Suivez-nous

Internet

Présidentielle US : cette page répertorie les sites qui diffusent de la désinformation

En partageant des fakes news, ces médias accentuent leur viralité.

Il y a

  

le

 
© memyselfaneye de Pixabay

Depuis mardi soir, l’attente des résultats de l’élection américaine a laissé place à un climat d’incertitude propice à la diffusion de la désinformation en ligne. Cette dernière touche particulièrement la procédure de vote qui serait entachée d’irrégularités selon Donald Trump et ses partisans. Ces affirmations sont démenties par l’ensemble des observateurs et des experts mais elles n’en sont pas moins très partagées.

Face à ce phénomène, NewsGuard, une startup qui s’est spécialisée dans le fact-checking, a décidé de passer à l’action. Une page dédiée répertorie l’ensemble des sites d’information américains identifiés comme publiant de fausses nouvelles sur le vote, les élections, et le dépouillement.

NewsGuard a déjà répertorié les fausses nouvelles sur le covid-19

Le service a identifié plusieurs fake news particulièrement virales à ce sujet. On retrouve ainsi l’idée que le décompte des voix après le 3 novembre est illégal, que les démocrates planifieraient un coup d’état violent, ou encore que les parlementaires républicains des états clés vont refuser de certifier les résultats.

La liste est évolutive et à l’heure où nous écrivons 35 médias y sont répertoriés. Parmi les plus célèbres, on note la présence de sites conservateurs populaires comme Breitbart.com ou encore GlennBeck.com. Certains médias progressistes sont aussi mentionnés tels que le site du journaliste Greg Palast.

Dans le cadre de cette initiative, l’entreprise se place dans une perspective collaborative et demande aux internautes de lui signaler les fausses informations sur lesquelles ils seraient tombés.

Pour rappel, NewsGuard avait déjà effectué un travail similaire pour mentionner l’ensemble des sites qui diffusent des fausses nouvelles sur le coronavirus. Pour la France, certains portails tels que Sputnik News ou Wikistrike y étaient pointés du doigt.

Le service propose aussi une extension de navigateur qui permet d’en savoir davantage sur la qualité de l’information. Et notamment pour voir si cette dernière est sourcée, vérifiée et quelle est la ligne éditoriale du média consulté.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Knez Nepoznati

    7 novembre 2020 at 10 h 26 min

    Bien.
    Donc des gens qui savent, nous disent qui dit la vérité et qui dit des mensonges ? Mais comment sait-on que ces gens ne disent pas eux aussi des mensonges ? Qui peut s’arroger le droit de dire : « voilà où est la Vérité » ?

    Comme disait le mystique musulman Persan Djalâl ad-Dîn Rûmi, au XIIIème siècle : « La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve ».

    A l’heure où les disciples d’Orwell semblent avoir envahi la toile, vous feriez bien de méditer les paroles emplies de sagesse de nos grands anciens et nous laisser juger par nous même si Pierre, Paul ou Jacques nous raconte des salades… parce qu’à ce rythme-là, bientôt plus aucun politicien ne pourra s’exprimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests