Procès Apple vs. Samsung : et maintenant, la liste noire…

Apple, non content de sa victoire contre Samsung, vient de transmettre une liste de huit smartphones de marque Samsung qu’il exige voir retirer de la vente sur tout le territoire américain.

Apple a donc remporté une victoire (y en aura-t-il d’autres ?) contre Samsung dans son procès en violation de brevets et contrefaçon. Outre le milliard et quelques de dollars que Samsung devra verser à Cupertino en dommages et intérêts, Apple n’aura pas attendu longtemps pour enfoncer le clou et faire valoir d’autres revendications, conséquences directes du verdict rendu par les jurés californiens.

Ainsi la firme à la pomme, non contente de sa victoire, vient-elle de transmettre une liste de huit smartphones de marque Samsung qu’elle exige voir retirer de la vente sur tout le territoire américain. Sans surprise on y trouve l’objet du délit, à savoir le Samsung Galaxy S, ainsi que le S2 et leurs dérivés vendus par les opérateurs sous d’autres noms, comme par exemple le Droid Charge de Verizon (qui ne ressemble pas vraiment aux autres, et encore moins à l’iPhone, d’ailleurs).

Voici la liste des appareils concernés :

  • Galaxy S 4G
  • Galaxy S2 AT&T
  • Galaxy S2 Skyrocket
  • Galaxy S2 T-Mobile
  • Galaxy S2 Epic 4G
  • Galaxy S Showcase
  • Droid Charge
  • Galaxy Prevail

Selon Cnet, les smartphones en question comptent pour 460.8 millions de dollars de dommages et intérêts obtenus par Apple, mais on note que la tablette Samsung Galaxy Tab, accusée par Apple d’être un copié-collé de l’iPad ne figure pas dans la liste noire, alors que le jury avait également reconnu que celle-ci violait trois brevets Apple (effet de rebond au défilement de la page, pincer pour zoomer et taper pour zoomer).

liste Samsung bannis par Apple

La guerre entre Apple et Samsung, qui est en fait le premier acte – par voie détournée – du conflit « thermonucléaire » promis par Steve Jobs à Android, n’est certainement pas terminée. Tout d’abord parce-que Samsung n’a pas dit son dernier mot et pourrait certainement contre-attaquer ou faire appel, mais également parce-que d’autres dossiers sont ouverts en dehors des USA… Contrairement à la pensée ambiante et dominante, je ne blâme pas Apple, et je ne pense pas non plus que le verdict soit aussi mauvais qu’on veut bien le dire pour le consommateur. J’essaierai de m’en expliquer prochainement.

(source)


Nos dernières vidéos

26 commentaires

  1. Le soucis, le seul à mon avis, c’est le fait que le montant des dommages ne reflète probablement pas les dommages réels subis.

    Ainsi, que samsung soit condamné, ok (bien qu’au vu de l’article de numérama … je doute que le verdict tienne …). Mais que les ventes d’Apple ait été « freiné » par ladite copie … la j’ai un doute.

    Il est juste impossible de confondre un produit Apple avec un produit Samsung, et une personne qui veux un produit Apple n’achètera pas un produit Samsung.

  2. Apple a du soucis à se faire avant d’interdir quoique ce doit vu les nombreuses irrégularités constatées et reconnues par les jures lors de l’établissement de leur jugement fait à l’arrache pour en finir au plus avec cette histoire de brevets et d’anteriorité auxquels ils ne comprenaient rien.

    Fortement influencés par leur président qui voulait faire un exemple avec Samsung ils ont augmenté le montant des dommages et s’en sont remis à son avis négligeant la lecture d’un document de 109 pages qui devait les aider à répondre aux 700 questions posees.

    Cerise sur le gâteau le président du jury est possesseur de brevets et aurait donc usé et abusé de ces connaissances pour influancer ses collègues dans le sens d’un jugement inconditionnel pro Apple.

  3. @Hokuto34 : quand les jurés n’y comprennent rien, ils jugent mal, quand au contraire ils ont des brevets, ils jugent mal. On vit dans un monde où Apple n’a pas le droit de gagner. Le montant des dommages n’a pas été augmenté, Apple demandait 2,5 milliards, les jurés ont dit 1 milliard.
    @amapi : 1 milliard, c’est indéniablement pas cher payé, pour avoir permis à Samsung de devenir le plus gros vendeur, et ne pas se faire jeter aux oubliettes comme Nokia, RIM, etc. Si Nokia avait su que la jouer fairplay comme ils l’ont fait, en ne copiant pas, mais en prenant 3 ans pour réfléchir à une vraie réponse à l’iPhone, en pensant différemment (le fameux Think Different, emprunté à Apple), l’aurait autant mis à l’écart, alors que d’autres (Samsung) en préférant copier n’aurait écopé que d’1 petit milliard (Samsung en dégage au moins 4 par trimestre je crois), ils ne se seraient probablement pas posé la question bien longtemps. Samsung a joué, Samsung a gagné.

  4. @Michaël

    Rien de prouve que « malgrés » la pseudo copie, Apple à été laisé … Que je sache, l’iphone, c’est trés bien vendu, l’ipad encore mieux (face à ses concurrents).

    Les gens n’ont donc PAS confondu.

    Le montant n’a donc pas de rapport avec le préjudice.

    Si maintenant Apple peut démontrer que la copie de Samsung lui a fait perdre des vente, OK. Mais tout le monde sait que c’est faux.

    Les gens qui voulait de l’Apple ont acheté de l’Apple.

  5. @amapi : le fait d’écrire en majuscule le PAS ne transforme pas ta conviction en fait. Pas comme l’étude, commandée par Samsung qui démontre que les gens n’arrivaient pas à différencier un iPad d’une Galaxy Tab : http://www.lequotidien.sn/inde.....ab-et-ipad.
    « Il s’agit d’une étude commandée par Samsung, qui démontre que les clients n’arrivent pas à distinguer l’iPad de la Galaxy Tab. En voyant les spots télévisés pour la Galaxy Tab, plus de la moitié des sondés aurait ainsi cru voir un spot pour l’iPad. Seuls 16% auraient reconnu un produit Samsung et 11% ont identifié la Galaxy Tab. »

    Tu te doutes que si Samsung a par le passé été d’accord pour modifier l’apparence de sa tablette, c’était bien une manière de reconnaître son tort. D’ailleurs, Samsung n’a pas été condamné sur la partie iPad, tout simplement car le nécessaire avait déjà été fait, ils avaient déjà été condamnés.

    Ce qu’il faut retenir de l’histoire, si on veut être de bonne foi évidemment (sinon, c’est une autre histoire), est que Samsung a copié intentionnellement les produits Apple (je t’invite à lire le document de plus de 100 pages, de Samsung, qui explique les différences entre l’iPhone et le premier Galaxy, et qui explique tout ce qu’il faut copier de l’iPhone), et qu’ils ont été condamnés. Faut pas y passer la semaine à mon avis.

  6. @amapi : pour préciser sur le fait d’être lésé, si les gens ont cru acheter un iPad alors qu’ils achetaient une Galaxy, alors Apple a perdu des ventes. C’est aussi simple que cela. On est à la limite de la contrefaçon (même si dans le cas de la contrefaçon, les clients savent dans une petite majorité des cas qu’ils achètent une contrefaçon).

  7. Je trouve aussi qu’1 milliard ce n’est pas cher payer.. pourtant je suis pro-samsung..

    Samsung à clairement copier pas mal de chose, et pourtant je le préfère largement à l’original qu’est apple.

    Pas d’itune, tout n’est pas aussi fermé, détection direct du mobile en tant que disque dur sur un pc, etc..

    Mais ce jugement va obligé samsung à sortir des produits innovant et finalement ce n’est pas plus mal pour nous 🙂

  8. @Michaël: Oui enfin ne prenons pas les consommateurs plus bêtes qu’ils ne le sont. Entre ne pas identifié un produit dans un spot publicitaire, et le confondre au moment de l’acte d’achat, il y a une différence. Chacun qui s’apprête à dépenser 500 balles pour une tablette sait de quelle marque il s’agit c’est de la démagogie que de le nier…

  9. Oui enfin 1 millard pour Samsung c’est pas grand chose à leur place je ferais même pas appel, le consortium Samsung pèse autant que que Apple, Microsoft et IBM réuni. Il faut qu’il continue à avancer pour le biens de tous les consommateurs.

  10. @Samuel : donc on peut dire que les gens savaient qu’ils achetaient une contrefaçon ? Tu sais comment ça se passe en magasin, les vendeurs sont incentivés pour vendre du téléphone Android, tu arrives avec l’envie d’un iPhone, tu repars avec un Samsung après que le vendeur t’ai expliqué que tu devrais plutôt prendre ce Galaxy moins cher qui-est-comme-un-iPhone. « Regardez, même l’icone pour téléphoner est la même et sur le même fond vert, ne soyez pas le crétin qui paye plein pot ».
    Dans tous les cas, à mon avis tu surestimes le client lambda, qui n’est au courant ni de ce que fait un iPhone, ni de ce que fait un Galaxy, et à qui tu peux revendre ce que tu veux. Je parle de la majorité des gens, pas des geeks que nous pouvons être.

  11. la « justice » americaine sait etre efficace quand de gros interets sont en jeu
    A mon avis samsung devrait faire un peu de lobbying a wahington
    Je serais curieux de voir des jugements dans d’autres pays
    Finalement la guerre ce n’est pas qu’en syrie, c’est aussi en siri 😉

  12. Là, c’est too much. Il faudrait l’un ou l’autre, l’amende ou le retrait des mobiles précités, mais les 2 ensemble, cela ne va plus. Car si Samsung peut probablement inventer de nouveaux appareils qui n’empruntent rien à Apple, cela lui prendra du temps, et s’il ne peut plus avoir les recettes de la vente de ces produits pendant ce temps, alors que sa trésorerie est mise à mal s’il faut payer l’amende, cela laisse augurer des lendemains très difficiles.

  13. Heureusement pour Apple que le jugement a eu lieu chez eux… Je suis persuadé que ça se serait passé tout autrement s’il avait eu lieu ailleurs ! Est-ce que cette amende va réellement engendrer une baisse de régime chez Samsung ? Cumulée à l’arrivée de l’iPhone 5 en septembre, y’a des chances…

  14. @ JL : des procès Apple / Samsung ont eu lieu dans d’autres pays (Allemagne, Italie, France notamment où Samsung a perdu*). Samsung ne s’en est bien sorti… qu’en Corée, où ils ont fait match nul avec Apple. Evidemment, il y a du monde pour dire que c’est truqué lorsqu’Apple gagne aux US, mais personne pour dire que c’est truqué lorsque Samsung ne perd pas en Corée (alors que la copie intentionnelle est vraiment évidente, pour toute personne de bonne foi).
    * d’ailleurs on dit qu’Apple n’a pas gagné sur ses demandes concernant l’iPad, tout simplement car Samsung avait déjà été jugé sur ce point, avait perdu et avait déjà dû changer le design de ses tablettes pour qu’elles ne ressemblent plus à l’iPad. Apple avait gagné sur cette partie il y a plusieurs mois, donc.

  15. @ moteurnature : cette demande d’interdiction de vente est purement symbolique, car elle ne touche que des modèles en fin de vie qui doivent représenter un pourcentage négligeable des ventes de Samsung. Le S3 n’est pas dans la liste par exemple, car justement c’est déjà un produit que Samsung a réalisé en essayant de s’éloigner d’Apple (on a même parlé de design d’avocats, pour justifier la « laideur » du machin). Le procès traite ici de modèles sortis il y a 3 ou 4 ans. C’est le passé qui rattrape Samsung, mais à part leur coller une image de copieur qui sera vite oubliée, le jugement n’est que symbolique, tant par la somme versée, qui est de l’argent de poche tant pour Apple que pour Samsung, que par le réel dommage que cela va porter à Samsung. Cette demande d’interdiction est donc symbolique, mais surtout logique, car le procès dit que Samsung enfreint les brevets et a copié l’identité d’Apple. Ils ne vont pas juste demander des dommages et laisser les produits en vente.
    De toute façon, le temps que l’interdiction soit effective, Samsung aura probablement déjà retiré ces modèles à la vente, car ils ne représentent plus rien.

  16. Mon dieu ! Apple a eu l’idée et l’invention du siecle, on fait glisser les doigts sur un écran pour zoomer dis donc ! Unbelievable ! Ca mérite bien un petit milliard pour s’etre autant creuser les méninges.
    Pasteur, Curie et qqes autres, qui eux ont réellement oeuvré pour le bien de l’humanité, n’ont jamais breveter ni rémunérer leurs découvertes, doivent se retourner dans leur tombe.
    Heureusement que Tim Bernes-Lee n’a pas breveté le web sinon je vous laisse imaginer où on en serait aujourd’hui …

    En plus le zoom des doigts, ca existait déjà dans Minority Report, même pas sur qu’Apple puisse en réclamer la paternité. Peut etre une bille pour Samsung en appel, tiens !

    (désolé pour ce ton sarcastique, mais fallait que ca sorte …)

    Ps : est ce qu’Apple paie des royalties à celu qui a inventé le téléphone mobile ?

  17. @ Loko : ba oui, Apple paye des royalties aux constructeurs qui disposent de brevets sur la 3G notamment… Cette haine démesurée devient ridicule. Comparer Apple à Pasteur et Curie, il n’y a que les anti-Apple pour faire cela, plein de cynisme. Aucun fanboy Apple ne pense une seconde que les 2 sont comparables, encore heureux…

  18. @Michael : je n’ai aucune haine envers Apple.
    Il faut savoir lire le 2nd degré aussi, c’est important. Je te la refais en clair pour toi :
    est ce normal qu’une boite (Apple ou autre) gagne autant de fric en revendiquant la paternité d’une « invention » aussi insignifiante, là ou d’autres révolutionnent réellement le monde et n’en tire aucun bénéfice, souvent volontairement d’ailleurs.
    Ca va mieux, dit comme ca ?

  19. @Loko : la réponse est évidemment non, ce n’est pas normal. C’est la même qu’à la question « est-ce normal que les footballeurs soient autant payés ? ». On peut y passer des heures, ça ne fera rien avancer. Vaut mieux passer à autre chose. Ce n’est en plus pas le sujet de l’actualité, mais bon…
    Le procès était là pour défendre une valeur universelle, qui veut que copier ne doit pas être récompensé. Oui il y a copie. Pour quelque chose qui te parait insignifiant. Mais c’est comme copier un logo alors, c’est insignifiant. Pourtant, les choses défendues par Apple servent à définir son identité. Elles sont insignifiantes prises séparément, c’est le discours de Samsung. Ça n’a pas convaincu le jury.

  20. Ce qui est dingue surtout c’est que l’on puisse breveter des idées telles que de déverrouiller par glissement de doigt ou pinch&zoom. Un brevet ça sert à protéger une solution technique à un problème données, pas un concept. Sinon le frein à la concurrence est trop grand. Des brevets sur la 3g, blue tooth, WiFi ou la technologie d’écran, ok, breveter l’idée de relier sans fil des appareils non ! A chacun de faire sa propre techno pour réaliser le concept le mieux possible mais on ne peut se prévaloir de la paternité d’un concept qui si on fouiller bien, dans la plupart des cas avait été formulé bien avant par d’autres personnes.
    En France Les plaintes d’apple ne pourraient aboutir que sur le terrain d’une ressemblance entre les appareils, pas à cause d’un pinch & zoom. Le système de brevets us est simplement ubuesque sur le software.

    • Eric

      @Ricow : je ne pense pas qu’il y ait des « bons » brevets et des « mauvais » brevets. Soit on accepte le principe des brevets et on verrouille un maximum, soit on dit que c’est absurde et on abandonne totalement l’idée même d’un brevet. Je pense que c’est un débat sans fin, et que c’est à l’appréciation de chacun en fonction de ce qu’il considère vital pour son activité. Exemple : je fais des jolies photos que je poste sur les réseaux sociaux. Tout le monde peut les prendre, s’en servir sans rien me verser ni même me créditer, et je m’en fous (j’en suis même fier). Car je ne suis pas photographe et ce n’est pas mon métier. Un photographe de métier protégera les mêmes photos avec des droits d’auteur et demandera des royalties pour leur utilisation. Je pense que c’est la même logique pour les brevets. Si untel a jugé un jour vital que le pinch to zomm soit breveté pour la pérennité de sa boîte, c’est son droit le plus strict, et à partir de ce moment là il est logique qu’il attaque ceux qui utilisent la même méthode sans avoir payé de licence ou demandé l’autorisation. Ça ne me choque absolument pas.

  21. @Ricow : c’est intéressant l’exemple pris, celui du déverrouillage d’écran. C’est typiquement l’exemple parfait pour défendre les brevets. Apple n’a pas breveté le fait de déverrouiller un écran en glissant le doigt, mais le fait de déverrouiller un écran en faisant glisser une image d’un point A à un point B de manière droite (ou quelque chose comme ça, mais tu comprends le principe : ils ne brevettent pas un concept général, mais une utilisation précise). Ce qui a poussé Google à réfléchir à une autre manière de déverrouiller l’écran, et à implanter la solution qui sert à la fois de code (avec le schéma sur 9 points). On ne va pas crier à l’innovation, mais typiquement, Apple n’aurait pas breveté ça, tu déverrouilleras ton Android comme tu déverrouilles un iPhone. Mais aujourd’hui, Google a dû réfléchir et créer quelque chose qui est aujourd’hui considéré comme une meilleure solution par une importante majorité d’utilisateurs !
    C’est dans ce genre de cas précisément qu’on peut dire que les brevets ne sont un frein à rien du tout, puisqu’ils obligent les concurrents à vraiment réfléchir à d’autres manières de faire, qui s’avèrent souvent meilleures ! On aurait aimé que Samsung réfléchisse un peu de son côté plutôt que de tout copier, on aurait probablement des téléphones et des OS encore meilleurs aujourd’hui…
    Ce n’est pas sain, que tout soit calé sur Apple. Et c’est Apple elle-même qui le dit (ils ne veulent pas être les développeurs du monde, ils ne disent pas ça pour dire « regardez on est les meilleurs tout le monde nous copie », mais ils disent cela car ils savent très bien qu’eux aussi ont besoin d’avoir des vraies réponses à leurs propositions, afin de trouver des réponses encore meilleures, c’est comme ça que ça marche).

Répondre