Connect with us

Crypto-monnaies

Le Pape victime d’une arnaque aux crypto-monnaies sur Twitter

Twitter est connu pour être assez conciliant sur les contenus publiés sur le réseau social, ce qui en fait malheureusement aussi l’un des terrains de jeux préférés des escrocs. Dernière victime en date : le Pape François et son compte officiel @Pontifex. Un compte semblable lui a usurpé son identité en faisant la promotion d’un faux concours pour gagner des Bitcoins.

Il y a

le

Le Pape François victime d'une escroquerie

Une nébuleuse de bots sur Twitter

Les escroqueries liées aux crypto-monnaies ne cessent de croître, et les arnaqueurs sont toujours plus créatifs pour atteindre leur cible. Le spécialiste de la sécurité Duo Security a annoncé en août avoir détecté une nébuleuse de 15 000 faux comptes Twitter qui interagissent automatiquement entre eux et qui leur donne de la visibilité pour transmettre de (fausses) informations.

Cette galaxie de comptes Twitter n’a qu’un seul objectif : usurper l’identité de célébrités pour ensuite promouvoir de faux « crypto giveaways » – concours sur internet permettant de gagner des devises virtuelles. Elon Musk, le fondateur de Tesla, ou encore Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum, en ont déjà fait les frais.

Une réponse particulièrement visible à un Tweet du Pape

Dans le cas précis du Pape François, c’est la première réponse à un récent Tweet du pontife qui a été atteinte par des fraudeurs. Ces derniers ont utilisé un pseudonyme proche du compte officiel du Vatican (@_Poontifex) pour induire d’éventuels naïfs dans l’arnaque : un faux concours qui permettrait de gagner des Bitcoins et des Ethereums.

Le compte frauduleux @_Poontifex est actif depuis le 17 juin dernier, mais son activité s’est largement intensifiée à la fin du mois d’août – au moment de la publication d’un du Pape. Dans la foulée de la publication du compte frauduleux, ce sont pas moins d’une vingtaine de (faux) comptes qui ont retweeté la publication, 147 autres qui l’ont liké, et 31 personnes qui ont commenté dessus.

Twitter

(c) Capture d’écran Twitter

Face à ce succès artificiel, le Tweet frauduleux s’est rapidement retrouvé dans les « top » réponses sous le Tweet officiel du Pape – lui donnant une visibilité accrue auprès du grand public. Une personne un peu naïve pourrait très bien penser que le Pape ait interagit avec sa publication en publiant un commentaire de ce type.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests