PHPanywhere, pour coder directement dans le navigateur, sans logiciel

Je ne sais pas exactement ce que les développeurs PHP chevronnés penseront de ce service mais de prime abord, et pour un usage ponctuel en déplacement, je sais qu’il va rejoindre très probablement mon arsenal d’outils favoris en ligne, entre Google Docs et Picnik par exemple, pour des retouches ponctuelles de code. PHPanywhere est un

Je ne sais pas exactement ce que les développeurs PHP chevronnés penseront de ce service mais de prime abord, et pour un usage ponctuel en déplacement, je sais qu’il va rejoindre très probablement mon arsenal d’outils favoris en ligne, entre Google Docs et Picnik par exemple, pour des retouches ponctuelles de code.

phpanywhere

PHPanywhere est un éditeur de code PHP en ligne qui a tout d’un grand puisqu’il propose une palette de fonctions qui n’ont pas grand chose à envier aux ténors du marché, le tout exécutable directement dans le navigateur sans aucun logiciel à installer.

PHPanywhere offre donc toutes les fonctionnalités que l’on a l’habitude de trouver dans un bon éditeur de code, comme par exemple la coloration syntaxique, l’indentation pour chaque langage présent dans une page web, le pliage de code, annuler-refaire illimité, numérotation des lignes, rechercher-remplacer, permissions sur les dossiers, et encore de nombreuses autres possibilités.

phpanywhere2

Le seul écueil que rencontrera le codeur un peu soucieux de la sécurité de ses données résidera dans le fait qu’il est nécessaire d’indiquer ses identifiants FTP pour créer un nouveau projet. Ecueil contournable en créant un répertoire dédié à PHPanywhere, mais qui interdit alors tout travail en direct sur le code d’un site que l’on souhaite modifier à distance, sauf à passer ensuite par son propre client FTP.

PHPanywhere fonctionne dans Firefox, Opera 9+ et tous les navigateurs basés sur le moteur Gecko, et permet en outre le travail collaboratif grâce au partage de fichiers en temps réel.

Les possibilités du navigateur web n’ont pas fini de nous surprendre en nous livrant peu à peu leurs secrets.


Nos dernières vidéos

37 commentaires

  1. « Ecueil contournable en créant un répertoire dédié à PHPanywhere, mais qui interdit alors tout travail en direct sur le code d’un site que l’on souhaite modifier à distance, sauf à passer ensuite par son propre client FTP »

    Ouais mais quel intérêt? Ce genre d’outils est pour moi à jeter au feu, c’est franchement pas les outils qui manquent pour le travail collaboratif.

    • Eric

      @eMeRiKa : tu as commencé à coder un truc sur ton notepad et tu pars en déplacement en l’oubliant, tu fais comment ? Si tu vas par là c’est tout le principe du webware et du cloud que tu remets en question. C’est un choix qui a aussi des raisons valables et que je respecte, mais je ne pense pas que ce soit un argument pertinent dans ce cas de figure.

  2. Personnellement la chose m’aurait bien tenté si ç’avait été un IDE à installer sur son propre serveur :/ Avec identifiant ou en SSL.

    Et encore, j’aurai eu peut être trop peur de code malicieux pour prendre le risque.

    Par contre filer mon accès FTP ? no way

  3. Yop,

    Effectivement, cette outil a l’air sympa! 🙂
    Par contre quand on se concentre sur la plus value d’un tel outil, finalement c’est:
    – pouvoir éditer des pages PHP
    – avoir la coloration syntaxique

    Je trouve que le rapport entre le niveau de « risque » que l’on a à utiliser le service, et la plus values est important!

    Je ne saurais que trop vous conseiller d’utiliser
    Joomla, avec le plugin Xplorer intégrer, qui permet de faire cela de manière sécurisée!

    Le projet d’origine : http://sourceforge.net/project.....p_id=72517

  4. genre : je fais une modif et surtout il ne faut pas que j’oublie de la rapatrier ensuite sur mon disque dur sinon je perd mes modifs.
    c’est bien pour ceux qui n’appliquent aucune méthodologie… ceux qui se contentent d’ajouter des mods à des CMS et qui font tout en ligne, en somme.
    sinon c’est vraiment un truc à éviter.
    mais c’est clair, je n’utiliserai jamais ça en plus de mon Eclipse.

  5. Sympa dans l’idée 🙂

    En se souvenant uniquement du login FTP cela permet d’accéder de partout aux codes de ses sites et ensuite de pouvoir les éditer instantanément online…

    Pas de truc très lourd comme du SVN ou un peu compliqué comme Bespin de Mozilla….
    Effectivement il faut faire confiance et aussi pas mal de bugs dans l’éditeur (testé sur FF et Chrome)…

    C’est vrai que je n’ai pas trouvé pour le moment un éditeur PHP open source léger… (style TinyMCE)

    J’arrive à une résultat similaire avec une plus grande sécurité (https) par l’éditeur Java « Gestionnaire de fichier » (disponible sur beaucoup de serveur) via Webmin

  6. Personnellement j’ai un serveur qui tourne en permanence, qui héberge mes répertoires SVN et sur lequel je peux faire du SSH (avec X bien sur). Tout ca avec des petits scripts de mise à jour des sites (à base de rsync le plus souvent) et ca marche pas mal.

    Pour l’IDE j’utilise Kate (éditeur de texte style notepad++ pour KDE), étant donné que les plugins PHP pour Eclipse que j’ai tenté ne me satisfont pas du tout, si quelqu’un en a un bien je suis preneur!

  7. Si tu vas par là c’est tout le principe du webware et du cloud que tu remets en question.

    Oui mais une clé USB c’est portable et du coup on peut facilement avoir Notepad++ sur sa clé USB par exemple 😉 (et donc un client FTP puisqu’il y en a un rudimentaire mais pratique quand on change juste des fichiers sources)

  8. Pingback: TwittLink - Your headlines on Twitter

  9. beau boulot, mais pour moi le fait de rester hébergé chez eux c’est nul, j’leur filerai pas mes codes d’accès. je préfère utiliser quelchose d’installé sur mon site comme phpMyExplorer et phpMyAdmin par exemple. Et puis techniquement leur truc ça fait que tous les fichiers transitent par leurs serveurs avant de nous être restitués en édition… c’est n’importe quoi…
    enfin, c’est mon avis.

  10. @Eric : si tu oublies ton notepad++ et que tu peux te connecter sur phpanywhere, tu peux aussi dl notepad…
    Du coup l’intérêt tombe proche de 0 :p

  11. Ouais, désolé mais je ne vois vraiment pas l’intérêt de ce truc. Ou alors, quant on à carrément oublié son portable, et encore…

  12. Étant moi même développeur web professionnel, j’aurai pu être séduit par l’idée. Le problème c’est que nous ne nous servons plus du FTP pour transférer nos projets vers nos serveurs de production.

    On aurait certainement apprécié l’intégration d’outils tels que CVS/SVN/Git et autres programmes de gestion de sources, mais la encore le souci est le passage des données d’identification à une application tierce…

    Un gros travail sur la confiance auprès des utilisateurs sera nécessaire de la part des éditeurs de PHPanywhere, sinon ce produit, séduisant sur le papier, risque de retomber dans les méandres du net.

  13. Oui y a pas mal de bugs, c’est pas très intuitifs et ca n’apporte pas grand chose… Et en plus confier ses acces FTP ca me plait moyen.

    Attendons qu’ils sortent de cette Beta.

    Notepad++ ca me suffit!

  14. Bonsoir,

    J’ai essayé de m’inscrire sur ce site.
    En effet, modifier son code en ligne m’interesse bcp.

    Par contre, je pense que l’état d’avancement de cet outil n’est pas encore mature.

    Impossible de créer un projet, ni d’enregistrer un serveur http://FTP….
    En clair, malgré plusieurs tentatives, impossible de tester l’outil…

    L’interface par contre est très sympa !

    ++

    David

  15. En ce qui concerne notepad++ et clé usb : cela ne permet pas de faire du travail collaboratif.
    Par contre PHPAnywhere paraît pratique pour dépanner mais pas pour coder tous les jours. Sauf que s’il faut filer ses codes ftp, l’utilisation ponctuelle semble bien compromise… et du coup tout son intérêt.

  16. Pingback: C@méléon » All your projects – Anywhere!

Répondre