Plus de smartphones mais moins d’appels ?

Une étude anglaise vient de publier ses résultats sur les principales utilisations du smartphone. La fonction « passer des appels téléphoniques » n’arrive qu’à la cinquième place du classement, largement supplantée par le surf sur internet, les réseaux sociaux, la musique et les jeux.

Si l’on vous pose la question « à quoi vous sert votre smartphone? », la réponse principale attendue serait « à téléphoner » et pourtant elle est loin de faire la majorité…

Une étude anglaise vient de publier ses résultats sur les principales utilisations du smartphone. La fonction « passer des appels téléphoniques » n’arrive qu’à la cinquième place du classement, largement supplantée par le surf sur internet, les réseaux sociaux, la musique et les jeux.

Plus concrètement, les propriétaires de smartphone passeraient en moyenne 25 minutes à surfer sur le web avec leur appareil, 17 minutes sur les réseaux sociaux, 14 minutes à jouer et 15 à écouter de la musique alors qu’ils ne passeraient « que » 12 minutes à téléphoner.

Ces résultats s’ils peuvent sembler surprenants restent cependant justifiés par le développement croissant des fonctionnalités de  ces appareils et de leurs applications qui peuvent désormais concurrencer les GPS, console de jeux, réveil, appareil photo, mp3 jusqu’à les transformer en véritable « couteaux suisse digital ».

Plus de fonctions, de nouvelles exigences.

Cette étude peut également être mise en parallèle avec les « critères de choix des smartphones ». Si auparavant les principales exigences des consommateurs pour leur téléphone étaient la qualité des appels et l’autonomie de la batterie, force est de constater que celles-ci ont largement évolué.

L’autonomie de la batterie reste certes un critère mais celle ci est jumelée aux besoins d’une utilisation prolongée des navigateurs ou GPS, et surtout ce critère est noyé parmi une multitude de nouveaux paramètres, tels que la taille, la qualité et la résolution de l’écran, l’ergonomie du clavier, les connexions 3G, Bluetooth et WiFi, la mémoire, le multimédia et enfin le nombre d’applications disponibles en téléchargement.

On estime aujourd’hui à 18,8 millions le nombre de propriétaires de smartphones en France. Avec le jeu de la concurrence les fonctionnalités de ces derniers ne cessent d’augmenter, « passer un simple couple fil » risque donc d’être relégué au rang d’option.

Et vous à quoi vous sert principalement votre smartphone?

(source)


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. @z… : source –> par jour pour cette étude.

    Ce qui représente quand même beaucoup de temps sur son smartphone chaque jour…

  2. Effectivement, quel est le mesure de temps ? Jour, semaines, mois, années ! (Je suppose évidement qu’il s’agit de chiffres quotidiens… mais bon)

  3. « jusqu’à les transformer en véritable « couteaux suisse digital » »
    Correction :
    « jusqu’à les transformer en véritable « couteaux suisse numérique » »
    Le franglais c’est le mal ! :-p

    Sinon, l’étude me rassure, je ne suis donc pas un extraterrestre ^^

  4. Rien d’étonnant, le smartphone c’est un petit ordinateur de poche. Déjà à l’époque du PDA on passait un temps fou dessus alors si on l’intègre au téléphone c’est normal que les activités de celui-ci se diversifient.

  5. Pingback: Plus de smartphones mais moins d'appels ? - Presse-citron | Fred Léger | Scoop.it

  6. Pingback: Plus de smartphones mais moins d'appels ? | SerenDeep | Scoop.it

  7. Pingback: Plus de smartphones mais moins d’appels ? | Communication web professionnelle | Scoop.it

  8. Il est vrai que désormais les personnes recherchent des téléphones de plus en plus puissants leur permettant un maximum de fonction (même si la fonction cafetière n’est pas encore active ^^). On peut voir que les personnes prennent des forfaits avec du temps de communication voir même avec des appels illimités mais ce n’est pas pour autant qu’elles l’utilisent. Elles prennent ces forfaits surtout car il y a des SMS/MMS illimités et des connexions Internet illimité depuis le mobile (pour les réseaux sociaux essentiellement).

Répondre