Une pétition contre le nouveau design de Snapchat dépasse les 600 000 signatures

La mise à jour de Snapchat passe mal.

Tandis que Facebook ferait fuir les adolescents aux Etats-Unis, Snapchat veut attirer plus d’utilisateurs en rendant l’application plus compréhensible pour les personnes plus âgées.

De ce fait, fin 2017, la société a annoncé un nouveau design. Et alors que cette mise à jour continue de se déployer dans le monde, les critiques fusent de partout sur les réseaux sociaux.

Une pétition contre la mise à jour

Sur Change.org, une pétition contre ce nouveau design est même en train de devenir virale, avec plus de 600 000 signatures au compteur (au moment où j’écris).

« Avec la sortie de la nouvelle mise à jour de Snapchat, de nombreux utilisateurs ont trouvé que l’application n’était pas plus facile à utiliser, mais qu’elle rendait en fait beaucoup de fonctionnalités plus difficiles. Il y a un niveau général d’agacement parmi les utilisateurs et beaucoup ont décidé d’utiliser une application VPN pour revenir à l’ancien Snapchat », lit-on dans celle-ci.

Mais pour le moment, Snapchat n’a aucune intention de rétablir l’ancienne version de son application

Quand un service effectue un changement important, il est monnaie-courante que ce changement soit critiqué sur la toile (en 2006, TechCrunch évoquait une « une réponse publique massivement négative » au lancement du fil d’actualité Facebook).

Mais une fois que les utilisateurs s’y habituent, les critiques cessent. Et actuellement, Snapchat attend simplement que cela se produise, même si de gros influenceurs comme Chrissy Teigen font partie de ceux qui n’aiment pas le nouveau design. « Combien de personnes doivent détester une mise à jour pour qu’elle soit reconsidérée ? », s’interroge-t-elle sur son compte Twitter.

D’autre part, il semblerait que le nouveau design de Snapchat ait du succès chez les plus de 35 ans. Durant l’annonce des (bons) résultats trimestriels de la société, le PDG Evan Spiegel aurait indiqué que « les paramètres de base sont en hausse de manière disproportionnée » pour les utilisateurs de plus de 35 ans, selon TechCrunch. Mais Evan Spiegel reconnait également qu’il faudra du temps pour que la communauté s’habitue au changement.


Répondre