut de me dire qu’il y en avait trop. Depuis, malgré une relance, je n’ai eu aucune nouvelle.


13 commentaires

  1. Moi aussi il m’est arrivé d’avoir rencontré le même problème, notamment en longeant un rail de sécurité se trouvant sur ma droite.
    Le même phénomène se produit à chaque fois que je passe à ce même endroit précis, (En Espagne à Rosas), je suis tout simplement aspiré violemment vers ce rail…
    Je possède une modèle S depuis août 2016,
    J’en suis hyper hyper satisfait à part d’une part, ces petits désagréments (petits car je reste vigilant pendant la conduite autonome…) et d’autre part la difficulté de communication avec Tesla pour avoir des réponses précises concernant des questions techniques et surtout de sécurité…
    [email protected] 62218

  2. Arrêtez avec ces articles de merde, ça fait deja 2-3 ans que des voitures autonomes sont testés en Californie. Vous faites un article pour le moindre petit accident, c’est vraiment pas correct. Surtout que y’en a pas eu des masses. Tant qu’on y est vous aller faire des articles sur tous les accidents qu’il y’a en France avec des Peugeot avec conducteurs humains. Bravo pour votre journalisme défectueux. Je comprends pourquoi Elon Musk veur créer son propre site d’actualités. Il l’a dit lui même pour le peu d’accidents qu’il y’a avec ses tesla la presse couvre la moindre petite broutille.

  3. Un accident avec une Peugeot et une erreur humaine… C’est d’une banalité déconcertante. Pourquoi faire un article là-dessus ? Par contre, un autopilote qui se plante, ce n’est pas ce qu’on attend de lui… Donc je trouve que l’article est bon. Ne serait-ce que pour faire progresser la technologie qui en a encore besoin. Et le jour où une Peugeot causera un accident suite à un défaut fabrication, je suis sûr qu’il y aura beaucoup d’articles sur le sujet.

    • Merci, vous avez parfaitement résumé la situation, n’en déplaise aux membres de la secte Tesla qui ne supportent pas le moindre commencement d’information qui serait défavorable à la marque (et qui généralement se contentent d’aboyer en lisant seulement les titres et rarement les articles).

  4. Bonjour,
    On entend beaucoup parler de Tesla (de ce que réalise Musk et ses entreprises), on célèbre ses nombreux succès extraordinaires et si variés mais aussi ses échecs qui résonnent d’autant plus fort que la barre est haute. Je crois que c’est le prix à payer quand on fait bouger les lignes, au final même les plus réticents d’entre nous finiront par jouir demain de ce que ce entrepreneur nous propose aujourd’hui. N’oubliez pas que j’usqu’à présent le moyen le plus sûr d’acheter en ligne c’est PayPal.

  5. Après nous avoir vendu pendant des décennies le plaisir de conduire on va essayer de nous enfiler le plaisir de ne PAS conduire … Allez comprendre ?!?… personnellement je ne saisis pas cette obstination à tout faire pour nous convaincre de ne pas conduire sa voiture.

    Quand à Telsa pour ma part je trouve que c’est une belle réussite en tant que laboratoire des technologies avancées en la matière mais l’idée de poser mon c… sur 7014 piles bâtons à la stabilité relative ne m’enchante pas et tant qu’il en sera ainsi je passerai mon tour…

    Maintenant ce qui va conditionner le marché de l’occasion automobile c’est … la taille de l’écran …. les gros Q7 avec leurs écrans rikikis vont finir à la casse car même à l’export personne n’en voudra…
    on a pas fini de s’amuser…
    😉

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.