Suivez-nous

Tech

Primaire démocrate : Bernie Sanders est le champion des salariés de la Silicon Valley

Le candidat autoproclamé « socialiste » jouit d’une popularité importante chez les salariés du monde de la Tech. Elizabeth Warren tire également son épingle du jeu.

Il y a

  

le

 
Bernie Sanders
© Unsplah-Vidar Nordli-Mathisen

« Il nous faut une action antitrust vigoureuse pour démanteler Facebook. » Bernie Sanders n’est jamais très tendre lorsqu’il s’exprime au sujet des géants du Web. Le sénateur a également ciblé Amazon en expliquant qu’il souhaitait créer une taxe pour les compagnies qui sous-payent leurs employés.

Visiblement, les salariés de ces entreprises ne lui en tiennent pas rigueur et c’est même le contraire. Selon un rapport de GovPredict, Bernie Sanders est le candidat démocrate qui a récolté le plus d’argent de la part des travailleurs de la Tech au cours de l’année 2019 avec 491 600 dollars reçus. C’est plus qu’Elizabeth Warren, également très critique, qui a obtenu 421 500 dollars.

Andrew Yang, qui a depuis annoncé qu’il mettait fin à sa campagne, tire également son épingle du jeu et il a notamment récolté 239 000 dollars au cours du dernier trimestre de l’année. Cela ne doit rien au hasard, car ce dernier a fait des nouvelles technologies un de ses grands thèmes de campagne. Il entendait réguler d’avantage, tout en laissant la marge de manœuvre suffisante aux entreprises pour continuer à se développer.

Une politisation croissante des salariés de la Big Tech

Parmi les autres candidats plébiscités, on trouve aussi Pete Buttigieg qui vient de remporter le caucus de l’Iowa. Ce dernier a recueilli environ 120 000 dollars auprès des employés des géants de la Tech. Ses collectes de fonds à gros budgets attirent également des grands cadres de la Silicon Valley et des célébrités milliardaires selon Vox.

Enfin, Joe Biden peine quant à lui convaincre. Il conserve certes ses réseaux de l’administration Obama, mais il n’a récolté que 40 000 dollars lors du quatrième trimestre 2019.

Le fait que les candidats les plus progressistes du Parti soient les plus soutenus pourrait surprendre, mais il y a en réalité une explication. Morning Consult a notamment interrogé Nelson Lichtenstein, directeur de l’Université de Californie. Pour ce dernier, l’activisme croissant des salariés de la Silicon Valley rappelle les débuts de la Révolution industrielle aux États-Unis :

« Lorsque de nouvelles industries commencent, vous avez un merveilleux sens de la camaraderie. Une fois qu’une industrie est arrivée à maturité, les divisions de classe classiques émergent, et c’est ce qui s’est produit de toute évidence dans la Silicon Valley », explique-t-il.

Les montants versés aux candidats restent anecdotiques au regard des sommes récoltées par ailleurs. Elles disent en revanche beaucoup des tensions grandissantes au sein de ces entreprises.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests