Oh regarde, cette console de jeu fait aussi téléphone

Et si, après la navigation internet, la future et vraie killer app de l’iPhone était un jeu ? Ou plutôt la capacité de l’appareil à gérer les jeux les plus évolués ? Il se confirme en effet, et selon les propres observations des développeurs et éditeurs de jeux vidéo, que l’iPhone serait un appareil aussi,

Et si, après la navigation internet, la future et vraie killer app de l’iPhone était un jeu ? Ou plutôt la capacité de l’appareil à gérer les jeux les plus évolués ?

Il se confirme en effet, et selon les propres observations des développeurs et éditeurs de jeux vidéo, que l’iPhone serait un appareil aussi, voire plus puissant qu’une PSP ou qu’une Nintendo DS pour le support de jeux sophistiqués, ce que confirme également l’équipe de Gameloft, déjà auteur des excellents Real Football 2009 et Asphalt 4 pour iPhone.

Capture d’écran de la vidéo d’intro d’Asphalt 4 sur iPhone

Pour avoir installé Asphalt 4 sur le mien, je ne peux qu’abonder dans ce sens : hormis une jouabilité un peu difficile à maîtriser au départ, ce jeu de course automobile en milieu urbain n’a pas grand chose à envier à un bon Need For Speed pour PSP, tant dans le graphisme que dans le nombre impressionnant d’options proposées (rien que pour les commandes de pilotage, ce ne sont pas moins de trois choix qui s’offrent à vous…)

Et nous n’en sommes qu’au début : les premiers jeux vraiment dignes d’intérêt, en vraie 3D, viennent juste de faire leur apparition sur l’AppStore, et tous les éditeurs vont mobiliser leurs troupes sur le portage de leurs hits sur l’iPhone, ce qui nous promet des lendemains qui chantent et des moments inoubliables dans la salle d’attente du dentiste.

A tel point, que, tout à notre enthousiasme béat, on pourrait presque se demander si l’émergence de l’iPhone comme nouvelle console portable ne va pas complètement redistribuer les cartes du jeu vidéo mobile.

Quelques arguments plaident pour cette hypothèse :

  • en tout premier lieu, le prix bien sûr ! Un Asphalt 4 coûte moins de 10 euros, là où son équivalent sur PSP (Need for Speed) revient à une bonne vingtaine d’euros, soit le double. Et je ne compte pas le nombre de jeux pour PSP qui dépassent allègrement les 30 euros. Si les éditeurs arrivent à maintenir des prix inférieurs au seuil psychologique de 10 euros, carton assuré
  • la capacité de stockage de l’iPhone : aucun problème pour installer plusieurs dizaines de jeux, même les plus évolués avec 3D et scénario en béton, les 8 ou 16 Go de l’appareil feront bien une petite place au plus passionné des gamers
  • le téléchargement facile et immédiat via l’AppStore : le jeu, voilà du vrai bon achat d’impulsion comme tous les e-commerçants en rêvent dans leurs fantasmes les plus fous. Ajoutez à cela le fait que vous surfez le web avec l’iPhone aussi facilement que Kelly Slater l’océan avec sa planche, et vous avez une relation directe information-achat : je suis dans le bus, je visite un site qui publie le test flatteur d’un jeu, hop je zappe sur l’AppStore et j’achète, puis j’installe le jeu en quelques secondes. Et je flingue tous les zombies avant le terminus.
  • le terminal portable communiquant est peut-être finalement l’appareil idéal pour le jeu : les consommateurs en auront peut-être assez un jour d’avoir à transporter plusieurs appareils de poche avec eux, si une machine est assez puissante pour tout réunir et proposer une expérience de jeu satisfaisante, elle aura de fortes chances de s’imposer comme la seule et unique
  • l’ergonomie : les commandes 100% tactiles et l’écran multi-touch de l’iPhone n’ont pas encore livré tous leurs secrets. Certains préfèreront peut-être encore une bonne vieille manette ou quelques boutons physiques à la lisse dalle de l’iPhone, mais l’accéléromètre devrait mettre tout le monde d’accord. Pourquoi croyez-vous que la Wii remporte un tel succès ?

Enfin – et j’en suis un exemple parmi des milliers probablement – l’iPhone aura le mérite de ramener vers les jeux vidéo des gens qui ne jouaient plus, qui n’ont jamais vraiment accroché à la PSP ou la DS, et encore moins aux jeux bidon proposés la plupart du temps sur les mobiles. Ceux-la retrouvent un plaisir énorme à se frotter de nouveau à des adversaires virtuels de foot ou de baston entre deux rendez-vous.

A tel point que le jeu pourrait même devenir la principale motivation d’achat sinon d’un iPhone, du moins d’un iPod Touch.

C’est vrai, quoi de plus désagréable de voir sa partie interrompue par un bête coup de fil ?


Nos dernières vidéos

30 commentaires

  1. Sans faire mon rabajou, un Iphone aussi voir plus puissant qu’une c’est un rêve d’Apple, que la DS peut être mais il n’y a qu’à voir certains jeux de PSP, ou comparer la puissance des deux engins… Ya pas photo… L’Iphone troue le cul on est d’accord mais au niveau des jeux il ne tiens pas la route, après comme dit dans l’article les non gamers y trouveront un bon sudoku et autre Tetris, mais pas de Final Fantasy, God of War ou GTA…
    De plus, je en sais plus de quand date la PSP, mais il me semble qu’on pouvait naviguer sur le web avec et le vrai web en WIFI comme l’Iphone premier du nom. Ah, ils nous feront croire n’importe quoi, ils sont fort les publicitaires.
    ciao

  2. Analyse intéressante et dans l’air du temps mais… Il reste la question des contrôles physiques qui empêchent pour l’instant de profiter à fond des titres proposés…

  3. Tout peux se résumer au systeme d’exploitation. Lorsque Apple a rendu l’iPhone programmable par n’importe qui (ou presque), plein de nouvelles opportunités ont été données au programmeurs pour créer. Bientot peut etre une révolution avec une app iPhone TV ?

  4. La seule chose qui me rebute un peu concernant les jeux pour iPhone et iPod touch, c’est le gameplay. Autant pour certains jeux comme Monkey Ball, ça le fait, mais d’autres auront -je pense- du mal à s’imposer. Un écran tactile, multitouch, c’est le pied, mais rien ne remplace un petit joystick/croix et de vrais boutons quand il faut jouer.

    Graphiquement par contre, la bête en a dans le ventre, c’est sur ! Elle n’a rien a envier aux consoles portables à ce niveau-là, et permet de faire tant d’autre choses à la fois.

  5. C’est vrai que l’iPhone s’apparente un peu à une Wii mobile mais pour l’instant je n’ai pas vu de jeu au niveau graphique de la PSP, je sens que John Carmack nous prépare une belle surprise!

  6. L’accéléromètre est vraiment super pour les jeux mais de là à faire de l’iphone La console de jeux. Les boutons feront défaut.

    La PSP et DS commencent à dater, leur remplaçante respective devrait être de plus bien supérieure à l’Iphone (qui peut lui aussi évoluer certes).

  7. Je plussoie: je viens de m’acheter l’iPhone et Asphalt. L’ergonomie globale et le gameplay, ça rappelle le « jus de cerveau » de Nintendo: simple efficace ! Je suis sur le cul.

  8. C’est vrai que les jeux sur iPhone deviennent un argument de taille.

    Je suis en pleine période de réflexion quant à l’achat d’un iPhone 3G (j’ai actuellement un HTC Tytn II – J’ai peur de le regretter. D’ailleurs, si certains ont eu le même choix à faire, je veux bien avoir leur retour ;)) et c’est vrai que l’aspect vidéoludique pèse de plus en plus dans la balance !

  9. Ce que jtrouve génial avec ce blog, c’est qu’il traite de l’info fraîche sans être superficiel.

    On dit souvent que pour créer de la valeur ajoutée pour son article, il faut traiter le sujet avec 2-3 jours de battement pour offrir une réflexion plus complexe.

    Faut croire que certains peuvent s’en passer 🙂

    Hugo de http://www.onyourcloud.com

  10. l’iPhone lol…
    Ici il est à plus de 550€, faut pas déconner non plus.
    Personne ne va taper un prix pareil pour jouer en écran tactile.

    L’accéléromètre rajoute une bien belle fonction, mais s’il faut encore attendre 1 ou 2 ans comme pour la DS, avant de voir enfin des jeux l’exploitant de manière valable, cela n’en vaut pas la peine.

    Ça me refait songer à mon baladeur mp3 SD de 4€ sur deal extrême avec mon lot de carte SD 2go multifonction qui remballe un shuffle dans son magasin bourgeois.

    à ce prix là, je préfère encore une pandora http://www.openpandora.org/

    C’est encore et toujours le prix et la ludothèque qui font décoller une console. Rien ne sert d’en avoir sous le capot si c’est pour continuellement rejouer aux mêmes genres de jeux.

    Mais bon, en même temps moi je dis que tous ceux qui ont un iPhone ont les moyens de tenter l’aventure…

  11. Curieuse de tester.
    J’ai beaucoup de mal à concevoir l’exploitation de l’ergonomie de l’iPhone pour les jeux sur le long terme. Tout se fait en tactile – or, renouveler le stock de jeux « avec les doigts », ce n’est pas évident.
    Nintendo peut sortir des titres sur sa DS pour lesquels le tactile n’est qu’accessoire, voire inexistant. Peu importe: les boutons de la console prennent le relai.
    Apple ne pourra pas se reposer là-dessus…

  12. Eric

    @ARme, certes, cela dit je ne sais pas où tu habites mais ici l’iPhone coûte entre 99 (8go) et 149 euros (16go)…

  13. 2 choses qui me font sourire :
    > D’après moult grands experts le modèle économique d’Apple pour l’iPhone était à revoir lors de son lancement
    > La concurrence (je parle des fabricants de téléphones) se bat à coup d’argument sur le tactile, le GPS, l’APN, le 3G +++, etc.
    Encore une fois S Jobs a baladé tout ce petit monde avec une vision complément « décalé » du marché.
    Replacez tout cela dans un contexte plus global d’évolution de OS X (l’os qui se retrouve sur les Macs et se décline sur l’iPhone).
    Pour rappel, Apple c’est (aussi) le Newton (déjà un PDA), la Pippin (une console de jeux qui a fait un bide monumentale), un essai de partenariat avec Motorola (le Rock’R si je me souviens bien).
    Ne me dites pas qu’Apple a :
    > improvisé la V2 de l’iPhone et l’arrivée de l’AppStore
    > demandé aux développeurs de jeux 2 jours avant sa sortie 1 ou 2 démo
    Et encore une fois les « spécialistes » n’ont rien venu venir 😉
    P.S : Pour les sceptiques, passez un iPhone avec quelques jeux à un gamin de 10 / 12 ans, vous allez voir la réaction (et je parle d’enfant qui ont des DS, des Wii et des PSP.
    Enfin sur la remarque au sujet des prix ???? 8 € un jeux qui fait 30 ou 40 sur une console portable et un système qui permet un achat « impulsif » en 3 clics, on comprends un peu mieux le carton.

  14. Juste pour rappel la réussite d’une console se fait par : les licences / fournir un frameworfk de dev adéquat et de qualité / la capacité de la machine (ergonomique puis hardware).
    Tout cela pour dire que la capacité de l’Iphone a faire tourner des jeux n’a rien à voir avec le fait qu’elle puisse le faire. Mon grille pain à un processeur je peu faire tourner une radio dessu le matin.

  15. Non, l’Iphone a peut être une bonne puissance mais je ne pense pas que cela soit un argument valable.
    Quid du piratage facilité par l’absence de support ? Quid de l’ergonomie, si je joue avec des gants ? Quid de l’autonomie, car ça, plus la 3g, plus le wifi pour jouer avec ses potes, plus le son…
    C’est des contrainte a prendre en compte. Surtout qu’une grande partie des consommateurs de pommes ne sont en rien des geeks, mais simplement des personnes qui aiment les belles choses (ou des moutons).

  16. Pingback: L’iPhone et les jeux, acte 2 | Few More Things

  17. Pas d’accord sur l’ergonomie :).

    J’ai essayé plusieurs jeux sur l’iPhone et j’ai toujours été très déçu.

    D’un côté on a « les jeux qui existent sur d’autres consoles et qui ont été portés sur l’iPhone » et on s’aperçoit très rapidement qu’une interface tactile ne remplacera jamais un bon vieux bouton (absence de feedback).

    De l’autre, les jeux qui ont été spécialement conçus pour l’iPhone et qui se manipulent avec l’accéléromètre. On a des jeux de voiture où on ne contrôle pas l’accélération (frustrant) et des jeux de plateau difficile à prendre en main (Super Monkey Ball, impossible de jouer dans le train, les secousses empêchent toute progression).

    A mon avis SONY et Nintendo n’a pas trop de soucis à se faire sur le marché des consoles portables.

  18. @Eric
    Effectivement, à ce prix là c’est encore assez abordable.

    Ici, en Belgique (milliard…) pays de la taxe, il est à 525€ (8Go) et 615€(16Go) http://iphone3g.mobistar.be/fr/buydevice01.cfm
    Avec des forfaits de l’ordre de l’arnaque : http://iphone3g.mobistar.be/fr/formules.cfm
    megaBYTES attention !
    À savoir qu’ici encore, le quota internet à la maison de base est à 1 GigaBYTE soit 128Mo. Que dal quoi.
    C’est honteux !
    Nous sommes le pays qui paie le plus niveau télécommunication. En 2 coups de fil et 10 SMS via mon GSM Mobistar je bouffe une carte de rechargement de 10€…
    Et ne parlons même pas du roaming, une loi vient tout juste de sortir pour diminuer le cout astronomique de l’appel à l’étranger.

    Peut-être que je ne le savais pas, mais ici, Apple est toujours considéré comme un produit de luxe. Et le pouvoir d’achat chez nous est le même qu’en France, si pas pire (du moins dans ma région).

  19. @Eric : l’ami Belge ARme évoque les prix d’un iPhone nu et désimlocké.

    Juste pour info, comme on a pas l’air trop au courant dans le coin, le prix d’un 16 Go nu en France est de 609 € simlocké ! Il faut ajouter 100 € de plus si on veut pouvoir l’utiliser avec un autre opérateur qu’Orange.

    On arrive à la bagatelle de 709 €…

    @Arme : sinon tout à fait d’accord avec toi, pour en avoir discuté avec des Belges quand je suis parti acheter mon iPhone là bas, vous êtes très mal logé en matière d’ADSL, la faute à votre opérateur historique..

  20. Eric

    @Pierre-Yves, certes, mais je pense que la proportion de gens qui achètent l’iPhone nu est tellement faible qu’elle n’est pas significative. Cela dit dans ce cas, mieux vaut effectivement investir dans une PSP ou une DS si la motivation principale est le jeu.

  21. Pingback: BLOG E-COMMERCE de François Ziserman » Archive du blog » Business models des applications sous AppStore

  22. Pingback: iPhone, EeeePc ou DSi? « Ykio

  23. Pingback: L’iPhone se rapproche de + en + de la console de jeux… | iPhone-Entreprise.com

  24. Pingback: PlayStation Phone, premières photos

Send this to a friend