Nouveau : Wikio devient une agence de traduction pour blogueurs

Quel blogueur n’a pas eu envie un jour d’avoir son contenu traduit en plusieurs langues ? C’est une question qui revient régulièrement sur le devant de la scène, et j’ai moi-même souvent étudié et retourné le problème dans tous les sens sans jamais avoir trouvé de solution satisfaisante : soit c’est cher, soit c’est de

Quel blogueur n’a pas eu envie un jour d’avoir son contenu traduit en plusieurs langues ? C’est une question qui revient régulièrement sur le devant de la scène, et j’ai moi-même souvent étudié et retourné le problème dans tous les sens sans jamais avoir trouvé de solution satisfaisante : soit c’est cher, soit c’est de mauvaise qualité.

wikio

Sans compter le fait que la traduction d’un média comme un blog ne consiste pas seulement dans sa transposition en une autre langue. S’agissant de matière vivante, il faut plutôt parler d’une véritable adaptation, en tenant compte de tous les aspects évoqués déjà dans ce billet : Bloguer en plusieurs langues pour élargir son audience : 10 éléments fondamentaux à prendre en compte.

Qu’à cela ne tienne ! Pierre Chappaz, revenu récemment aux affaires avec un enthousiasme tout neuf (escalader les montagnes lui a redonné la force de les déplacer), lance un nouveau service avec Wikio, et la collaboration de son épouse Cathy : la traduction des blogs du Top 1000 Wikio.

L’explication est publiée ce matin sur son blog :

Pour commencer, et pour garantir une qualité maximale des contenus, nous proposons aux blogueurs du Top 1000 de Wikio de devenir « blogueur européen ». Si vous l’acceptez:

– Wikio traduira une sélection de vos articles en anglais, italien, espagnol et allemand

– Wikio diffusera ces traductions sur ses sites européens, sur une page en langue locale (exemple en anglais) qui vous permettra de vous présenter (nous traduirons aussi votre Bio dans chaque langue), et de mettre un lien vers votre blog français.

Le projet est ambitieux, coûteux et mobilisera une énergie importante, mais Wikio semble avoir les ressources nécessaires pour accomplir cette mission. Nous en avons discuté avec Pierre la semaine dernière et je pense qu’il y a probablement une palette de services à développer autour de cette idée, qui pourrait intéresser quelques blogueurs ou éditeurs de contenus en ligne indexés dans Wikio.

Si vous faire connaître dans toute l’Europe est un truc qui vous tente, vous pouvez contacter directement la chef traductrice Cathy. Vous étiez blogueur, vous voilà World Company.


Nos dernières vidéos

56 commentaires

  1. Je ne suis pas dans le top 1000 wikio, alors je continuerai à écrire mon blog en français et anglais tout seul comme un grand 🙂 mais l’idée est plutôt pas mal! Par contre concrètement je vois encore mal l’apport pour le blogueur…
    Des liens, oui… Des visites en plus, oui… Mais au final si le blog n’est pas traduit dans sa totalité, les visiteurs étrangers risque de ne pas revenir. A moins que j’ai raté une étape.

  2. Gonzague: oui la mise en avant mais pour que ça ait de l’impact il faut à la fois de la récurrence et que wikio ait suffisamment de portée (j’avoue que là tout de suite je ne me suis pas penché sur le poids de wikio à l’étranger)

  3. L’idée est intéressante, mais comment comptent-ils traduire une telle quantité de contenu ? Parce que si c’est pour produire du contenu craché par un traducteur automatique, je doute que ce soit productif et apporte beaucoup de retombées…

  4. Ouais ça peut être une bonne idée cette initiative. Effectivement ça va être couteux à coup sur mais ça peut vraiment décupler le trafic généré par wikio. Certes pas un intérêt incroyable pour les blogueurs mais il suffit d’un article!

  5. Gonzague: C’est qu’il me prendrait pour un nigaud l’effronté 🙂 Non mais je sais bien tout ça, je me posais juste la question du point de vue du « blogueur traduit » et surtout indépendamment du fait que c’est un service taillé pour le bénéfice de wikio 😉

  6. Enfin objectivement, ça ressemble à paperblog et ses problèmes quand même. Notre contenu, une fois traduit sera sur le site de wikio (et seulement de wikio) avec toute l’ambiguïté qui en découle. Les bénéfices du bloggeurs sont faibles à mon avis. Sauf si lui-même peut réutiliser ce contenu traduit (mais dans ce cas là, on touche à un autre problème de paperblog : le contenu dupliqué)

  7. Comme l’indique Cathy sur son blog « J’envoie les posts à une société de traduction -et pas à une machine de traduction automatique- qui les traduit en allemand, en espagnol, en italien, en anglais. En bout de chaine, un correcteur -extérieur à la boite de traduction- vérifie la trad » : pas de traduction automatique mais de qualité ! http://cathynivez.fr/blogs/en-.....-europeen/

  8. Idem que cr0vax : traduire du contenu c’est cher ? Mais le créer, c’est encore plus cher. Là c’est bien, les blogueurs auront droit à un super lien vers leur blog.
    Je vois bien le gagnant dans l’histoire.

  9. Belle idée :
    – traduire ton site,
    – le mettre sur les pages de wikio
    (pas la tienne hein, faut pas déconner, le trafic ils se le gardent, et les benefs des pubs avec).
    – mettre un lien vers ton blog
    (vachement intéressant pour des mecs qui parlent pas ta langue, tu vas vachement faire du super trafic)

    Si ça c’est pas du parasitage, je ne sais pas ce que c’est.

    Continuez à pondre votre contenu, Wikio s’arrangera pour en vivre.

  10. Idem que Matthieu; c’est une initiative sympa. Si Wikio prend cette décision, c’est qu’ils y gagnent forcément!
    De mon côté j’ai des réclamations pour plus de billets en anglais, faudrait vraiment que je m’y remette…

  11. Eric

    @Juan : tu n’as peut-être pas tort, mais c’est la règle du jeu, on l’accepte ou pas puisque l’inscription au service de traduction est libre.
    La trad coûte cher, c’est normal que Wikio essaie de l’amortir d’une façon ou d’une autre, c’est gagnant-gagnant, personne n’est obligé et Wikio ne sont pas des philanthropes. Ca ne détourne aucun trafic, au pire ca n’en n’apportera pas directement, mais ça apportera un peu de visibilité.
    Bref avant de faire des procès d’intention laissons le service s’installer et on verra bien.

  12. @Eric : en fait, ce que ça veut surtout dire, c’est que Wikio pense qu’il est rentable de traduire du contenu pour un blog du top 1000. Ce qui veut dire qu’on a tout intérêt à le faire soit-même.

  13. Si on connaît le passé de wikio, qui a conçu sa popularité dans les moteurs de recherche sur le dos des blogs, dont il indexait le contenu sans leur autorisation pour monétiser leur trafic à leur propre compte, on peut douter aujourd’hui que les intentions soient meilleures du côté de pierre chappaz.

    (et je passe les trafic SEO du code de wikio pour encore mieux passer devant les blogs avec leur propre contenu sans renvoyer quelque popularité que ce soit, pourtant promesse même du concept).

    Quand on a goûté à la machine à pognon, on trouve d’autres idées pour encore mieux parasiter le contenu des blogs.

    Une fois la pompe amorcée, il était de mise de faire bonne figure tout en gardant en tête le concept pour encore mieux l’exploiter.

    A ce jour, pierre chappaz n’a pas su prouver autre chose : concevoir des services qui exploite le boulot ou le talent des autres pour alimenter sa propre cagnotte personnelle.

    Si je suis d’accord qu’il ne faut pas faire de procès d’intention, le ton pas du tout critique de cet article est à la fois surprenant de ta part eric, et en même temps peu objectif car tu n’y relève pas du tout ce fait : traduire les blogs des autres ne leur rapportera rien, pas un seul kopek.

    Accepteras tu que cela se fasse sur ton propre dos avec presse citron ?

  14. Hum… étant justement traductrice spécialisée en Web et référencement, j’y vois deux points noirs :

    – wikio va acheter des traductions à une agence, qui va sélectionner ses traducteurs selon… le prix en leur proposant beaucoup de volume, donc un gros rabais. Les blogs proposent des contenus de tous poils qui requièrent sûrement des compétences particulières… un même traducteur ne peut pas traduire avec autant de talent presse citron, jorane, un blog écolo, Cléa cuisine et le journal d’un avocat…

    – Au final, c’est quand même bien wikio qui récupère le trafic, le blog auteur sera sûrement taxé de « duplicate content ».

    Sans compter qu’on veut nous faire croire une nouvelle fois que la traduction, ça devrait être gratuit…

  15. Pingback: Tweets that mention Nouveau : Wikio lance un service de traduction pour blogs | Presse-Citron -- Topsy.com

  16. J’essaye de traduire mes posts en anglais à chaque fois
    http://seemple.fr pour la version française et
    http://en.seemple.fr pour la version anglaise.
    Traduire un blog manuellement demande une certaine motivation, et mes traductions ne sont pas parfaites.

    Quand il s’agit de s’adresser à un public différent (du moins culturellement, la cible reste la même), il faut peut-être revoir sa manière d’écrire.
    Dans mon cas c’est un peu spécial car une image parle d’elle-même, et ce, quel que soit la langue.

  17. Ils ne savent plus quoi faire pour gagner de l’argent chez wikio ? Je ne pensais pas que cette entreprise apparement prospère se réfugiais dans un « semi » projet de traduction de la blogoshère européene. En tout cas ceux la on vraiment tout compris d’internet, en commencant par le business du buzz.

    Dommage qu’il manque d’humanité dans leurs projets et intrinsèquement dans leurs entreprise.

    • Eric

      @arthurlacoste : « gagner de l’argent », je peux te dire que ce service va leur en coûter un paquet avant d’en rapporter, si ça en rapporte un jour

  18. Ce projet semble effectivement intéressant pour les lecteurs.

    Personnellement je serais ravi de lire des articles du TOP 100 wikio anglophone, le tout dans ma langue maternelle (que je maitrise mieux que l’anglais)

    Au niveau du trafic et de la notoriété que ce système peut apporter aux auteurs des blogs, j’attends de voir, tout en restant un peu sceptique tout de même.

  19. Eric, j’ai du mal à comprendre ta position. Dans l’article autant que dans tes commentaires.

    Tu défends beaucoup ce projet. Soit, tu y crois peut-être, et les initiatives doivent être suivies, tu as raison.

    Mais quand même, là, tu défends pierre chappaz et son projet à fond, alors qu’une partie non négligeable de celui-ci est très critiquable, voire même inacceptable. Es-tu impliqué dans le projet ? Ou c’est pierre qui t’as demandé de lui apporter un soutien sans faille ?

    On joue « petite crédibilité entre amis » ici ? Je n’arrive pas à trouver d’objectivité dans tes interventions sur ce billet.

    Quand on connaît le côté parfois acerbe de tes remarques, et la manière dont tu sais écarter d’un revers de la main, en 1/4 de seconde, telle ou telle idée française ou autre (ici et sur twitter), j’avoue que le fait de te voir vouloir à tout prix défendre ce projet (qui de l’avis de beaucoup est assez « border line »), sans y pointer quelque critique que ce soit… c’est bizarre.

    Ce serait plutôt à quelqu’un de chez Wikio de le faire à la limite. Mais il est vrai que leur habitude de ne pas tenir compte des critique se retrouve bien la, après ce long silence le long de ces 25 commentaires.

    Ils reproduisent exactement ce qui s’était passé lorsque les blogueurs s’étaient rendus compte que Wikio leur piquait dans leurs assiettes.

    Le fait que pierre chappaz soit un habitué des réputations sulfureuses et des projets parasites, est établi. Sa réputation est celle d’un mange-grain et puis c’est tout, il vit avec.

    Mais toi, je n’avais pas encore l’impression que tu étais docile au point de ne même pas glisser une seule point d’esprit critique ici-même.

  20. Eric

    @Juan : je ne défends rien du tout, j’expose des arguments en réponse à ce que j’estime être des contre-vérités.
    Je n’ai aucun intérêt dans Wikio, je ne suis pas actionnaire, d’ailleurs je n’ai aucune action nulle part et je n’en n’ai jamais eu (sinon je le mentionnerais en début d’article), mais effectivement je connais Pierre Chappaz personnellement et je peux juste dire que l’homme et à 10000 lieues de la description que certains (qui ne le connaissent pas ou juste à travers Wikio) en font.
    C’est juste que les procès d’intention des aboyeurs patentés me cassent les couilles : Pierre Chappaz m’a parlé de son projet la semaine dernière par téléphone et je peux juste dire que j’avais au bout du fil un mec passionné par internet et hyper enthousiaste au sujet de cette idée, et pas du tout le requin cynique que tu décris. Alors ok si c’est ça que tu veux me faire dire, je revendique ma part de subjectivité et je l’assume.
    Maintenant Pierre Chappaz est assez grand pour se « défendre » tout seul en effet 🙂

  21. Alors il est ou le preux chevalier chappaz que tu décris ici ? moi je ne le vois pas. Je ne vois que toi pour le défendre, d’où mes questions.

    Il est ou le souvenir de l’histoire de Wikio qui n’a fait que piquer une partie des revenus des blogueurs en se plaçant devant eux dans les moteurs de recherche avec leurs propres contenus ?

    Oui, ça c’est pierre chappaz. Mais peut-être cherche-t-il un moyen de redorer son blason terni par ses silences, et ses soit-disant modifications de codes de wikio pour appuyer encore plus les blogueurs, alors qu’en réalité chaque modif empirait le problème.

    Tu ne peux pas dire que c’est une contre vérité, et donc tu ne peux pas soutenir que pierre chappaz est le chevalier blanc qui sauve la veuve et l’orphelin.

    Moi aussi je suis passionné d’internet, on est des centaines de milliers dans le monde, et moi aussi je serai hyper enthousiaste au sujet d’une idée qui va me rapporter un tas de pognon.

    Le problème de la nouvelle idée de wikio, c’est pas qu’elle rapporte, bien au contraire. Tout le monde veut en gagner du blé, le plus possible, et pierre chappaz a ce droit comme les autres.

    Non, le problème, c’est que ces gains se font sur le dos des blogueurs, sans rien leur rapporter, alors que la valeur ajoutée d’origine c’est leurs contenus aux blogueurs. Sans ces contenus, pierre chappaz traduirait du vent !

    Dans ce projet, pierre chappaz veut faire passer des vessies pour des lanternes aux blogueurs : allez-y venez c’est super chouette. Alors qu’en réalité les blogueurs n’ont strictement rien à y gagner, au contraire !

    Comme wikio a ses débuts… on a vu ce que ça a donné et le peu de gains que certains blogueurs faisaient avec leurs adsense furent aspirés par la puissance de wikio dans les moteurs, acquise sur leur propre dos, sans reversement. Wikio n’est autre que l’un des fossoyeurs d’une partie des blogs français, et on voudrait aujourd’hui l’encenser pour cela ??

    On voudrait aujourd’hui nous faire croire que ce projet est génial et va être bon pour eux ? Si ça c’est pas de la manipulation, je ne sais pas ce que c’est.

    Pierre chappaz n’est pas un requin cynique, cf’est un mange-grain, ce n’est pas pareil. Un mange-grain, c’est un parasite, un lichen, quelqu’un qui vit sur le dos des autres.

    Tu es entrepreneur Eric, tu sais aussi bien que pierre que si tu investis dans une idée, c’est qu’elle va te rapporter plus qu’elle ne vas te coûter.

  22. Merci Eric de l’intérêt que vous portez à ce projet.
    Pour répondre à Juan en particulier, l’équipe de Wikio est bien là et à l’écoute de ce qui se dit.
    Il est dommage que vous restiez sur des a-priori vis-à-vis de Wikio. Vous ressassez des erreurs que nous avons depuis corrigées et prouvons chaque jour que nous construisons Wikio avec les blogueurs et non contre.
    Nous comprenons vos critiques, mais avant de nous déclarer coupables sans autre forme de procès, jugez sur les faits et laissez nous vous montrer l’intérêt de ce nouveau service.

  23. @Djembe : oui tu n’as pas tort du tout.

    Sauf qu’à l’époque honteuse de wikio et de ses techniques SEO black-hat que je décris ci-dessus, j’y suis allé et je n’ai obtenu que des suppressions de commentaires.

    Toutes les vérités ne sont pas bonnes à lire sur kelblog.

  24. Ah tiens, wikio qui écoutait, mais surtout qui ne disait rien.

    Le problème mademoiselle, c’est que ces a prioris d’une époque soit-disant révolue représentent une vérité. Une loude vérité, un très lourd passé.

    Aujourd’hui il est facile de vouloir faire bonne figure, le pari est gagné et wikio bien placé… mais cette position s’est construite sur le dos des gens, en toute connaissance de cause. C’était le principe même, le seul moyen d’effectuer une telle ascension : parasiter les autres… on se refera une bonne réputation ensuite, les gens oublieront… et bien non.

    Il ne suffit pas de dire que vous prouvez chaque jour, vous ne faites que le dire, mais les preuves il n’y en a pas, aucune tangible, aucune réparation de vos erreurs, à peine une amende honorable, avec un petit sourire en coin « trop tard mec, je t’ai bien eu de toutes façons ».

    Si on se met à juger le nouveau projet de Wikio sur les faits, ce sera le même effet que la dernière fois : trop tard, vous aurez déjà réussi à bouffer la laine sur le dos des blogueurs. Le mal sera fait une nouvelle fois ; et une nouvelle fois encore, vous tenterez plus tard de redorer votre blason et de manipuler les écrits pour créer de l’oubli.

    Ces ennemis que vous vous êtes fait à votre époque soit disant révolue (vous l’avouez en plus) de méthodes inacceptables, ils n’ont toujours rien vu venir en retour, vous vivez sur votre île, alors que chaque grain de sable de celle-ci appartient en réalité aux blogueurs, ce sont leurs mots, leur talent, leur production, leurs blogs.

    Vous vous les êtes appropriés sans leur demander leur avis à l’époque, aujourd’hui votre puissance vous permet tout juste d’éviter de reproduire la même chose.

    J’en doute d’ailleurs, et la surveillance sera accrue à ce sujet pour vous coincer au moindre faux pas.

    Wikio est un outil parasite créé par des parasites dès son origine.

    Comment pouvez vous penser une seule seconde que le simple fait de dire aujourd’hui comme à l’époque : « testez c’est génial c »est bon pour vous » puisse nous convaincre que l’ADN même de Wikio ne soit plus le parasitisme ?

    Juste le dire ? Manipuler les esprits ?

    Ce nouveau service base l’essentiel de son existence sur du contenu produit par d’autres.

    En retour, Wikio n’offre rien, absolument rien.

    Et pour le passé… bah oublions-le c’est plus facile… et tellement plus pratique pour wikio n’est-ce-pas ?

    Comment vous prouver que nous n’allons pas faire pareil quand tout est dans le titre même du service ?

    Wikio ne pourra plus jamais sortir quoi que ce soit sans générer de la méfiance, une méfiance justifiée et méritée.

  25. Il est évident que les retombées sont à sens unique pour Wikio. Si un article est traduit, cela veut dire qu’il s’adresse à des étrangers qui, donc, ne parle pas la langue. Et ne viendront pas sur le site émetteur, sauf si celui ci a une version dans une autre langue.

    Tout le bénéfice va donc au diffuseur qui créé un contenu de qualité pour le coût d’une traduction.

    De plus ce projet arrive deux jours après le lancement du Forum Wikio qui n’est qu’un gros Spam avec les commentaires copiés collés depuis le site maître. On appelle cela du Dupplicate.

    En effet, Wikio n’est pas un bon samaritain, mais il est maintenant trop tard : la stratégie des 302 et autres, évoquées sur Tijuana et ailleurs, a fonctionné à merveille : Wikio lead sur tous ses tags, et les sites inscrits passeront toujours après Wikio durant une période variable, avant de retrouver leur place méritée (une fois que le buzz est passé). Seuls quelques gros peuvent en tirer quelque chose, car ils sont assez puissants pour rester devant dès la publication (et c’est pour cela que je vais peut être remettre Tijuana sur Wikio).

    Mais, pitié, ne nous prenez pas pour des parpaings.

    « Vous ressassez des erreurs que nous avons depuis corrigées et prouvons chaque jour que nous construisons Wikio avec les blogueurs et non contre. »

    Ni avec, ni Contre, le mot exact est « Sur ».

  26. @Eric ok, bon si c’est clair… Tu es sûr que les gens se méfieront assez du nouveau service de wikio ? J’espère… pour eux… bref passons.

    Et toi Eric, feras-tu traduire presse-citron par wikio ?

    Le fait de ne toucher aucun revenu de ton contenu ainsi traduit ne te dérangerait pas ?

    Quel est ton avis sur cette vision que j’ai de « laine à nouveau bouffée sur le dos des blogueurs » ?

    Y a t il quelqu’un ici qui fera traduire son blog par wikio sans rien toucher en retour ?

    Pourrait-il nous expliquer l’intérêt il aurait de le faire ?

    Mais si il est dans le top 1.000 ce blog, quel est sont intérêt de ne pas tirer de revenus (s’il en tire déjà de sa VF ?)

  27. Bon euh … perso … j’ai jamais eu de problèmes de référencement avec wikio et je ne suis pas sûr de comprendre comment en avoir avec de simple citations aussi grande qu’un trackback …

    Donc des préjugés contre Wikio, j’en ai pas. J’ai été un des seuls ici à applaudir le nouveau classement qui se rapproche déjà beaucoup plus du vrai web (oui, franchement, fallait être débile pour croire que les gens lisent que des blogs de geek. Sortez dans la rue et demandez aux gens ce qu’ils lisent sur internet).

    N’empêche que, tout top 1000 que je suis, je ne plongerai pas dans ce projet car la traduction complète d’un ou de plusieurs articles hébergés par Wikio me pose un gros problème. Mon contenu doit rester chez moi pour que j’en bénéficie, quoiqu’il arrive.

  28. Eric

    @Juan : oui, bien sûr que je vais faire traduire mon blog par Wikio. Je ne toucherai aucun revenu, et alors ? De toute façon je n’en touche déjà pas puisque je n’ai pas de versions en d’autres langues, donc ça ne me détournera ni revenus ni trafic. Je vois vraiment pas où est le problème. Après on peut voir les choses comme cr0vax et vouloir garder son contenu, je préfère ce point de vue qui me paraît bien plus pertinent.

  29. Et d’ailleurs, ce n’est qu’un avis avant que le truc existe. Je réserve mon avis définitif pour plus tard, quand j’aurai pu observer comment les choses se passent finalement.

  30. A en croire certains, Wikio leur piquerait leur gagne pain. Mais parmi tous ceux qui portent de telles accusations, combien ont décidé de vivre de leur blog?

    Par ailleurs, si Wikio a du succès, c’est bien qu’il apporte un réel service auprès de ceux qui s’y inscrivent. Qu’en prime ce soit une affaire qui roule, où est le mal? C’est tout simplement une bonne idée rondement menée.

    Certains auteurs de commentaire laissent transparaitre une certaine aigreur. Pourquoi ne tentent-ils pas plutôt leur chance, comme Pierre Chappaz? Le marché est ouvert à tous, il me semble. Diaboliser l’entrepreneur, quel intérêt? L’Internet ne se développe que parce que parce que nous sommes dans une économie de marché – même en Chine.

    L’open source n’y échappe pas non plus.
    Automattic, la boite derrière WordPress – sur lequel est batit Presse-Citron, par exemple -, leader mondial des solutions de blog, est valorisée à près de 500M de dollars et a attiré plus de 30 M de dollars d’investissements: faut-il les accuser de faire du beurre sur le dos des blogueurs?.

    Sans logique économique, pas de solutions de blogs, pas d’accès Internet, rien…

    Certes, réussir en affaire n’est pas donné à tout le monde. Monter une boite, la faire vivre et grandir n’est pas chose aisée. Mais rien n’est impossible.

    Plutôt que d’être critique envers autrui, une petite remise en question personnelle est préférable: l’échec ou l’incapacité à mieux faire est avant tout une question intime.

  31. @cr0vax: On ne t’a pas non plus donné le choix d’être dans Google 🙂 Mais qui s’en plaindrait?
    Tes contenus sont pourtant leur gagne-pain.

  32. Personnellement je pense que Wikio tient sa valeur ajoutée du fait de référencer un grand nombre de blogs et de son classement (et non comme pilleur de contenu). Grace à Wikio j’ai découvert la blogosphère, et depuis je suis lecteur fidèle de nombreux blogs !
    C’est un peu comme si l’on crachait sur Deezer (gratuit) ou bien Youtube (gratuit) ou même encore google ou twitter (gratuit).
    Le web 2.0 c’est le partage. The more you share the more you get :). Allez une petite vidéo de Chris Pirillo @leweb09 http://www.mefeedia.com/watch/26477468 . Une tuerie ce mec !

  33. Juste une question bête, un blog c’est pas juste un article mais aussi la relation avec l’audience via les commentaires… on fait comment pour répondre aux commentaires dans les autres langues si on est pas multilingue? Après comme tout le monde j’ai des doutes sur les intentions réelles de wikio mais au final si on est pas content rien ne nous force de passer par leur service non plus et rien n’empêche personne de proposer mieux 😉

  34. @Olivier tu détournes de façon absolument ridicule mon propos, je trouve ça absolument malhonnête …

    Tu dis :

    « Par ailleurs, si Wikio a du succès, c’est bien qu’il apporte un réel service auprès de ceux qui s’y inscrivent »

    Ce à quoi je répond simplement que la plupart ne sont pas inscrits.

    Je n’ai personnellement aucun problème avec Wikio et suis très content d’y être. J’apprécie cependant que les gens disposent d’un minimum d’honnêteté intellectuelle. Merci …

  35. @Emmanuel Vivier : « mais au final si on est pas content rien ne nous force de passer par leur service non plus et rien n’empêche personne de proposer mieux 😉 »

    Carrément d’accord, faut relativiser les gens.

  36. En effet, si vous souhaitez sortir votre blog de Wikio, une simple demande à info@wikio.fr et nous ferons le nécessaire.
    Quant aux commentaires, il va falloir penser à réviser les langues qu’on a pu apprendre à l’école afin de débuter de nouveaux échanges européens 🙂

  37. Moi non plus je ne suis pas dans le top 1000, donc je continuerai à écrire mes posts EN ANGLAIS comme un grand, bien que ce ne soit pas ma langue maternelle.
    et puis de toute façon, wikio c’est toujours pour les petits blogueurs français qui se la pètent en se regardant le nombril et en pensant qu’ils sont des influenceurs importants.
    moi j’ai laissé tomber le français, le lectorat français, parce que en 15 ans de présence sur le web francophone, je n’ai jamais reçu aucun d’écho de la part de qui que ce soit (à part Eric qui m’avait invité une fois pour du guest blogging sur presse-citron).
    En écrivant en Anglais depuis 2-3 ans j’ai eu plus d’opportunité de travail, d’ouverture, de réseaux que ces 15 ans en France.

    comme Lionel Jospin, moi je dis: Pays de Merde !!! et quand je dis ça, c’est pas pour troller, mais la France et ses habitants me font carrément chier !

  38. Pingback: Le technomadaire, semaine 05 (édition du 30 janvier 2010) « le technomadaire

  39. @Emmanuel Vivier : tu as raison. La liste des difficultés à résoudre est longue avant de parvenir à un résultat satisfaisant.
    C’est d’ailleurs une activité à laquelle j’avais réfléchi avant de finalement lancer The Roxane Company. J’avais justement commenté l’article qu’Eric t’indique.
    Le modèle économique auquel je pensais était la duplication de blogs « à succès » en autant d’espaces web additionnels pour y commercialiser bannières et mots clés, le tout en revenus partagés avec les blogueurs.
    La traduction était un mélange de traduction assistée par logiciel et de communauté de traducteurs par pays et même par spécialité.
    Je souhaite que Wikio, par son expertise et la grâce à la personnalité de Pierre, y parvienne !
    Mais d’ici là, bon courage !

  40. En lisant le titre j’ai cru enfin avoir trouvé ce que je cherchais !
    Un jour j’ai acheté french author avec l’intention d’y présenter des textes traduits… j’ai essayé google translate mais même mon anglais approximatif m’a confirmé que ce n’était pas exact.
    Mais donner le droit de traduction contre un lien vers mon site, je ne suis pas d’accord !
    Bon, y’a quand même 200 millions de francophones !

  41. Le problème des outils automatiques, c’est la qualité du résultat… Pour traduire le manuel d’utilisation d’un radio-réveil asiatique, ça peut passer. Mais vu qu’un blog est là pour donner un sentiment personnel sur un sujet, forcément, ça devient compliqué : le britannique qui va lire le message ne va pas y passer des heures si la traduction n’est pas cohérente. Si aucun budget ne peut être affecté à la traduction du blog, une idée peut être de faire relire la traduction automatique google par une de vos connaissances (natif Anglais, Canadien, Américain) qui en très peu de temps (15 minutes environ pour 400 mots) peut rendre le sens à votre message (ça ne sera jamais parfait mais probablement suffisant pour l’usage).

Répondre