Préparez-vous à voir des publicités sur Facebook Messenger

Facebook déploie la beta des publicités Messenger dans le monde.

A la fin de chaque trimestre, Facebook affiche une croissance continue de ses revenus. Mais comme l’a indiqué le numéro un des réseaux sociaux en novembre 2016, la place pour les publicités sur le fil d’actualité commence à ne plus suffire. Et à cause de cette saturation, la croissance de l’entreprise, en termes de revenus, pourrait ralentir.

La solution : des publicités sur Messenger

Cependant, Facebook compte également placer des publicités sur son application de messagerie.

En réalité, le numéro un des réseaux sociaux a déjà débuté ses tests dans quelques pays. Et dans un billet posté ce mois de juillet, il annonce l’extension de la phase beta des publicités sur Messenger dans le monde entier.

Cela signifie que désormais, il est possible que des pubs Messenger apparaissent sur votre écran. Les annonceurs peuvent cibler Messenger via Power Editor ou Ads Manager.

Actuellement, il y a trois types de publicités pour Messenger

Tout d’abord, il y a les displays (les plus visibles), similaires aux publicités classiques du fil d’actualité Facebook. Ceux-ci peuvent s’afficher sur l’écran d’accueil de Messenger (la boite de réception).

Si l’utilisateur clique dessus, il peut être dirigé vers le site de l’annonceur (ouvert sur un navigateur intégré de Messenger), mais la publicité peut également diriger l’utilisateur vers une conversation en messagerie avec la page Facebook de l’annonceur.

Un autre type de publicité, appelé messages sponsorisés, permet aux entreprises de cibler les personnes avec lesquelles ils ont eu des conversations auparavant.

Et les « Click to Messenger » sont des pubs qui s’affichent sur le fil d’actualité et qui permettent aux annonceurs d’inciter les utilisateurs de Facebook ciblés à discuter avec eux.

La bonne nouvelle, c’est que dans tous les cas, Facebook ne lira pas les contenus des messages des utilisateurs pour faire les ciblages. Il utilise les critères qu’utilise déjà le réseau social, comme la démographie, la localisation ou les centres d’intérêt.


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend