Suivez-nous

Objets connectés

Oui, Amazon Alexa stocke vos conversations indéfiniment (et les partage)

Amazon a confirmé que les conversations échangées avec son assistant vocal Alexa étaient conservées pour une date indéterminée. De la même façon, celles-ci peuvent être partagées avec des tiers.

Il y a

  

le

 
Amazon Alexa Echo
© Unsplash / Andres Urena

Si l’on savait qu’Amazon stockait les conversations que les utilisateurs avaient avec l’assistant Alexa, un flou subsistait encore sur la durée de conservations de ces données personnelles. Celui-ci est désormais levé.

Les conversations avec Amazon Alexa doivent être supprimées manuellement

Pour rappel, le sénateur démocrate du Delaware, Chris Coons, a envoyé une lettre au patron d’Amazon il y a quelques mois afin d’avoir des éclaircissements sur la façon dont les conversations avec l’assistant Alexa étaient conservées. Envoyée en mai dernier, cette missive a finalement eu une réponse il y a quelques jours.

C’est Brian Huseman, vice-président des politiques publiques d’Amazon, qui a apporté une réponse sur le sujet. En conséquence, celui-ci a indiqué que les conversations en question étaient stockées sur les serveurs du groupe durant une durée indéterminée. L’utilisateur a la possibilité de les supprimer manuellement, mais la totalité ne pourra pas être effacée, si bien que certaines seront toujours conservées par la société. C’est le cas des interactions impliquant la commande d’un produit par exemple, ce qui veut dire que la marque conserve une trace de vos achats effectués par le biais d’Alexa.

Outre ce point, Huseman indique que les interactions portant sur certaines commandes, à l’exemple de rappels, sont aussi stockées. Il explique ainsi : « Nous conservons encore certains enregistrements des interactions avec Alexa. Cela comprend des actions menées par l’assistant suite aux requêtes des utilisateurs »

Pour sa part, le sénateur démocrate s’interroge toujours sur la manière dont les conversations avec l’assistant Alexa sont partagées avec des tiers, des informations dont certaines zones sont encore floues.

La façon dont Amazon exploite les données issues de son assistant vocal Alexa a déjà été au centre de plusieurs questions lorsqu’il a été révélé que des employés de la firme écoutaient certaines conversations. À l’époque, la firme s’était justifiée en expliquant qu’il s’agissait là d’améliorer les capacités de son enceinte intelligente.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests