Suivez-nous

Réseaux sociaux

Pour la première fois, une star de TikTok se fait réprimander par les autorités

Comme sur l’ensemble des réseaux sociaux, les premières dérives commencent à être punies sur TikTok.

Il y a

  

le

 
TikTok application
© Presse-citron.net

Pour la première fois, une influenceuse vient d’être réprimandée par l’Advertising Standards Authority au Royaume-Uni, pour un post TikTok. Emily Canham compte près de 700 000 abonnés sur TikTok, et autant sur Instagram. Avec tant d’abonnés, il est facile de monétiser ses comptes, et comme beaucoup Emily Canham ne s’est pas privée. Pour un influenceur, le meilleur moyen de gagner de l’argent est d’obtenir des sponsors. Emily Canham a justement eu l’opportunité de travailler avec la célèbre enseigne de coiffure GHD. Malheureusement pour elle, c’est là que les problèmes ont commencé.

Quel est le problème ?

Lorsqu’un ou une influenceur(euse) travaille avec une marque pour mettre en avant des produits ou des services, il est impératif de le mentionner auprès des abonnés. Pour ce faire, Instagram et autres réseaux sociaux, proposent de mettre en évidence des étiquettes qui précisent que ce contenu est sponsorisé. C’est justement ce que reproche le régulateur britannique à Emily Canham. L’Advertising Standards Authority a interpellé cette femme, car elle n’a pas précisé via un #ad ou une étiquette dédiée que son contenu faisait partie d’un partenariat rémunéré avec GHD.

Jusqu’à cette date, l’Advertising Standards Authority avait l’habitude de se concentrer davantage sur Facebook, Instagram, Snapchat et YouTube, en plus des médias traditionnels. C’est la première fois qu’une réprimande touche TikTok. Un porte-parole de l’Advertising Standards Authority explique à la BBC : « C’est peut-être notre première décision sur un post TikTok, mais les marques, les annonceurs et les influenceurs doivent être pleinement conscients que les règles publicitaires s’appliquent à eux sur Internet et dans les médias sociaux. Nos règles mettent l’accent sur la protection des enfants et, lorsque le public/les adeptes d’un influenceur ou d’une célébrité sont principalement des jeunes, il convient de veiller tout particulièrement à ce qu’ils ne soient pas induits en erreur ».

Cas classique, Emily Canham a posté le 14 juin dernier un contenu faisant l’éloge d’un produit GHD avec en description un code promo à son nom pour proposer des réductions à ses abonnés. Il aurait simplement fallu préciser que ce post faisait partie d’une collaboration rémunérée avec la marque. Ça peut paraître anodin, mais comme le précise l’Advertising Standards Authority, il est important d’être transparent avec les abonnés, surtout sur TikTok où la moyenne d’âge est très basse.

Tik Tok
Par : TikTok Pte. Ltd.
4.6 / 5
8,1 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Socrate113@hotmail.fr

    5 novembre 2020 at 23 h 13 min

    C’est surtout et plutôt que le fisc va lui tomber dessus, c’est évident lol koi… car avant elle diffusait comme d’hab sauf que maintenant y a pub rémunérée… Donc tout le monde veut sa part de gâteau bref…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests