Connect with us

Vidéo

Pourquoi la propagande terroriste est moins visible sur YouTube

Plusieurs recherches démontrent que les organisations terroristes Daesh et Al-Qaïda se détournent de YouTube depuis que la plateforme lutte assidûment contre la propagande en ligne.

Il y a

le

YouTube terrorisme propagande

Dans un article publié par Wired, la directrice directrice exécutive et fondatrice du SITE Intelligence Group, Rita Katz indique les contenus de propagande partagés sur YouTube sont en baisse.

Peu connu du grand public, SITE est une organisation non gouvernementale qui lutte contre le terrorisme en analysant les contenus extrémistes partagés sur le Net. Elle est également réputée pour relayer les messages de certaines organisations terroristes auprès des médias.

Moins de propagande grâce à la mise à jour de YouTube

Dans son billet, Katz indique que YouTube a toujours été une plateforme de choix pour les terroristes, à tel point que la majorité des contenus étaient partagée sur ce canal. Entre le 8 et le 18 mars 2017, la directrice exécutive de SITE a compté près 515 URLs partagées par Daesh et pointant vers des services de Google. 328 URLs concernaient YouTube contre 148 pour Google Drive et 39 pour Google Photos. Néanmoins, ce chiffre a drastiquement baissé sur la même période en 2018, si bien que seules 15 URLs renvoyaient vers YouTube, 124 vers Google Drive et 119 pour Google Photos. Selon l’analyste, l’organisation Al-Qaïda suit la même tendance en 2018 : 129 URLs renvoyaient vers d’autres plateformes, dont seulement 2 pour YouTube, 6 pour Google Drive et 10 pour Google Photos.

organisations terroristes Google YouTube

© Wired / SITE

Comme l’explique Rita Katz, ces URLs ont été trouvées auprès des médias appartenant aux deux organisations, soit Fursan al-Rafa pour Daesh et Global Islamic Media Front pour Al-Qaïda. La majeure partie du temps, les premiers liens renvoyaient vers les vidéos de propagande YouTube.

> Lire aussi :  Des marques proposent jusqu’à 85 000 dollars aux influenceurs pour dénigrer la concurrence

La dernière étude réalisée par le SITE durant cinq mois atteste également d’une analyse de 16 219 URLs spécifiques attribuées à Daesh, Al-Qaïda et leurs partisans. En se basant sur le rapport, Katz indique que la majorité des fichiers audio et vidéo sont partagés par Google Drive, Google Photos et Dropbox.

Si YouTube est de moins en moins utilisé par les organisations terroristes, il semblerait que cette baisse soit due à une importante mise à jour de la plateforme. Durant l’automne 2017, le service de Google a annoncé qu’il prenait d’importantes mesures contre le contenu violent et extrémiste, dont la mise en place d’une intelligence artificielle chargée de limiter cette activité.

Pour Rita Katz, la bataille est pourtant loin d’être gagnée. Si elle rapporte une baisse de l’utilisation de YouTube, elle n’en oublie pas de noter un virage des organisations extrémistes vers Photos et Drive.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests