Suivez-nous

Tech

Pourquoi Google écope d’une troisième amende record ?

Google écope d’une nouvelle amende infligée par la Commission européenne pour abus de position dominante. Le montant de celle-ci est fixé à 1,49 milliard d’euros.

Il y a

le

Google
© Unsplash / Arthur Osipyan

C’est la troisième amende dont Google écope de la part de la Commission européenne. Cette fois-ci, l’entreprise est accusée d’abus de positon dominante en vigueur sur sa plateforme publicitaire AdSense.

En conséquence, le couperet de l’institution est tombé : Google est sommé de payer le montant total de 1,79 milliard de dollars, une amende particulièrement conséquente.

Google a déjà reçu deux autres amendes pour les mêmes raisons

En effet, Google est accusé d’avoir eu un « un comportement illégal avec AdSense for search » entre 2006 et 2006, selon Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence qui tente de limiter les pouvoirs des GAFA depuis plusieurs années. Outre Google, elle lutte également contre les pratiques fiscales d’Apple depuis 2014, date à laquelle elle a été nommée à ce poste.

Dans ce cas, Google est accusé d’avoir limité certains services de publicité concurrents de celui de la firme, AdSens, ce qui a obligé ses utilisateurs à passer par sa propre plateforme. En ce sens, le groupe a poussé ces derniers à afficher « un minimum de liens publicitaires » d’AdSense sur les emplacements les plus vus lors d’une visite.

La Commission européenne ajoute même à cela : « Google a aussi inclus des clauses obligeant les éditeurs à disposer de l’accord écrit de Google avant de pouvoir modifier la manière dont les publicités concurrentes étaient affichées. Cela signifiait que Google pouvait contrôler le degré d’attractivité, et donc le taux de visite, des publicités contextuelles concurrentes ».

Les deux amendes dont a écopé Google préalablement concernaient Android et Google Shopping. Concernant la deuxième amende, celle-ci visait spécifiquement le comparateur de prix de Google Shopping. En 2017, la firme américaine a donc écopé une amende de 2,42 milliards de dollars.

Dans le second cas, Google a également été jugé coupable d’abus de position dominante et de « pratiques illégales » sur son système d’exploitation. Pour cela, elle a reçu une amende de 4,34 milliards de dollars en juillet 2018.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    21 mars 2019 at 18 h 18 min

    Ceci fait, il faut désormais enquêter sur LE POINT stratégique de tout notre univers informatique.

    Mycrosoft et Windows… le type d’accord hégémonique conclu entre Mycrososft et tous les fabricants d’ordinateurs pour imposer à la population un système unique « Windows »
    (dont on ignore s’il ne accapare pas de nos données) .

    Ce n’est pas juste un abus de position dominante, c’est que nous n’avons plus du tout aucun choix, dès lors qu’on achète son ordinateur (et qu’on ne l’assemble pas tout seul).

    Tous les autres systèmes pour faire tourner un ordinateur ont été écartés
    Le simple consommateur ne sait pas qu’il existe d’autres systèmes que Windows, et encore moins comment les installer. Il est prisonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests