Suivez-nous

Tech

Pourquoi SoftBank prévoit des pertes de 6,3 milliards pour son exercice 2019-2020

La holding japonaise SoftBank a annoncé qu’elle prévoyait des pertes monstrueuses sur son exercice de 2019-2020. En cause, la pandémie de coronavirus, mais pas seulement.

Il y a

  

le

 
SoftBank pertes
© Flickr / MIKI Yoshihito

SoftBank prévoit des pertes impressionnantes pour l’exercice clos au 31 mars 2020. Pour l’instant, les résultats ne sont pas encore définitifs et la date à laquelle ils le seront reste inconnue, mais le groupe anticipe des pertes vraisemblablement supérieures à 750 milliards de yens, soit 6,36 milliards de dollars pour l’exercice annuel 2019-2020, contre un bénéfice net de bénéfice net de 1 411,2 milliards de yens lors de l’exercice précédent (environ 13 milliards de dollars).

Des pertes liées à WeWork et OneWeb

Selon le communiqué de SoftBank, la perte opérationnelle annuelle serait de 1 350 milliards de yens, ce qui représente 12,4 milliards de dollars. Cela serait la conséquence, entre autres, de dépréciations massives d’actifs du fonds d’investissement Vision Fund, qui devrait lui-même essuyer une perte d’environ 1 800 milliards de yens (16,7 milliards de dollars) sur la période de l’exercice. Pour ce qui est de la dépréciation en question, Softbank évoque une « détérioration de l’environnement de marché », conséquence liée à la pandémie de coronavirus qui a bouleversé les marchés.

Les pertes non opérationnelles seraient estimées à 800 milliards de yens (7,44 milliards de dollars) en dehors de Vision Fund. En effet, SoftBank a investi massivement dans WeWork, le géant américain du coworking qui a essuyé une débâcle inattendue au cours de ces derniers mois. Celle-ci est passée de startup au fort potentiel à échec impressionnant entraînant la démission du fondateur et patron Adam Neumann en novembre dernier. De l’autre côté, OneWeb —également soutenu par SoftBank, a fait faillite il y a peu et a annoncé qu’il quittait la course au haut débit internet depuis l’espace, laissant le champ libre à son concurrent de poids SpaceX.

Depuis peu, SoftBank se tourne vers une cure d’amaigrissement qui devrait mener à la cession de 4 500 milliards de yens d’actifs, soit 41 milliards de dollars, dans les 12 mois. De cette façon, le groupe japonais espère réduire sa dette puis finir par augmenter sa valeur en Bourse après avoir racheté et annulé ses propres actions.

SoftBank pourrait aussi choisir de céder une partie de ses titres Alibaba, groupe chinois de poids dont il est le premier actionnaire à ce jour.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests